Vous êtes ici : Accueil > PEDAGOGIE > Scénarios Pédagogiques > Scénarios Haut-Savoyards > Scénario pédagogique : l’outil informatique et la structuration de l’espace (...)
Publié : 9 juin 2019
Format PDF Enregistrer au format PDF

Scénario pédagogique : l’outil informatique et la structuration de l’espace (école de Thollon)

0 vote

L’outil informatique et la découverte du monde : se repérer dans l’espace.

Niveau : cycle 2 (CP/CE1)

Disciplines
Découverte du monde : structuration de l’espace.
Domaines du B2i
Domaine 1 : S’approprier un environnement informatique de travail.
Domaine 3 : Créer, produire, traiter, exploiter des données.
Domaine 4 : S’informer, se documenter.

Compétences disciplinaires
Comparer des milieux familiers à d’autres milieux et espaces plus lointains.
Découvrir des formes usuelles de représentations de l’espace : photographies, cartes, planisphère, globe terrestre.

Items du B2i
Domaine 1 : lancer et quitter un logiciel.
Déplacer le pointeur, placer le curseur, cliquer et double cliquer, effacer, valider.
Domaine 3 : Je sais utiliser les fonctions copier/coller, et enregistrer sous.
Domaine 4 : Je sais utiliser les fenêtres, boutons de défilement, ascenseurs.
Je sais repérer les informations à l’écran.
Je sais utiliser des mots-clés pour faire une recherche.

Dispositif pédagogique
Alternance de travail collectif autour du logiciel GoogleEarth et travail en groupe sur des supports différents de représentations de la Terre.
Matériel utilisé
Vidéoprojecteur et TBI..
Connexion internet.
Logiciel GoogleEarth.

Déroulement
En groupe classe autour du TBI : un élève ouvre le logiciel GoogleEarth en rappelant la manipulation.

Réflexion collective : Comment faire pour découvrir la ville d’une élève de la classe partie vivre en Angleterre pendant un an ?
Un élève vient exécuter la manipulation arrêtée par le groupe.
Après observation du logiciel une fois le nom de la ville recherchée entrée dans la barre de recherche, les élèves sont répartis en groupes.

Travail en groupe : Chaque groupe doit localiser (avec une gommette) la ville recherchée sur différents supports : globes terrestres, planisphères, cartes d’Europe. Si besoin, refaire la manipulation avec Google Earth pour aider les élèves à se repérer. Puis avec une deuxième gommette, localiser la ville/village où se trouve l’école.

Mise en commun : validation ou non de les positions définies par les groupes et observations des différents supports (sphère/ à plat, monde entier/partie du monde).

En groupe classe autour du TBI : lecture de paysage à partir de la vue aérienne de la ville recherchée (routes, centre ville, terrains sportifs, gares, rivières, canaux,...). Hypothèses sur la nature de ce qu’on voit. Puis validation en double-cliquant sur les différentes icônes : de nouvelles fenêtres s’ouvrent avec la photographie des endroits remarquables de la ville. L’élève venu double-cliquer enregistre la photographie dans un dossier préparé à l’avance par le maître et renomme le fichier pour identifier facilement la photographie. Puis ensemble, on ouvre le fichier des photographies qui sert d’appui pour écrire un résumé (Qu’y a-t-il dans la ville de ... ?)

Bilan de la séance
Trace numérique : fichier de photos de la ville visitée virtuellement enregistré dans le réseau accessible par tous les pc de la classe, consultable par tous à tout moment.

Trace écrite : Résumé construit ensemble à partir de la visite virtuelle de la ville (Qu’y a-t-il dans la ville de ... ? Grâce au logiciel !Google Earth, on sait maintenant qu’à ..., il y a ...)

Prolongements possibles
Même type de séance pour visiter la ville/le village des élèves (attention, le logiciel ne couvre pas de façon détaillée toutes les régions du monde. Possibilité d’utiliser alors le logiciel Géoportail et de passer une séance à comparer les deux logiciels).

Tri de photographies de la ville visitée et de la ville/village des élèves, soit numériquement, soit sur papier (ou les deux en faisant 2 groupes de travail), après avoir insérées avec les élèves les photographies retenues pour l’exercice dans un fichier OpenOffice, et l’avoir imprimé.