Vous êtes ici : Accueil > PEDAGOGIE > Scénarios Pédagogiques > Scénarios Haut-Savoyards > Scénario pédagogique (tablettes) : Création d’un livre numérique avec (...)
Publié : 27 juin 2016
Format PDF Enregistrer au format PDF

Scénario pédagogique (tablettes) : Création d’un livre numérique avec l’application book creator (école de Lornay)

1 vote

Domaine(s) du programme :
Mobiliser le langage / l’oral

Niveau des élèves :
PS/MS/GS (29 élèves)

Compétences visées :
Oser entrer en communication (dire :raconter, décrire, exprimer un avis ou un besoin)
échanger et réfléchir avec les autres (expliquer, argumenter, évoquer)

Organisation du projet :

1-Présentation collective auprès des élèves de la tablette et de ses possibilités (photos, enregistrement audio, écriture et dessin au doigt)
2-Présentation du projet (création d’un livre numérique afin d’expliquer et de montrer aux parents des temps de classe)
3- Prise de photos
4- Description et enregistrement audio du commentaire de la photo
5- Réécoute et amélioration si besoin (validation par le commentateur ou un élève pair)
6- Enrichissement de la page grâce à un dessin ou le prénom écrit au doigt
7-Visionnage de toutes les pages du livre (par tablette), apprentissage du « feuilletage » du livre numérique
8- Présentation des livres aux parents par les élèves eux-mêmes

Les étapes 3, 4, 5 et 6 ont été répétées plusieurs fois pour chaque élève. Modalités d’organisation :
(Atelier dirigé, coin-jeux, usage individuel en autonomie, binôme...)

En individuel (ou binôme) avec l’enseignant lors de l’enregistrement et de la réécoute pour validation.

En groupe lors du visionnage.

Chaque tablette était attribuée à un groupe de 5 élèves prédéfini. (codage couleur, avec une gommette, du groupe et de la tablette)

Déroulement des activités
Description des différentes phases de l’activité pédagogique (étapes, durées, forme de travail, consignes données, rôle de l’enseignant...)

1-Les enfants et les enseignants ont pris des photos présentant chaque enfant (individuellement ou en tant que personnage central au sein d’un groupe) lors d’activités dans la classe (temps d’accueil ou temps d’ateliers)

2- Chacun a décrit et commenté la photo où il figurait, son commentaire a été enregistré dans l’application « book creator »
Consigne donnée : « Tu vas raconter tout ce que tu veux raconter à propose de cette photo pour que Papa et Maman puissent savoir ce que tu faisais. »
Rôle de l’enseignant : relancer le discours ou les explications

3-Les enregistrements ont pu être corrigés et améliorés grâce à la possibilité immédiate de se réécouter et/ou avec l’écoute et l’ intervention d’un pair (pour l’évaluation de la clarté du message (prononciation et sens du propos)
Cela a permis d’aboutir à une production orale suffisamment recherchée et exprimée le plus clairement possible afin d’être compréhensible par tous.
Rôle de l’enseignant : permettre une écoute et une critique active, sans jugement, de l’enregistrement / proposer un autre temps d’enregistrement si l’enfant le désire / permettre une comparaison des enregistrements / permettre un choix libre de l’enregistrement définitif.

4- Selon le niveau, les élèves ont complété la page du livre en dessinant ou écrivant au doigt son prénom grâce à l’outil dessin
Rôle de l’enseignant : proposer des compléments / laisser libre choix de compléter ou non / aider à la réalisations des compléments éventuels

Remarques :
prolongement pour les GS :
commentaire enregistré d’une activité de recherche mathématiques (manipulation avec jeu de l’arbre aux cerises) :
chaque GS a individuellement expliqué toutes les étapes de sa recherche et de son raisonnement
Après l’enregistrement : prise de photos de la réalisation
Consigne donnée : « Tu vas expliquer tout ce que tu fais et tout ce que tu penses pour raconter comment tu trouves le bon panier pour la branche de cerisier pour que Papa et Maman puissent savoir comment tu as fait. »
Rôle de l’enseignant : relancer les explications / faire expliciter

Réactions des élèves :
Un élève a dit après l’écoute de son enregistrement « On dirait un bébé. » Les réactions n’étaient pas toutes si explicites, mais de cet ordre.

Évaluation du projet
Analyse des apports de la tablette par rapport aux autres supports habituellement utilisés, implications matérielles et organisationnelles, accueil par les élèves de cet outil.

La tablette s’est avérée être un outil très pratique autant pour les enseignants que pour les élèves : trouver photo et audio sur un même support est extrêmement pratique pour la création d’un livre numérique (utilisation de l’application Book creator, version gratuite).

Mise en place, transport et prise en main facilités par rapport à un ordinateur.

L’utilisation fut simple et accessible même aux élèves de PS (ce sont les élèves qui, lors de la restitution du projet, ont montré leur livre numérique à leurs parents de façon autonome).

Côté très ludique : attrait de l’outil qui est associé par les élèves à un temps de jeu.
Aspect magique de l’enregistrement pour les élèves : plaisir lors de la réécoute à volonté de leur voix ou de la voix des camarades.

La qualité sonore de l’enregistrement est satisfaisante.

L’auto-évaluation par l’élève est très riche car certains élèves ont pu se rendre compte par eux-mêmes, lors de l’écoute de l’enregistrement de leur discours, des insuffisances de leur langage.
La critique du langage est facilitée parce que ce n’est pas l’enseignant qui valide, mais l’enfant lui-même (ou la tablette qui n’émet pas de jugement). Cela a permis à certains enfants d’évoluer en langage de manière étonnante (Des enfants qui étaient dans l’inquiétude lors des activités langagières se sont « débloqués » après l’écoute de leurs commentaires et ont commencé à participer de manière active dans toutes les activités proposées.)
A noter : Tous les élèves qui ont choisi d’enregistrer plusieurs fois un commentaire, ont choisi d’eux-même le plus intelligible après l’écoute comparative des versions.

Il est dommage que la version gratuite de book creator ne permette que la réalisation d’un livre unique par tablette ; chaque livre comportait donc les photos de plusieurs élèves.
Il aurait été sûrement préférable que chaque enfant crée son livre personnel avec plusieurs photos de lui le mettant en scène.

Il n’a pas été possible techniquement, avant le retour des tablettes auprès de la DSDEN, de conserver et sauvegarder le contenu des livres et donc de garder la trace du travail des élèves, c’est dommage.