François BAYROU

Projet Elysée 2012
samedi 5 mai 2012
par 1S3 groupe7
popularité : 1%

JPEG - 18.8 ko

I/ Biographie

François BAYROU est né a Bordères le 25 mai 1951, il fait une classe préparatoire littéraire.

A 30 ans il est conseiller général puis 4 ans après il est député UDF des Pyrénées-Atlantiques.

En 1991, il est secrétaire général de l’UDF puis vice-président en 1994. Sous la présidence d’Édouard Balladur en 1993 il est ministre de l’éducation national.

En 1998, il prend la tête de l’UDF.

En 2002, il se présente au élection présidentielle, il termine quatrième avec 6,84 % des voix.

En 2007, il se présente encore, cette fois il fait 18,57 % en troisième position.

Ensuite il crée le Modem et annonce qu’il, se présentera au prochaine élection présidentiel : "Il n’y a pas d’autre moyen de défendre des idées de cet ordre que l’élection présidentielle. Donc je serai candidat à l’élection présidentielle"

II/Actualité

(Pour vivre l’actu 24h/24, vous pouver aller sur les deux sites principaux du candidat à la présidentielle du centre : François Bayrou : -http://www.mouvementdemocrate.fr/ et surtout : -http://www.bayrou.fr/)

Bayrou a fait un discours avant le deuxième tour en disant de voter Hollande, c’est un grand moment car c’est la première fois que Bayrou donne son vote et aussi qu’il dit qu’il faut voter la gauche.

25/04/2012 : "Je vous demande d’envisager des mesures crédibles qui prennent en compte la réalité des faits" dit Bayrou dans sa lettre destiné aux deux autres candidats.

22/04/2012 : François Bayrou a dressé le bilan de ce premier tour de l’élection présidentielle (9,13% des suffrages ) et tracé la ligne d’une force centrale, indépendante des extrêmes : "Je vais m’adresser aux deux candidats sélectionnés pour le deuxième tour. Je vais leur dire ce qui est pour nous l’essentiel, en termes de valeurs, en termes d’actions à conduire, j’écouterai dans les jours qui viennent leurs réponses et je prendrai mes responsabilités." Il n’a donc aucun avis pour l’instant, il s’informe et dira sa décision plus tard.

20/04/2012 : À Annecy pour son dernier déplacement avant le premier tour, François Bayrou a rappelé qu’il est "le seul candidat qui possède un projet pour relever la France"

02/04/2012 : François bayrou etait sur France 2 où il a dénoncé une campagne présidentielle qui "qui n’aborde pas tous les vrais sujets".

29/03/2012 : Réunion publique de bayrou a Perpignan.

28/03/2012 : Bayrou etait en Franche-comté, a Besançon où il a tenu une grande réunion publique.

26/03/2012 : François Bayrou etait a Paris dans la grande salle du zénith ou il a etait acclamé par un tonnerre d’applaudissement :"Je serai pour vous, et avec vous, le président du courage et du rassemblement"

21/03/2012 : Bayrou a tenu une réunion réunion publique a Nantes fevant 1200 personnes environ.

19/03/2012:François Bayrou s’est rendu en Guyane, en Guadeloupe et en Martinique.Et il a tenu une réunion publique à Grenoble, devant près de 2.000 personnes. Son discours fut marqué par le drame terrible survenu à Toulouse :"Notre responsabilité à tous, citoyens, hommes publics, est de cultiver la compréhension réciproque" .

14/03/2012 : conférence de presse de bayrou et déplacement à Épernay, à la Mairie de Bernon.

11/03/2012 : Bayrou sur radio J a montré son envie d’une France unie et solidaire.

09/03/2012 : François Bayrou etait au Salon de l’Étudiant, où il a dit son envie de faire de l’école française "l’une des dix meilleures au monde, d’ici cinq ans" et dit sur france 3 que l’union européenne est indispensable sur les relations internationales.

06/03/2012 : François Bayrou a appelé les Français à "la refondation de l’Europe", devant près de 2.000 personnes réunies à Strasbourg pour un meeting.

04/03/2012 : François Bayrou dit :"C’est par la qualité que nous allons reconquérir l’image de marque des produits français !" sur M6 lors de Capital.

1/03/2012 : "Je n’aurai de cesse que notre pays se retrouve dans le peloton de tête qu’il n’aurait jamais dû quitter !" dit Bayrou dans un meeting a Angers

28/02/2012 : François au micro de BFMTV et RMC dénonçait les paroles du candidat a la présidentielle François Hollande est dit :"Un manque de logique, de vision, de profondeur et de cohérence"

27/02/2012 : Bayrou était a Nice, a la rencontre des chefs d’entreprises

26/02/2012 : Bayrou était au salon de l’agriculture et était l’invité du Grand Jury de RTL, de LCI et du Figaro

25/02/2012 : 4ème forum de François Bayrou où il a dévoilé ses propositions pour "construire une démocratie digne de ce nom" :

Forum en entier :


AGENDA 2012/2020, 4ème Forum, Démocratie... par bayrou

Seulement les 20 propositions de François Bayrou :

24/02/2012 : Bayrou etait dans la Somme, a Conty.

23/02/2012 : Bayrou était sur i Télé ou il a parler du chômage et de l’emploi en France aujourd’hui.

22/02/2012 : François Bayrou était à la cité de la Caravelle dans les Hauts-de-Seine, pour parler des quartiers populaires.

20/02/2012 : Bayrou est l’invité de Parole de Candidats sur TF1 à 20h50.

17/02/2012 : François Bayrou a répondu aux questions du Parisien et il est également interviewé dans l’hebdomadaire Le Généraliste ou il énumère ses orientations et ses choix sur la santé.

15/02/2012 : Bayrou organise un dialogue autour du numérique avec quatre personnes importante de ce secteur et il est aussi l’invité du grand journal.

14/02/2012 : François était invité sur la matinale d’Europe 1 ou il énonce encore une fois que : "Produire en France, c’est sauver notre modèle social !".

13/02/2012 : François était sur RTL avec Jean-Michel Apathie ou il dit que le front national a le droit de se présenter à la présidentielle car la France à une politique pluraliste. Il a aussi était à la rencontre des jeunes plus particulièrement la communauté éducative du Plessis-Trévise dans le Val-de-Marne.

12/02/2012 : Invité sur le plateau du 20h de France 2 Bayrou dénonce en parti Sarkozy et dit : "Je ne peux accepter que l’on prenne pour cible les chômeurs !".

11/02/2012 : Troisième forum de Bayrou cette fois sur la « solidarité » (http://www.dailymotion.com/video/xo...).

10/02/2012 : François Bayrou était en déplacement dans l’Orne toujours pour montrer que "produire en France" est le seul moyen de sauver le "modèle français".

09/02/2012 : François dit : "Ces deux aveuglements du PS et de l’UMP méritent qu’on leur oppose des propositions crédibles" sur France 5 lors de l’émission C à vous.

07/02/2012 : Bayrou était dans le Tarn toujours pour montrer la réussite de produire en France. Il a aussi était l’invitée du journal de 20h de Laurence Ferrari sur TF1.

06/02/2012 : François Bayrou étais interviewé dans l’hebdomadaire Marianne.

04/02/2012 : François a publié 30 orientations pour l’Education Française. IL fait aussi ce jour-là son deuxième forum (http://www.dailymotion.com/video/xo...).

02/02/2012 : Bayrou était à Paris au salon au salon des entrepreneurs ou il a répondu aux questions sur les dirigeants et les cadres.

01/02/2012 : François Bayrou a dévoilé son plan d’action pour je cite : "remettre en ordre les finances de la France et reconstruire la France qui produit" qui a établi en 20 propositions (http://www.bayrou.fr/media/PDF/Doss...).Il a était aussi l’invité de Arlette Chabot sut I-télé et Europe 1.

30/01/2012 : Bayrou était à Clermont-Ferrand dans la grande Halle d’auvergne pour y faire un discours devant 800 personnes.

29/01/2012 : invité sur iTELE.

27/01/2012 : Bayrou était en Haute-Savoie dans le bassin annécien pour montrer que produire en France peut être une réussite.

26/01/2012 : François parle du téléchargement dans la république du mouv’ et il y dit : "Il faut développer le téléchargement légal à bas prix. Une chanson à un euro, c’est trop  !".

25/01/2012 : Invité de Ruth Elkrief sur BFM-TV.

24/01/2012 : Bayrou au micro de RTL et aussi sur LCI.

23/01/2012 : François Bayrou était dans le Finistère pour y rencontrer des chercheurs de l’IFREMER (Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la MER), des salariés de la DCNS et surtout des forces armées.

22/01/2012 : Invité dans l’émission dimanche + sur canal plus.

21/01/2012 : Bayrou dit : "Changeons vraiment le cours des choses et ressaisissons le destin de la France" dans une interview du figaro magazine.

19/01/2012 : François Bayrou à Dunkerque

Le 17/01/12 : François Bayrou dit : "Optimisons notre système de santé, tout en garantissant l’accès à des soins de qualité" à Strasbourg.

Le 16/01/12 : François Bayrou était l’invité d’Arlette Chabot, sur Europe 1

Le 13/01/12 : François Bayrou a tenu une conférence de presse dès l’annonce de la perte du AAA de la France

Le 12/01/12 : François Bayrou était l’invité du 20h de TF1 "Les Français ont besoin d’une parole qui les rassemble"

Le 05/01/12 : François Bayrou a visité la Chapelle de Ronchamp et rencontré les employés d’une entreprise d’accessoires pour moto basée à Boron, "Un pays rayonne à la fois par sa force industrielle, mais aussi par sa création culturelle" François Bayrou en Haute-Saône

22/11/11:Après avoir été attaqué sur sa droite et sur sa gauche, ce sont aux critiques du centre que François Hollande doit faire face. Dans une interview à « Libération », ce mardi, le président du Modem - qui annoncera officiellement sa propre candidature à la présidentielle « dans les quinze premiers jours de décembre » - éreinte le candidat socialiste à la présidentielle. Pour François Bayrou, l’autre François (Hollande) « parle comme si c’était fait » mais « commence à avoir du mal ». Pour lui, le député de Corrèze serait notamment handicapé par un programme PS « insoutenable sur plusieurs points ».

« Je ne suis pas un contre-président. Je suis le prochain, déclare Hollande (NDLR : dans un entretien à « Libération »). Il parle comme si c’était fait. Or, ce n’est pas fait ! » ironise le président du Modem, qui s’en prend aux propositions socialistes. « Le programme PS, que (François Hollande) a accepté, est insoutenable sur plusieurs points : 300 000 emplois-jeunes, 70 000 postes d’enseignants, allocation générale d’autonomie pour les étudiants, retraite à 60 ans. »

François Bayrou s’en prend également au récent « accord PS-Verts sur le nucléaire et le partage des circonscriptions » qu’il juge « déplacé ». « Quand on traite de l’avenir d’un pays, on ne le fait pas avec des délégations d’appareil, sur un coin de table. D’un président, les Français attendent qu’il propose sa vision, non qu’il la négocie », tranche-t-il.

Sur sa future stratégie d’alliance, François Bayrou affirme qu’« au contraire des autres, nous ne voulons pas nous inféoder. Notre campagne appellera à un large regroupement politique, au centre de la vie politique française ». http://www.leparisien.fr/election-p...

21/11/2011 François Bayrou s’est rendu à Salon-de-Provence, lundi 21 novembre, sur le thème de l’économie sociale et solidaire. Un déplacement qui s’est poursuivi à l’IEP d’Aix-en-Provence, pour un dialogue direct avec près d’un millier de citoyens. http://www.mouvementdemocrate.fr/

08/11/2011 Dominique de Villepin sur RMC-BFM TV et François Bayrou sur France Inter ont tous deux répété leurs antiennes. Appelant respectivement à « l’union nationale » et à la « vertu du courant central ». Pour le premier, « ce plan risque lui d’être insuffisant et le gouvernement a de fortes chances de devoir revenir vers les Français au début de l’année pour un troisième plan d’austérité et peut-être un quatrième Bayrou tacle aussi le PS. Mais le patron du Modem ne réserve pas ses critiques au seul gouvernement Fillon. De toute façon, pour lui, « c’est la vertu du courant central que de dire "essayons de nous écarter des essais et des erreurs des deux camps artificiellement constitués" ». Voilà pourquoi, sur France Inter, il a également trouvé à redire à propos du projet socialiste. « Les 300 000 emplois jeunes sur fonds publics, je vous le dis, ça ne se fera pas. L’embauche de 60 à 70 000 enseignants nouveaux et en plus les 10 000 policiers... ça ne se fera pas. L’allocation générale d’autonomie pour tous les étudiants, ça ne se fera pas en même temps que le reste, et le retour à la retraite à 60 ans, ça ne se fera pas. » http://www.leparisien.fr/politique/...

30/10/2011 François Bayrou, président du Modem, invité dimanche de BFMTV2012 Le Point/RMC, s’est dit « frappé et inquiet de voir les réponses au coup par coup » décidées pour faire face à la crise. Des réponses évoquant selon lui « une rustine après l’autre ». Le probable candidat à la présidentielle demande au gouvernement d’arrêter « la politique de bouche-trous », faisant valoir que « la crise dans laquelle nous allons encore entrer » n’était « pas comme les autres et exigera des réponses qui ne seront pas comme les autres ». « Les gens, a-t-il ajouté, ne croient pas du tout qu’on peut avoir des solutions de baguette magique ». « Je suis persuadé qu’on ne peut pas le faire (ndlr. Résoudre les difficultés actuelles) sans un plan d’ensemble », a-t-il plaidé, avant d’ajouter : « Je sais qu’avec certitude la France va s’en sortir mais pas par les chemins traditionnels usés et rusés ».

En réponse à une question sur les 35 heures brocardées par le président Nicolas Sarkozy jeudi dernier, François Bayrou a répondu qu’il avait « toujours pensé » qu’elles « étaient une erreur ». A l’époque, a-t-il poursuivi, « j’ai été extrêmement frappé que cette décision ait été prise alors que personne ne la demandait ». « C’était une erreur tombée absolument du ciel, une mesure qui m’est apparue comme idéologique et déstabilisatrice », a-t-il déploré.

http://www.leparisien.fr/


François Bayrou officiellement candidat par LCP

III/Dossier Argumentaire

1) La question de l’’immigration et plus particulièrement la question des sans-papiers.

L’immigration augmente mais elle n’est la cause de aucune crise ( l’Allemagne a 40% de plus d’immigrés). Les sans-papiers est une bien mauvaise chose mais pas de grandes idées sur ce point.

2) La question de l’emploi et plus particulièrement celle du chômage.

La mesure la plus originale et la plus précise est le dispositif d’emploi sans charge. Elle est conditionné à la fois par la taille de l’entreprise (moins de 50 salariés), l’âge du travailleur (moins de 25 ans) ou son statut de demandeur d’emploi, la nature du contrat de travail (d’une durée indéterminée), et la gestion de l’emploi par l’entreprise (ne pas avoir effectué de licenciement au préalable). Cela fait beaucoup de conditions à vérifier pour une mesure limitée dans le temps (deux ans) et qui ne va ajouter qu’un avantage marginal en terme de réduction de coût du travail, compte tenu des exonérations qui existent déjà et en particulier les exonérations générales de cotisations sociales qui atteignent aujourd’hui 28,1 % au niveau du Smic pour les petites entreprises. La seule condition qui n’est pas évoquée est celle du niveau de rémunération : on fait le choix implicite d’une mesure non ciblée sur les bas salaires, ce qui devrait réduire les effets sur le nombre d’emplois créé ou sauvegardé à budget donné. Le coût de gestion de ce type de dispositif risque d’être élevé pour un rendement faible.

3) La question de l’environnement et plus particulièrement celle du nucléaire.

François BAYROU souhaite une réduction de la part du nucléaire progressive, il dit « Il se posera dans ce laps de temps [2050], à la fois la question des fermetures des centrales en fin de vie, et celle de leur renouvellement. ». Il veut fermer les centrales mourantes et renouveler certaines. En général, il veut réduire la part du nucléaire pour développer les énergies renouvelables. Il dit : « Il devrait être possible d’atteindre en 2050 une réduction à moins de 5% de nucléaire (contre 12% en 2010). » Il est conscient que le nucléaire est indispensable pour l’économie française c’est pour cela qu’il veut réduire la part du nucléaire de façon lente pour avoir le temps de développer le renouvelable.

4) La question de l’école et plus particulièrement la question des enseignants.

Écrire un Contrat de progrès entre l’école et la nation qui garantira le maintien des moyens et précisera les objectifs que la nation assigne à son école. Exclure la violence de l’école et refaire du respect la règle entre élèves et enseignants, dans la classe comme dans la cour de l’école. Définir les méthodes pédagogiques par l’évaluation des résultats Faire débattre le Parlement du principe des programmes et de leur lisibilité. Maintenir le nombre d’enseignants, ainsi que le décret qui définit leur statut. Défendre les concours de recrutement nationaux qui sont la voie la plus républicaine et la plus légitime pour sélectionner les enseignants du second degré. Reconstruire une année de formation des enseignants. Rendre l’évaluation des enseignants plus objective. Réfléchir à l’organisation d’un baccalauréat d’excellence littéraire et scientifique.

5) La question du travail et plus particulièrement celle du temps légal de travail (les 35 heures).

François Bayrou pense que les 35 heures avait été une très mauvaise idée. Il note d’ailleurs qu’en 1997, personne ne les proposait et que cette idée a été inscrite au dernier moment dans le projet du PS. Mais, beaucoup d’entreprises ont trouvé un équilibre nouveau. Il n’entends donc pas de les remettre en cause. Si décision il doit y avoir, elle appartient d’abord aux partenaires sociaux.

6) La question de la politique étrangère et plus particulièrement celle de la présence en Afghanistan.

François Bayrou est contre la politique étrangère actuelle, il en a honte car durant ce dernier quinquennat la politique étrangère a subit beaucoup d’échecs. Il est contre l’OTAN est dit clairement que Sarkozy n’a pas eu la bonne idée de réintégrer l’OTAN. Bayrou est favorable au retrait des soldats d’Afghanistan car il y a trop de morts sans changement de la politique afghane contrôlé par les Talibans. De plus il dit au figaro : « Notre présence en Afghanistan, décidée sous gouvernement Jospin, maintenue depuis, pour poursuivre les auteurs du 11 septembre et priver le terrorisme de sa base arrière, est justifiée. J’ai voté en faveur de cette action et ne le renie pas. Le jour où la coalition sortira d’Afghanistan, et tout le monde souhaite que ce jour ne tarde pas, il faut que la transition se fasse dans l’ordre et que soit transmis aux Afghans eux-mêmes un pays sécurisé, ou au moins sécurisable. »

7) La question de la sécurité et plus particulièrement celle de la sécurité au quotidien.

Mettre des forces de sécurité, de surveillance et de prévention sur le terrain. Désigner des sous-préfets dans les quartiers sensibles pour coordonner toutes les actions de l’Etat. Renforcer la vidéo-surveillance . Instaurer une sanction immédiate avec des mesures éducatives pour chaque premier délit, particulièrement pour les jeunes mineurs. Soutenir les associations d’aide aux victimes.

8) La question de la retraite et plus particulièrement celle de l’âge légal du départ à la retraite.

Instaurer un régime de retraite par points : - équilibre entre cotisations et pensions. - transparence pour le salarié qui saura à tout moment ce que sera sa pension, en fonction de sa date de départ à la retraite. - liberté, partir à la retraite plus tôt ou plus tard. -Rééquilibrer les petites retraites (agriculteurs, commerçants, conjoints) à travers un plan de rattrapage.

IV/Dossier thématique : le nucléaire dans la campagne électorale

L’énergie nucléaire est l’énergie la plus utilisé en France (environ 70 %) mais aujourd’hui elle pose beaucoup de dilemmes entre les gens du gouvernement. Le débat sur l’énergie nucléaire porte sur plusieurs questions distinctes :

- les risques technologiques et environnementaux (risques liés à l’industrie nucléaire, mais aussi problème de l’approvisionnement en combustible, c’est-à-dire en matières fissibles, et question du traitement des déchets, pouvant avoir une longévité de plusieurs milliers d’années). L’accident récent de Fukushima a fait peur et remet en question la sécurité des centrales française.

- des aspects politiques (problème de l’usage du secret dans des démocraties, légitimé pour des raisons de sécurité nationale ; question de géopolitique, de l’impact du nucléaire dans la politique énergétique des États, et donc de ses conséquences sur la croissance économique et la position politique ; enfin, problème des technologies duales et de l’ambiguïté existant entre nucléaire civil et nucléaire militaire).

Ils y a 3 types de positions sur le nucléaire, la première est celle qui souhaite la suppression du nucléaire en France, c’est le cas du partie des Verts.

Ensuite il y a l’avis réservé qui souhaite réduire ou du moins, ne plus développer cette énergie et essayer de plus développer les énergie comme le vent, l’eau, le soleil...

Et finalement, il y a l’avis de Nicolas Sarkozy ou de François Hollande, par exemple , qui souhaite le maintien de l’énergie nucléaire et même de continuer a la développer pour l’utiliser encore plus.

Pour connaitre les différentes positions de tout les candidats, allez voir le site de Green Peace : http://greenpeace.fr/2012/

V- Sociologie d’éléctorat

JPEG - 89.7 ko

L’électorat de Bayrou est donc diversifié, il n’y a pas vraiment de grand écart comme avec les autres candidats.

Son meilleur score au 1er tour est dans les Pyrénées-Atlantiques (64)

JPEG - 26.9 ko


Si le travail sur le candidat est correct, avec un riche (trop ?) fil d’actualité... il n’en est pas de même du dossier thématique, trop maigre et pas assez complet. De même l’avis de F. Bayrou n’est pas à mettre dans le dossier thématique. Il faudra donc améliorer cet aspect de votre travail.

Note actuelle : B


Brèves

11 juin 2007 - Anciens projets

Consultez les dossiers de nos anciens projets : la liaison Grenoble-Sisteron ; Indigènes ; (...)

11 juin 2007 - Le projet Ciné_Première

Le travail sur les films en histoire en classe de première continue. A suivre (...)