Vous êtes ici : Accueil > Les activités physiques et sportives > Escalade
Par : CPD EPS
Publié : 9 novembre 2018
Format PDF Enregistrer au format PDF

Escalade

ESCALADE

SITES DE PRATIQUE

L’escalade peut être pratiquée :

- sur structure artificielle : vérifier auprès du propriétaire ou gestionnaire la conformité aux normes (certificat de conformité), et l’état apparent de l’installation.

- sur site naturel :

Sites répertoriés par la FFME

https://www.ffme.fr/site/falaise-li...

Les sites de via ferrata ne sont pas répertoriés car l’activité en tant que telle est interdite à l’école.

CONVENTIONS Syndicat National des Guides

TEXTES DE REFERENCE

- Circulaire Ministère Education Nationale n° 92-196 du 3 juillet 1992 : participation d’intervenants extérieurs aux activités d’enseignement

- Circulaire Ministère Education Nationale n° 99-136 du 21 septembre 1999 : sorties scolaires (BO Hors Série n°7 )

- Circulaire Ministère Education Nationale n° 91-124 du 6 juin 1991 : participation de personnes étrangères à l’enseignement , surveillance et rôle du maître

- Code du sport Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports articles L212-1 L212-2 L212-3 : obligation de qualification

- décret du 4-5-2017 : Agrément des intervenants extérieurs aux activités physiques et sportives

- circulaire interministérielle du 6-10-2017 : Encadrement des activités physiques et sportives

INTERVENANTS AGREES

Quatre catégories :
- Les professionnels réputés agréés : les diplômes exigés ; le portail public des éducateurs sportifs pour consultation de la date de validité de la carte professionnelle et des diplômes détenus

- Les professionnels agréés par l’IA-DASEN Les intervenants ayant une carte professionnelle mentionnant uniquement un diplôme STAPS

Voir le répertoire de la DSEDN74

- Les professionnels stagiaires agréés par l’IA-DASEN :

Voir le répertoire de la DSEDN74

- Les intervenants à titre bénévoles : informations des intervenants extérieurs non qualifiés

ENCADREMENT

Dans tous les cas (structures artificielles ou site naturel), l’escalade nécessite un encadrement renforcé.

En élémentaire, au minimum : - le maître + 1 adulte agréé jusqu’à 24 élèves - le maître + 2 adultes agréés de 25 à 36 élèves.

Maternelle : au minimum, - le maître + 1 adulte agréé jusqu’à 12 élèves - le maître + 2 adultes agréés de 13 à 18 élèves - le maître + 3 adultes agréés de 19 à 24 élèves - le maître + 4 adultes agréés de 25 à 30 élèves

En cas de pratique sur structure artificielle sans encordement (moins de 2,5m), un maître compétent peut faire appel à des intervenants agréés non qualifiés.

Deux cas peuvent se présenter :

- le maître est compétent (enseignement et sécurité). Avec l’aide d’intervenants non qualifiés, il assume l’ensemble de l’effectif du groupe - classe (ateliers, déplacements). Pas de possibilité de groupes autonomes.La classe fonctionne en un seul groupe. L’enseignant doit alors assurer, non seulement l’organisation pédagogique de la séance, mais également le contrôle effectif de son déroulement. Pour cette forme d ’organisation les conditions doivent être optimales (effectif réduit , niveau relativement homogène, SAE aménagée et courte, Site école répertorié)
- le maître estime sa compétence limitée ou souhaite constituer des groupes autonomes :

Il fait appel à un ou plusieurs intervenants qualifiés et agréés. Les élèves répartis en groupes dispersés sont encadrés par des intervenants extérieurs qualifiés et l’enseignant n’a en charge aucun groupe en particulier. Son rôle est le même que dans le cas précédent. Le contrôle sera adapté aux caractéristiques du site et à la nature de l’activité. L’enseignant procédera au contrôle successif du déroulement de la séance dans les différents groupes et à la coordination de l’ensemble.

Les élèves répartis en groupes dispersés sont encadrés par des intervenants extérieurs qualifiés et l’enseignant a en charge directement l’un des groupes. L’enseignant n’aura plus à assurer le contrôle du déroulement de la séance. Son action consistera à définir préalablement l’organisation générale de l’activité avec une répartition précise des tâches et à procéder a posteriori à son évaluation.

Dans ces trois situations, il appartient à l’enseignant, s’il est à même de constater que les conditions de sécurité ne sont manifestement plus réunies, de suspendre ou d’interrompre immédiatement l’activité.

Seuls les intervenants qualifiés, agréés par l’Inspecteur d’Académie, peuvent prendre un groupe en autonomie.

Les groupes confiés à des intervenants qualifiés et agréés sont autonomes à condition que le maître :

- connaisse identité et numéro d’agrément de chaque intervenant auquel il remet la liste des élèves du groupe ;

- ait prévu l’organisation et la répartition des tâches ;

- sache où se trouvent les élèves.

Le maître, présent sur le site, procède en début et fin de séance, au transfert de prise en charge des élèves avec les intervenants agréés.

SECURITE

- Voir la page les Equipements de Protection Individuel (EPI)

- Sur structure artificielle, sans encordement, la réception doit être aménagée et adaptée aux chutes éventuelles (sol souple, tapis...).
- La connaissance par les élèves des risques objectifs et le strict respect des consignes participent à l’acquisition d’attitudes de sécurité indispensables.
- La pratique sur des voies de plusieurs longueurs ainsi que la Via Ferrata sont interdites
- En cas d’encordement, Le port d’un casque d’escalade doit être considéré comme obligatoire pour tous les élèves sur site naturel. Sur structure artificielle, il est recommandé que l’élève grimpeur soit protégé d’éventuels chocs par un casque (même de vélo).
- Un baudrier adapté à la taille des élèves est nécessaire pour l’encordement.
- Vérifier l’état du matériel utilisé : cordes, baudriers.
- En site naturel, les points d’amarrage et d’assurage doivent être vérifiés avant toute utilisation.

Recommandation sur le matériel d’assurage Appareil type Gri-gri, EDDY...
- Du point de vue des normes, ces appareils sont classés dans la catégorie des "Dispositifs de freinage semi-automatiques", (Norme Pr EN 15151 partie 1). Cela signifie qu’ils ne sont pas conçus pour freiner automatiquement, mais qu’ils nécessitent une action de l’utilisateur pour fonctionner correctement.
- En ce qui concerne les appareils tels que Gri-Gri, Cinch, Sum et Eddy pour les plus courants, il faut, pour bénéficier de leur bon fonctionnement tenir à la main la corde en aval de l’appareil, c’est à dire le brin libre. Autre problème, certains de ces appareils ne bloquent pas en facteur zéro.
- Un exemple : le grimpeur, après avoir mousquetonné de nombreuses dégaines (donc avec beaucoup de frottement le long de la chaîne d’assurage), arrive au point de moulinette et se pend à la corde sans choc. - Dans ce cas la faible vitesse de défilement de la corde peut faire en sorte que la came de freinage n’entre pas en action et ainsi le grimpeur file vers le sol sans freinage.
- Donc, à nouveau la consigne de ne jamais en aucun cas lâcher le brin libre est importante, surtout à l’arrivée au sommet d’une voie et au moment de commencer la descente en moulinette.

- L’assurage des élèves par leurs pairs demande une attention rigoureuse et permanente de l’encadrement.

REFERENCES DES DIPLOMES AGREES PERMETTANT L’ENSEIGNEMENT CONTRE REMUNERATION

- Arrêté du 13/02/2002 : Bees Escalade
- Arrêté du 10/05/1993 : Diplôme d’aspirant guide
- Arrêté du 10/05/1993 : Diplôme de guide de haute montagne
- Arrêté du 11 janvier 2010 modifiant l’arrêté du 10 mai 1993 relatif au brevet d’alpinisme
- Arrêté du 24/02/2003 et Arrêté du 02/05/2006 : Bpjeps APT et CS activités d’escalade
- Arrêté du 09/07/2006 et Arrêté du 02/05/2006 : Bpjeps activités nautiques et CS activités d’escalade
- Arrêté du 10/08/2005 et Arrêté du 02/05/2006 : Bpjeps activités gymnique, de la forme et de la force et CS activités d’escalade
- Arrêté du 29 décembre 2011 : DEJEPS spécialité perfectionnement sportif mention escalade,
- Arrêté du 31 janvier 2012 : DEJEPS spécialité perfectionnement sportif mention escalade en milieux naturels,
- Article L 212-1 du code du sport du 7/07/2008 : Licence mention entraînement sportif avec option escalade
- Article L 212-1 du code du sport du 7/07/2008 : Licence mention éducation et motricité et Maîtrise Staps mention éducation et motricité
- Arrêté du 27/07/99 : AQA éducation et motricité
- Décret 92-963 du 01/04/1992 : Les Etaps

BIBLIOGRAPHIE

- J.L. Laborde et F. Vacher : « Adapter ses déplacements à des environnements multiples, variés, nouveaux », Tome 2, Vigot, 2003
- « Mémento de l’escalade », FFME, 2006
- J.P. Verdier : « Escalade, s’initier et progresser », Amphora sports, 2004
- S. Testevuide : « L’escalade en situation : Observer et intervenir », Editions Revue EPS, 2002