Elasticités et propensions

 

  1. Les élasticités

     

    Exemple :Si le prix augmente de 10 % et que la demande varie alors de -20 %, on divise -20 par 10 ; dans ce cas l'élasticité est négative car en général une augmentation du prix entraîne une baisse de la demande ; le coefficient d'élasticité sera égal à -2 ; ce qui signifie que la demande varie 2 fois plus vite que le prix.

    Interprétation :

  2.  

    2. Les propensions

      Propension à consommer = Consommation / Revenu

      Propension à épargner = Epargne / Revenu

      Propension à consommer + Propension à épargner = 1

      Interprétation : Un ménage dispose d’un revenu de 10 000€, il consacre 8000€ à la consommation et donc 2000€ à l’épargne. On peut calculer la propension et la propension à épargner.

      C/R : 8000 / 10 000 = 0,8 cela signifie que 80 % du revenu de ce ménage est consacré à sa consommation.

      E/R : 2000 / 10 000 = 0,2 cela signifie que 20 % du revenu de ce ménage est consacré à l’épargne.

       

      Propension marginale à consommer = variation de la consommation (+C)/ variation du revenu(+R)

      Propension marginale à épargner = variation de l’épargne (+E)/ variation du revenu(+R)

      Propension marginale à consommer + propension marginale à épargner = 1

      Interprétation : Le revenu d’un ménage a augmenté de 2000 €, sa consommation a aussi augmenté de 1500 € et donc l’épargne de 500.

      +C/+R : 1500 / 2000 = 0,75 si la propension marginale ΰ consommer est de 0,75, cela signifie que 75% de l’augmentation du salaire a été affectée à la consommation.

      +E/+R : 500 / 2000 = 0,25

      si la propension marginale à épargner est de 0,25, cela signifie que 25% de l’augmentation du salaire a été affectée à l’épargne.

       

      Charrier Inès,1ère ES2, mai 2004