Vous êtes ici : Accueil > Les activités physiques et sportives > Sports de combat
Par : CPD EPS
Publié : 5 mars 2018
Format PDF Enregistrer au format PDF

Sports de combat

TEXTES DE RÉFÉRENCE

- Circulaire interministérielle n° 2017-116 du 6-10-2017 : encadrement des activités physiques et sportives dans les écoles maternelles et élémentaires publiques

- Décret n° 2017-766 du 4-5-2017 - J.O. du 6-5-2017 : agrément des intervenants extérieurs aux activités physiques et sportives dans les écoles maternelles et élémentaires publiques

- Circulaire Ministère Education Nationale n° 92-196 du 3 juillet 1992 : participation d’intervenants extérieurs aux activités d’enseignement

- Circulaire Ministère Education Nationale n° 99-136 du 21-9-1999 : sorties scolaires (BO Hors Série n°7 )

- Circulaire Ministère Education Nationale n° 91-124 du 6 juin 1991 : participation de personnes étrangères à l’enseignement , surveillance et rôle du maître

- Code du sport Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports articles L212-1 L212-2 L212-3 : obligation de qualification

PRÉAMBULE

Les activités permettant de construire la compétence "conduire et maitriser un affrontement interindividuels", programmées le plus souvent à l’école primaire, sont les jeux de lutte ; ils ne sont pas assimilés aux sports de combat.

Ces activités peuvent donc être conduites par le maître seul, même dans des installations spécifiques situées hors de l’école dans le cadre de sorties régulières.

Les sports de combats proprement dits (judo, boxe...) nécessitent des installations, un matériel, un équipement et des compétences spécifiques pour les enseigner.

Lorsque l’enseignant maîtrise ces compétences et dispose des conditions matérielles spécifiques, alors il sera nécessaire de renforcer l’encadrement en faisant appel à des intervenants bénévoles non qualifiés.

ENCADREMENT

En élémentaire le maître + 1 bénévole non qualifié jusqu’à 24 élèves (+ 1 autre bénévole non qualifié jusqu’à 36 élèves).