Ressources pédagogiques
Démarches pédagogiques
Informations scientifiques
Recherche



Connexion...
 Liste des membres Membres : 12

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 2
Contacts
Pour nous contacter :

les webmestres du site

Thomas Flipo 
Anthony Merle

Directeurs de la publication

Bruno Eldin (IA-IPR)
Nathalie Reveyaz (IA-IPR)

 

Education-Défense - brochure JAPD

   
TRINÔME ACADEMIQUE ÉDUCATION NATIONALE  

trinome2011.jpg

Brochure d’information à la JAPD
Quelques pistes pour l’enseignement de la Défense
 
 
 
 
 


 
 
         La loi du 28 octobre 1997 portant réforme du service national a suspendu, sans la supprimer, la conscription à laquelle se soumettait tout citoyen français depuis la loi du 21 mars 1905. Le service national est remplacé par un parcours citoyen s’adressant aux filles et aux garçons. Ce parcours comprend :
 
                   1 . le recensement obligatoire à 16 ans à la mairie
2 . l’enseignement de défense et une journée d’appel et de préparation à la Défense (JAPD) 
3 . la mise en place d’un parcours optionnel avec préparation militaire, volontariat et réserves.
 
C’est dans ce cadre que l’Ecole a été appelée à mettre l’accent sur la nécessité de la défense et à expliquer son rôle dans l’exercice de la citoyenneté. Cet enseignement à la défense a pour objet de conserver le lien entre la Nation et son armée dans le cadre d’un passage à une armée professionnelle.
 
Il apparaît que nombreux jeunes ignorent tout de ce parcours et de sa fonction dans la formation du futur citoyen. C’est le plus souvent à l’occasion d’un examen, concours ou permis de conduire qu’il découvre qu’il ne peut s’inscrire sans l’attestation de recensement ou de participation à la JAPD.
 
La fonction de cette brochure est donc d’insister sur le rôle des enseignants auprès des élèves, à la fois pour intégrer la défense dans la formation civique des futurs citoyens français et souligner l’importance du parcours citoyen.
 
 
1 – Le recensement
         QUI – QUAND ?
Depuis Janvier 1999, tous les jeunes Français, garçons et filles, doivent se faire recenser dès l’âge de 16 ans, avec possibilité de régulariser la situation jusqu’à l’âge de 25 ans.
Cette obligation légale est à effectuer dans les 3 mois qui suivent le 16e anniversaire.
Les personnes ayant une double nationalité sont soumises à des règles propres aux accords bi-nationaux avec la France. Ils doivent donc se renseigner sur leur cas particulier auprès du CSN ou BSN de rattachement et auprès de leur consulat.
         Où ?
A la mairie de leur domicile, ou au consulat, s'ils résident à l'étranger.
 
 
 
 
         COMMENT ?
 
Il faut se munir d'un document officiel d'identité avec photographie (carte nationale d'identité de moins de 10 ans ou passeport en cours de validité), du livret de famille et, le cas échéant, d'un document prouvant la nationalité française en cas de naissance à l'étranger.
La mairie remettra alors une ATTESTATION DE RECENSEMENT à conserver précieusement. En effet, elle sera réclamée pour s’inscrire à tous examens ou concours soumis au contrôle de l'autorité publique (CAP, BEP, BAC, permis de conduire...).L’attestation de recensement n’est valable que jusqu’à 18 ans : après cette date, seul le certificat de participation à la JAPD est obligatoire. Les données issues du recensement faciliteront l’inscription sur les listes électorales à 18 ans si les conditions légales pour être électeur sont remplies.
 
 
 
2 - La JAPD
 
QUI ?
Deuxième étape du "parcours de citoyenneté", la JAPD est obligatoire pour les garçons et les filles entre la date de recensement et l'âge de 18 ans.
 
QUOI ?
Les pouvoirs publics et les forces armées agissent chaque jour pour que la liberté puisse exister, sur notre territoire, mais également en Europe et sur d'autres continents.
La JAPD est une journée qui permet de rappeler à chacun que cette liberté à un prix. C'est aussi une occasion unique de contact direct avec la communauté militaire, et de la découverte des multiples métiers et spécialités, civiles et militaires qu'offre aujourd'hui aux jeunes, la Défense.
Opportunités professionnelles mais également opportunité d'aide spécifique pour les jeunes en difficulté, qui pourront - s'ils le souhaitent - lors de cette journée obtenir des conseils d'orientation vers des structures d'aide adaptée (éducation nationale, missions locales).
En fin de journée, un certificat de participation est remis. Il est obligatoire pour l'inscription aux examens et concours soumis au contrôle de l'autorité publique.
 
COMMENT ?
45 jours avant la date prévue, le jeune recensé reçoit un préavis envoyé par le bureau ou centre du service national (BSN ou CSN) qui proposera une convocation pour effectuer la JAPD.

 
 Afin de garantir la possibilité de choix inscrite dans la loi, l'ordre de convocation est accompagné d'un courrier individuel proposant à chaque administré, dans un délai de 15 jours, de contacter son CSN/BSN de gestion pour se voir proposer d'autres dates, si la date fixée par l’ administration ne leur convient pas.
Si la personne ne se présente pas le jour de la JAPD, aucun certificat de participation ne sera délivré et la situation devra être régularisée avant l'âge de 25 ans
 
OÙ ?
Les élèves des départements de l’Isère, la Savoie et la Haute Savoie sont rattachés au CNS de Varces.
Adresse postale : Bureau du service national - Quartier de Reyniès - route nationale 75 - 38760 VARCES 04 76 73 46 00 (du lundi au jeudi  08h - 12h  et 13h 16h et le vendredi  08h - 12h et 13h - 15h)
il est également possible de contacter les services du CSN de Varces par courrier électronique
esnse-csnvar@dsn.sga.defense.gouv.fr ou sur le site www.defense.gouv.fr rubrique JAPD
Sites où se déroulent les Journées d'Appel de Préparation à la Défense
Département de l'Isère (38)
93EME RAM VARCES
 
Département de la Savoie (73)
13EME BCA SAINT ALBAN
7 BCA BOURG SAINT MAURICE
 
Département de la Haute-Savoie (74)
27EME BCA ANNECY
 
Les élèves de l’Ain, la Drôme, l’Ardèche et le nord Isère sont rattachés au BNS de LYON.
 
Adresse postale : Bureau du service national - Quartier Général Frère -24, rue Yves Farge 69007 LYON
Sites où se déroulent les Journées d'Appel de Préparation à la Défense
Département de l'Ain (01)
BA 278 AMBERIEU
CAMP DE LA VALBONNE
Département de l'Ardèche (07)
Lycée d'Indy PRIVAS
EGM 14/5 BOURG ST ANDEOL
Département de la Drôme (26)
1er RGT SPAHIS VALENCE
Centre Martouret DIE
 
 
 
 
3 – Enseigner la défense
 
Les programmes d’ECJS (Extraits des différents BO)
 
En première :
4 - Exercice de la citoyenneté et devoirs du citoyen
Si l’État républicain garantit les libertés individuelles et les droits du citoyen, les devoirs du citoyen sont la contrepartie et la condition de ces droits. Toutefois, l’État semble exercer une pression dont le citoyen prétend parfois s’affranchir (fraudes, désobéissance à la loi, incivisme, dégradation des biens publics, destruction de la propriété collective). Il importe donc de montrer en quoi le respect de la loi et de ses devoirs par le citoyen n’est pas un conditionnement à l’obéissance; c’est, tout au contraire, son choix libre et raisonné d’institutions sans lesquelles les libertés, les droits et la sécurité ne pourraient exister. On pourra alors analyser les devoirs fondamentaux du citoyen: le devoir électoral, le devoir fiscal, le devoir de défense, le devoir de solidarité.Ces devoirs, qui ont conduit à une extension de l’intervention de l’Etat dans les différentes sphères de la vie sociale, suscitent des interrogations
nouvelles sur les relations entre les contraintes collectives et les libertés des individus.
 
Le devoir de défense, depuis la suspension de la conscription et l’instauration de l’Appel de préparation à la défense (APD), ainsi que la mise en place du parcours citoyen, exigent que l’école soit partie prenante d’une réflexion critique sur les moyens de préserver les valeurs de civilisation
et de liberté fondatrices de notre démocratie, sur la sécurité collective des citoyens, sur le devoir d’ingérence lorsque les droits de l’homme ou le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes sont outrageusement bafoués, sur les engagements humanitaires, et tout particulièrement sur le rôle et l’usage des forces armées dans ces contextes.
 
 
Enseignement professionnel
L'exercice de la citoyenneté et les devoirs du citoyen
Si l'État républicain garantit les libertés individuelles et les droits du citoyen, les devoirs du citoyen sont la contrepartie et la condition de ces droits. Toutefois l'État semble exercer une pression dont le citoyen prétend parfois s'affranchir (fraudes, désobéissance à la loi, incivisme, dégradation des biens publics, destruction de la propriété collective). Il importe donc de montrer en quoi le respect de la loi et de ses devoirs par le citoyen n'est pas un conditionnement à l'obéissance ; c'est, tout au contraire, son choix libre et raisonné d'institutions sans lesquelles les libertés, les droits et la sécurité ne pourraient exister. On pourra alors analyser les devoirs fondamentaux du citoyen : le devoir électoral, le devoir fiscal, le devoir de défense, le devoir de solidarité. Ces devoirs, qui ont conduit à une extension de l'intervention de l'État dans les différentes sphères de la vie sociale, suscitent des interrogations nouvelles sur les relations entre les contraintes collectives et les libertés des individus.

La loi du 27 octobre 1997 fait obligation à l'éducation nationale d'assurer une éducation à la défense. En ECJS, la réflexion critique sur le devoir de défense, la guerre et la paix, la place des forces armées dans le nouveau contexte international, la sécurité collective, la mémoire collective et les engagements humanitaires peut accompagner les actions obligatoires organisées par l'école dans le cadre de l'appel de préparation à la défense.
 
En troisième
 
V - LA DÉFENSE ET LA PAIX (4 heures) 

La Défense nationale, la sécurité collective et la paix 
Les missions de la défense nationale sont étudiées, dans le nouveau contexte mondial et européen. Aujourd'hui, la sécurité collective est organisée au service de la paix définie par les principes de la charte des Nations Unies.

La solidarité et la coopération internationale 
La responsabilité des États, le rôle des Nations Unies et de ses agences (pour les réfugiés, pour l'enfance, pour le développement), l'action des ONG sont mis en évidence.
Documents de référence : 

La Constitution de 1958 (articles 5 - 15 - 21 - 34 et 35), Charte des Nations Unies de 1945 (article 1 et chapitre 7),  Traité sur l'Union européenne du 7 février 1992 - Titre V : Dispositions concernant une politique étrangère et de sécurité commune.
 
 
En histoire et géographie :
 
Extraits du BOEN, HS n°8, août 1998 :
«En classe de troisième, le programme porte sur le XXème siècle. Les élèves étudient les deux guerres mondiales, les rapports internationaux de 1945 à nos jours et terminent par le nouvel état du monde. Ce programme permet aisément de montrer, dans la durée, l'évolution de la politique de défense de la France ainsi que les enjeux et les choix politiques successifs. Dans la perspective d'un enseignement des principes de la défense, les programmes d'histoire et d'éducation civique sont parfaitement complémentaires.
 
Programmes du lycée
Pour tous les élèves des lycées (général, technologique et professionnel), quelques aspects des programmes du cycle terminal se prêtent particulièrement à la compréhension des questions de défense sur lesquelles il conviendra d'insister, même si elles n'apparaissent pas de manière explicite.
 
Dans la voie générale
Le programme d'histoire permet de mettre en perspective les questions de défense. L'étude de la Seconde Guerre mondiale, sans entrer dans le détail des questions militaires, offre la possibilité de faire réfléchir au sens de la défense nationale dans une démocratie. L'étude du monde de 1945 à nos jours, en particulier dans le chapitre consacré aux "affrontement des grandes puissances et à la dissolution des blocs", puis la partie consacrée à l'étude de la France depuis 1945, en particulier "les orientations durables et les grandes phases de la politique extérieure", permettent ensuite de montrer les évolutions et les choix politiques successifs. Les élèves peuvent ainsi mieux situer les zones de tensions et les menaces pour la paix.
 
 
1 STG programme 2006
 
La défense nationale 
L’idéal du citoyen-soldat, né de la Révolution française, a connu des adaptations. De la nation
en armes à l’armée nationale, du volontariat puis de la conscription, instaurée en 1798, au
service militaire obligatoire et, depuis la loi du 28 octobre 1997, la suspension de la
conscription, la question des rapports entre la nation et son armée a suscité bien des débats.
Au départ cantonnée au strict champ de la diplomatie et de l’armée, la défense nationale
recouvre désormais des domaines d’intervention diversifiés et se veut globale, à la fois
militaire, économique, civile et culturelle.
 
Dans la voie professionnelle
- dans les formations préparant aux BEP
Les programmes d'histoire et géographie des séries BEP se proposent de rendre l'élève capable de se situer, de s'insérer et d'agir dans la société. Si la défense nationale n'est pas explicitement citée, les derniers chapitres des programmes d'histoire et de géographie de terminale professionnelle, "la France depuis 1945" et "le monde d'aujourd'hui", se prêtent au développement de la question sous ses différents aspects.
- dans les formations préparant aux baccalauréats professionnels
Des chapitres peuvent fort bien s'adapter aux obligations nouvelles. En première le chapitre de géographie "les citoyens et leurs territoires" permet de réfléchir aux différents espaces d'exercice de la citoyenneté, de la commune à l'Europe. En terminale "l'évolution des rapports de puissance dans le monde depuis le milieu du XIXème siècle" permet explicitement d'étudier "les aspects géopolitiques" et "les aspects militaires" de la question fondés sur les notions de "relations internationales", "souveraineté", "sécurité collective", "dissuasion". Le chapitre suivant, "territoires et nations en Europe depuis le milieu du XIXè siècle", éclaire les changements géopolitiques survenus en Europe et s'appuie sur l'étude des notions de "patriotisme", "nationalisme", "nationalité" et "supranationalité".
Au collège et au lycée, des thèmes à privilégier
La défense n'est pas nécessairement abordée directement dans les programmes : la compréhension de ses enjeux les plus contemporains et la signification actuelle du devoir de défense doivent se nourrir de la réflexion historique et géographique. Ainsi quelques thèmes ou approches semblent devoir être privilégiés :
 
L'étude des guerres
- L'étude des guerres mondiales, en troisième, en première puis en terminale, doit permettre de montrer l'évolution des stratégies, d'étudier les relations entre la défense et la démocratie, de poser enfin sous tous ses aspects la double question du devoir de défense et des principes républicains imprescriptibles.
 
L'analyse à différentes échelles
Les programmes d'histoire et géographie insistent sur les approches à différentes échelles. De nombreux phénomènes doivent être envisagés à l'échelle locale, régionale, nationale, continentale et mondiale. Des notions comme celle d'intérêt national, d'esprit de défense et de géostratégie peuvent, dans leur complexité, être par ce biais progressivement éclairées.
 
La notion de puissance
L'évolution de la politique extérieure de la France et les transformations de son rôle mondial sont inscrites dans le contexte d'une économie largement ouverte sur le monde : dans ce contexte, les menaces subsistent mais changent de nature. L'expression diplomatique, la politique de défense et l'action militaire s'adaptent à de nouvelles conceptions de l'intérêt vital.
 
 
 
Quelques pistes
 
L’ECJS mentionne clairement l’enseignement de la défense dans ses programmes. Elle peut permettre de montrer que l’engagement des forces armées françaises est lié à la défense de valeurs comme le Droit et la Démocratie, les actions de l’armée française s’effectuant aujourd’hui à l’extérieur du cadre national et débordant du cadre militaire en développant des aspects sociaux et humanitaires.
La défense peut donc faire réfléchir les élèves sur les valeurs partagées par la communauté nationale : les Droits de l’Homme et la Démocratie. Cela peut s’effectuer par différents angles d’approche.
Exemples :    -     Défendre les valeurs de la République
-          Agir pour la paix
-          Pourquoi une défense nationale ?
-          La défense : qui décide ?
-          Les opérations de l’armée française dans le monde
-          Le rôle de la dissuasion nucléaire
-          L’histoire de la conscription
-          La défense nationale dans le cadre de la construction européenne
 
Des liens avec l’histoire et la géographie peuvent être mis en évidence. Ainsi dans le cadre de l’étude du monde et de la France depuis 1945, il est possible de montrer que la transformation des réalités géopolitiques (Guerre froide, menace atomique, dissuasion nucléaire, chute du mur de Berlin…) a entraîné une transformation des rôles de l’armée. La dimension européenne de la question ne doit pas être oubliée de même que le rôle et l’action de l’ONU. Parallèlement, un questionnement peut s’effectuer par le biais de la mémoire : monuments aux morts, monuments commémoratifs divers…
En 1 STG, l’étude de la défense nationale est l’un des trois sujet d’étude à choisir dans la question « La construction de la République ».
En terminale, certains aspects peuvent être traités conjointement avec l’enseignement de la philosophie : des thèmes comme la légitimité de la guerre, la question de l’intérêt commun par rapport à l’intérêt individuel sont en lien avec les questions du Droit, de la Morale et de l’Etat abordées par le professeur de philosophie.
 
Dans un monde de plus en plus incertain, les missions de l’armée française et les enjeux de la défense européenne débordent d’un cadre strictement militaire pour concerner le citoyen. L’enseignement de la défense participe donc à la formation de nos élèves en tant que futurs citoyens.
 

 
 
4 – Quelques indications de ressources
 
BOEN, « L’éducation à la défense », HS n°8, août 1998
« Défense et citoyenneté »BT2, n°10, juin 1998
CREPIN Annie, BOULANGER Philippe, « Le Soldat-citoyen, une histoire de la conscription », La documentation photographique, n° 8019, La Documentation française, février 2001.
GUSSE Daniel, LETESTU Bertrand, MAGDENEL Evelyne (et al.), 99 questions sur la défense, Montpellier, CRDP du Languedoc-Roussillon, 2004.
I.H.E.D.N. (Institut des Hautes Études de Défense Nationale), Comprendre la défense, Éditions Économica, 2002.
« Éducation à la citoyenneté (la défense au service de la paix) », Publications de l’UNESCO, 2004
« Enseigner la défense », Historiens et Géographes, revue de l’Association des Professeurs d’Histoire-Géographie (A.P.H.G.) n° 390, avril 2005.
« La défense, une histoire de citoyenneté », Textes et Documents pour la classe, n° 796, mai 2000.
«  Les soldats de la France, de la levée en masse à la fin des conscrits », L’Histoire n° 207, février 1997 (bibliographie complète)
Sites utiles :
www.defense.gouv.fr              
I.H.E.D.N. (Institut des Hautes Études de Défense Nationale) : http://www.ihedn.fr
Ministère de la Défense : http://www.defense.gouv.fr
Portail de l’Union Européenne : http://europa.eu.int/
« Citoyenneté et Défense » : dossier très complet produit par le Sceren-Cndp :
http://www.cndp.fr/themadoc/defense/presentation.htm
 
Le Centre du service national de Varces peut réaliser des conférences dans les établissement scolaires. Les enseignants intéressés peuvent s’adresser au
CSN, BP 107, 38761 VARCES CEDEX
(04 76 73 46 37 Télécopie : 04 76 73 42 19 csn-var-com@dsn.sga.defense.gouv.fr)
 
 
 
 
Le Trinôme académique
 
Le Trinôme de l’académie de Grenoble est composé d’un représentant du ministère de l’Education nationale, du ministère de la Défense, de l’association régionale des auditeurs de l’IHEDN Dauphiné-Savoie. Il est chargé de donner l’impulsion et d’assurer le suivi de toutes les activités concourant à développer l’esprit de défense et de citoyenneté . (Extrait du protocole Défense-Education nationale)
 
Membres du Trinôme au 1er janvier 2007
 
Mme Schneider Présidente de l’association Dauphiné-Savoie de l’IHEDN
Mme Charosse Vice présidente
M. Jacquemond Inspecteur d’Académie – Inspecteur Pédagogique Régional
                              Chargé de mission Education-Défense
Mme Fraissard Service éducatif Education-Défense
M. Mandelhson Directeur de l’IUFM de Grenoble
M. Durand Directeur-adjoint de l’IUFM de Grenoble
Général Foucaud Commandant 27è BIM Délégué militaire départemental
Colonel Boyer Adjoint du génaral

Date de création : 21/02/2007 : 11:47
Dernière modification : 20/03/2011 : 14:16
Catégorie : Education-Défense
Page lue 2375 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


Institution
Liens directs

Entree_Metier.jpg

Entrée dans le métier

 

logo_tstmg.jpg

Site dédié aux Terminales STMG

 

logo_EDD.jpg

Site académique EDD


Site Histoire des Arts

Site de la DAAC Histoire des Arts
 

logo_centenaire.jpg

Site académique du Centenaire

 

Liens vers les sites nationaux

EduscolHG.png


logo_edutheque.png

 

Edu'bases

logo_geoconfluence.jpg

^ Haut ^