Indigènes : le personnage d’Abdelkader.

Pierre-Gabriel,
samedi 25 novembre 2006
par Pierre-Gabriel Brun
popularité : 13%

Indigènes

Film réalisé par Rachid Bouchareb qui nous raconte le parcours de 4 indigènes avec leur bataillon durant la seconde guerre mondiale. Au travers des batailles et de péripéties, ils réveleront leurs identités, leurs personnalités afin de nous faire découvrir des hommes d’honneur, courageux, déçus par une reconaissance insuffisante de la France.

Cet émouvant film qui nous fait vivre la réalité de cette guerre vue par les yeux des indigènes est un succès d’humanité car il témoigne de l’amour et du dévouement des colonies envers la France , qui , finalement oubliera tous ces héros . Les transitions entre scènes de bataille , d’amour , de haine et de tristesse sont très appréciable et font de ce film une réussite grâce aussi aux talentueux acteurs tels que Djamel Debbouze ou Samy Naceri . Le film jongle aussi harmonieusement avec les sentiments du spectateur impliqué dans une guerre qu’il découvre enfin après tant d’années de silence.

Pour conclure ce film est un concentré de réussite grace à un jeu d’acteur impressionant , une mise en scène exelente qui tient le spectateur en haleine et le rend sensible a la simpathie ainsi qu’à la naïveté de ces héros oubliés jusqu’à aujourd’hui .

Portrait du caporal abdelkader

Le Caporal Abdelkader de la deuxième compagnie du régiment des tiralleurs Algériens est envoyé en première ligne sans connaitre ses hommes, c’est son premier groupe de soldats. Caporal Abdelkader est un soldat idéaliste et engagé, il est très impulsif et n’hésite pas à se battre avec le Sergent Martinez par exemple , tout cela dès que son idéal de justice est menacé. Il se retrouve meme au mitard pour s’être battu avec son supérieur.

C’est un soldats courageux qui n’hésite pas à entrainer ses hommes dans les missions les plus périlleuses . Il rêve de prendre du gallon dans l’armée Française et devenir Sergent, pour cela il lit beaucoup de manuels militaires et a réussi son examen pour devenir Sergent. Mais à l’heure des recompenses contrairement au Caporal Leroux qui devient Sergent, Caporal Abdelkader lui n’est pas promu supérieur .Lors de la bataille du village Alsacien , il se conduit comme un héro et réussi avec ses compagnons tenir la position face aux allemands.Il sera seul survivant de cette bataille.

A l’arrivée de l’armée Française il n’est ni remercié ni félicité par les habitants et les autres soldats contrairement aux soldats français qui eux sont remerciés , pris en photos et filmés avec les habitants du village. A la fin du film, on voit le Caporal Abdelkader se recueuillir sur les tombes de Saïd, Messaoud, Yassin et du Sergent Martinez ses 4 compagnon qui se sont conduits héroiquement tout comme lui lors de la libération du village Alsacien où ils sont disparus. On voit ensuite Abdelkader rentrer seul dans un foyer où il a du aller car étant trop vieux il ne peut se débrouiller seul.


Un travail assez banal. ce qui est écrit est exact mais assez plat et peu attrayant. Je suis un peu déçu.

Note : 5.5/10


Brèves

11 juin 2007 - Anciens projets

Consultez les dossiers de nos anciens projets : la liaison Grenoble-Sisteron ; Indigènes ; (...)

11 juin 2007 - Le projet Ciné_Première

Le travail sur les films en histoire en classe de première continue. A suivre (...)