Vous êtes ici : Accueil > PEDAGOGIE > Langage écrit et oral > La twictée, une pratique innovante au service de l’orthographe
Publié : 13 décembre 2019
Format PDF Enregistrer au format PDF

La twictée, une pratique innovante au service de l’orthographe

1 vote

Définition

Contraction des mots Twitter et Dictée, la twictée est une pratique orthographique de classe au moyen de l’outil Twitter.
Le principe est simple’’ : des groupes d’écoliers postent des phrases et attendent les corrections retournées par d’autres élèves de France ou d’ailleurs dans le monde.

Quel en est le principe ?

- 1 ° temps : l’enseignant dicte une phrase de moins de 140 caractères que chaque élève écrit individuellement et manuscritement sur une feuille.

- 2 ° temps : les élèves, par groupe, échangent, négocient et se mettent d’accord sur l’orthographe d’une dictée qu’ils enverront via Twitter à la classe avec laquelle ils correspondent.

- 3 ° temps : les propositions sont donc analysées et corrigées par l’autre classe (avec l’aide du maître) et les corrections donnent lieu à la rédaction de petites justifications écrites (là aussi, de moins de 140 caractères) : les #twoutils.

Les dispositions à prendre avant de mettre en place la Twictée.

*- Création du compte Twitter
Il est nécessaire de créer deux comptes twitter (ou babytwit). Et il faut bien sà »r disposer d’un ordinateur connecté à internet.
’’¢ un compte pour l’enseignant, pour qu’il communique avec les autres professeurs ;
’’¢ un pour la classe (sous la responsabilité de l’enseignant, donc créé avec une adresse académique et en aucun cas avec une adresse d’élève).
Le compte Twitter sera un compte de classe. Son accès est possible sous le regard de l’enseignant mais reste protégé par un mot de passe qui n’est pas diffusé aux élèves. L’enseignant est responsable de son contenu. La responsabilité du DASEN est engagée également comme pour tout blog ou site de classe ou d’école. Il est donc nécessaire d’obtenir l’accord de l’IEN de sa circonscription.
Présentation / information aux parents
Il faut présenter le dispositif aux parents. La présentation de cet outil se fait dans un objectif plus large d’éveil et de prise de conscience des us et coutumes d’internet, des traces que l’on laisse, du faux anonymat ainsi que dans une éducation à l’utilisation des réseaux dits sociaux.
Présentation aux élèves et création d’une charte d’utilisation

*- Présenter le dispositif aux élèves et réfléchir à la création en commun d’une charte d’utilisation de Twitter (https://www.ac-strasbourg.fr/fileadmin/pedagogie/dane/Twictee/doc10.jpg). Celle-ci devra être signée par les élèves (mais peut aussi être signer par les parents). Sa création amène à réfléchir sur la fonction et la raison du choix de Twitter, aux contraintes existantes lorsqu’on produit du contenu lisible par tous ainsi que d’amener à une réflexion quant à la sélection que nous faisons dans les contacts que nous choisissons d’avoir.

*- Trouver une classe partenaire pour la Twictée
Une classe partenaire peut être trouvée de plusieurs façons :
’’¢ Via le site de la Twictée officielle (www.twictee.org)
’’¢ Via vos connaissances (classes intra-établissement, autres établissements’’¦)
’’¢ Via une demande de correspondants à votre IEN de circonscription

Que sont précisément les #twoutils ?

Les #twoutils sont des arguments orthographiques en 140 caractères et sont au cœur du dispositif. Les #twoutils se caractérisent par un format contraignant et une syntaxe « standard » qui doit faire apparaître le mot corrigé ainsi que la justification orthographique. Les notions (nature des mots, phénomène orthographique) apparaissent sous la forme de « mots balises » partagés par l’ensemble des classes et renvoyant aux connaissances du programme.

Avec quels moyens ?

Du papier, des crayons et un seul ordinateur en fond de classe suffisent ! Cependant, l’idéal serait de pouvoir disposer d’une ou plusieurs tablettes afin de pouvoir saisir le texte de la dictée de son groupe depuis sa table.

Avec quel outil Twitter ?

Par définition un compte Twitter est nécessaire. Cependant, dans un cadre scolaire, on privilégiera Babytwit qui répond aux mêmes usages, mais dans un cadre sécurisé et sans publicité. Un descriptif de cette application a été réalisé dans la lettre de l’ATICE n °66 de février 2014 : http://www.ac-grenoble.fr/ien.st-gervais/spip.php?article1273

Avec quelles aides et quelles ressources ?

à€ lire’’ : http://ca-va-ou-bien.ch/le_blog/twictee-je-t-aime-moi-non-plus/

Pour en savoir plus et se lancer dans l’aventure ?

- ’’ Vidéo de présentation de la twictée :

- ’’ Le compte officiel de la twictée : https://twitter.com/twicteeofficiel

- ’’ Le site qui regroupe les informations sur la #twictée : https://karabasse77.wordpress.com/
Lu sur https://karabasse77.wordpress.com/ : "Inspirée des marathons orthographiques, des pratiques de dictées négociées et des dispositifs mis en place dans les twittclasses, la #twictée invite les élèves à réfléchir aux stratégies orthographiques en situation d’écriture.

Le partage, la mise en regard de ces réflexion via un réseau social, au-delà de la motivation, permet à l’élève de développer un sentiment de responsabilité face à l’acte d’orthographier et face à sa production. En outre, il permet de ne pas déconnecter la norme orthographique de la production d’écrits numériques.

L’éducation au numérique est abordée également dans une dimension transversale des apprentissages."

- ’’ à‰ducation, de la dictée à la ’’’’ twictée’’ » - Le Monde (reportage) :

En conclusion

à€ travers cette pratique pédagogique innovante mais somme toute classique sur le fond, les élèves vont développer des pratiques réflexives en orthographe. Le travail de groupe va permettre de confronter les graphies et les règles d’orthographe. Il s’agit donc d’une pratique riche et motivante pour les élèves, de par l’outil et la démarche mis en œuvre.