* traces écrites en sciences

Classe de CE2, CM1, CM2
Montagny (17 élèves)


Elodie Costerg

LA  RESPIRATION

Place dans la séquence Objectif Déroulement / Activités Matériel Trace écrite

1ere séance

Evaluation diagnostique

Travail individuel

« Dessine le trajet de l’air dans ton corps » (Annexe 1)

Analyse des conceptions des enfants.

Feuille blanche.

Titre : « Ce que je pense de la respiration en début de séance »

 

2ème séance

Prendre conscience de sa respiration…

 

 

… et connaître les mouvements de la cage thoracique.

Que se passe t-il quand on respire ?

Respirer le nez bouché puis la bouche fermée.

 

 

-Demander à un enfant de se mettre torse nu et de respirer normalement. Qu’observe t-on ?

-Allonger un enfant et placer un objet sur sa poitrine. Qu’observe t-on ?

-Travail par groupe : Mesurer la cage thoracique en fin d’inspiration forcée et en fin d’expiration forcée. Noter les mesures dans le tableau. Comparer les résultats entre les groupes et conclure.

 

 

 

 

 

 

 

Objet lourd et léger.

 

1 mètre ruban par groupe.

1 tableau par groupe pour indiquer les mesures. (Annexe 2)

« Lorsque j’inspire, de l’air entre dans ma bouche.

Lorsque j’expire, de l’air sort par ma bouche ou mon nez.

Respirer, c’est inspirer et expirer. »

 

 

 

 

 

 

 

« Lorsque j’inspire, la cage thoracique se soulève.

Lorsque j’expire, la cage thoracique s’abaisse. »

3ème séance

Différencier l’inspiration et l’expiration

Travail individuel sur document : Mesurer  AB

-  en déduire le schéma qui représente l’inspiration ( le segment le plus long ) et l’expiration.

- Décalquer le schéma 1 et le superposer sur le schéma 2 . Indiquer en rouge le trajet de l’air.

Document annexe 3.

Papier calque.

Constat : lorsque l’on inspire, la cage thoracique a un plus grand volume.

4ème séance

Comprendre le rôle du diaphragme dans la respiration.

Observation de radio de poumon : la légender (référence qui reste dans la classe) et observer le diaphragme et expliquer son rôle, sa fonction.

Radio de poumon.

Bandes de couleur indiquant le nom des différents « organes » présents sur la radio (trachée artère, poumon, diaphragme…)

L’augmentation du volume de la cage thoracique ( = l’inspiration ) est due à la contraction d’un muscle qui se durcit : c’est le diaphragme. Ce muscle joue un rôle important dans les mouvements respiratoires. Annexe 4.

5ème séance

Connaître  l’appareil respiratoire.

Introduire une paille dans la trachée et souffler.

Identifier les différents organes.

Couper un morceau de poumon : observation des bronchioles.

Production écrite individuelle: compte rendu de l’expérience ( Annexe 5 ). Observation de l’appareil respiratoire (Annexe 6 ).

Un ensemble poumon/coeur de lapin.

Paille, couteau.

 

 

« Les poumons se gonflent ( et pas le cœur ) ».

6ème séance

Mise en évidence de échanges gazeux

Question : est-ce que l’air inspiré est le même que l’air expiré ?

Groupe de 4 ou 5 :

1 : Souffler avec la paille dans le pot qui contient de l’eau de chaux.

2 : Appuyer sur la seringue dans le pot contenant également de l’eau de chaux. Penser à demander d’où vient l’air qui est dans la seringue.

( air ambiant.)

Que se passe t-il ?

Chaque enfant dessine l’expérience effectuée et explique par écrit ce qu’il observe en apportant une conclusion personnelle.

Faire verbaliser les enfants sur ce qu’il se passe.

 

 

 

 

Petits pots de verre.

Pailles.

Seringues.

Eau de chaux

 

 

 

Annexe 7.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’eau de chaux est troublée lorsque l’on souffle dedans.

7ème séance

Expérimenter une hypothèse d’élève.

Questionnement d’un élève : «  l’air de nos poumons est chaud, c’est pour cela que l’eau de chaux s’est troublée lorsque l’on a soufflé dedans. »

Est-ce la chaleur de notre corps qui a troublé l’eau de chaux ?

Maîtresse : Quelle expérience peut-on faire pour le savoir ?

Elèves proposent : Faire chauffer l’eau de chaux à 37°C ( température de notre corps ).

- Dessin individuel avant l’expérience et émission - d’hypothèses sur le résultat.

- Expérience.

- Dessin individuel de l’expérience réalisée.

- Conclusion collective.

Réchaud.

Eau de chaux.

Thermomètre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Annexe 9 .

Annexe 8.

Conclusion : l’eau de chaux ne s’est pas troublée à cause de la chaleur de l’air inspiré. »

 L’air que l’on expire est différent de l’air que l’on inspire.

8ème séance

Comprendre la composition de l’air.

 

Distribuer le tableau aux élèves.

Comparaison de la composition de l’air expiré et inspiré.

Apport de connaissances par l’enseignante : l’eau de chaux se trouble lorsqu’elle est en contact du dioxyde de carbone.

Conclusion sur l’expérience réalisée auparavant.

Tableau : annexe 10

L’air inspiré est riche en oxygène et en azote. L’air expiré est riche en dioxyde de carbone.

 

Quand j’ai soufflé dans l’eau de chaux, elle s’est troublée car l’air expiré contient du CO2. Donc l’air expiré est bien différent de l’air inspiré.

9ème séance :

Comprendre le rôle de l’oxygène et son transport par le sang.

Distribuer le dessin.

 Question : où va l’oxygène ?

Faire partir des flèches des poumons jusqu’aux différents organes.

Document annexe 11.

Dessin annexe 11

L’oxygène sert à nous faire vivre. Il passe dans le sang qui le distribue à tous les organes du corps. ( cœur, cerveau, muscles….). Ce ne sont pas nos poumons qui « respirent » mais notre cerveau, notre foie, nos muscles.

Evaluer les connaissances des élèves.

Annexe 12.