photo_bandeau_haut
Sommaire des thèmes > Education physique et sportive > Activités physiques de pleine nature > Activités de neige > Raquettes à neige
Raquettes à neige, réglementation et pistes pédagogiques
doc DSDEN 73
J.Blanc
03/2012
mise à jour 02/2018

* Résumé : Pratiquer la raquette à neige avec une classe : réglementation (textes de référence, mise en oeuvre, encadrement), types d'itinéraires, pistes pédagogiques

* Signalé comme article prioritaire sur le thème



le document

 

 

TEXTES DE RÉFÉRENCE

Circulaire n° 92.196 du 03.07.1992 (BO n° 29 du 16.07.1992), modifiée par la circulaire n° 2000-075 du 31.05.2000 (BO n° 22 du 08.06.2000). « Participation d’intervenants extérieurs.

Circulaire n° 99.136 du 21.09.1997 (BO n° 7 du 23/09.1999). « Organisation des sorties scolaires ».

Note de service n° 94-116 du 09.03.1994 (BOEN n° 11 du 17.03.1994). « Sécurité des élèves ».

Circulaire n° 2004-138  du 13.07.2004 (BOEN n° 32 du 09.09.2004). « Risques particuliers à l'EPS ».

Arrêté JS des 20.06.2003 – 03.06.2004 et 09.05.2005 (JO des  04.07.2003 / 06.06.2004 / 24.05.2005).
Nb. Ce dernier texte concerne les Centres de Vacances et de Loisirs ; il ne constitue donc pas une règle de l'Éducation Nationale. Il est cependant mentionné comme point d'appui à la réflexion sur une conduite de l'activité en toute sécurité.

Circulaire n° 2017-116 du 6-10-2017. « Encadrement des activités physiques et sportives dans les écoles maternelles et élémentaires publiques ».

Normes de classement FFME (espaces, sites et itinéraires de raquette à neige) du 24 mai 2003.

 

 

CONDITIONS DE MISE EN ŒUVRE

Dans le cadre de l'école, l'activité raquette ne peut se dérouler que dans des zones excluant tout danger objectif. Aucun risque avéré ne doit donc être identifiable (pente raide verglacée ou risque d'avalanche par exemple).
Quel que soit l'itinéraire que l'on se propose d'emprunter, celui-ci doit avoir été reconnu par un membre au moins de l'équipe d'encadrement. Il faut se renseigner sur les risques et/ou zones à risques auprès des professionnels : AEM, guides, pisteurs- secouristes, gendarmes.
Les prévisions météos  doivent être systématiquement consultées.
Les accidents de terrain importants peuvent générer des difficultés de progression ou des risques naturels et nuire ainsi  à la sécurité des pratiquants. Les terrains d'évolution seront donc des terrains vallonnés excluant toute zone avalancheuse ou présentant un risque potentiel.
Même balisés, les itinéraires peuvent présenter des difficultés supérieures aux compétences des élèves. Il convient donc de s'engager sur des itinéraires adaptés aux possibilités des élèves.
Un moyen de communication (fonctionnant sur le site) par groupe pour prévenir les secours est obligatoire.
L'accès des secours doit pouvoir se faire sans difficulté majeure.

 

  

CLASSEMENT DES ITINÉRAIRES ET ENCADREMENT (classement adapté des normes de la FFME).

NB. « Les itinéraires aménagés et balisés font l’objet d’un plan de secours spécifique prévoyant l’évacuation par voie terrestre. Pour une plus grande facilité de lecture il est recommandé de classer ces circuits en utilisant le code de couleur en vigueur dans le ski alpin et le ski nordique : vert, bleu, rouge, le noir étant réservé aux itinéraires de moyenne et haute montagne topographiés mais non balisés ou partiellement balisés. (FFME)

Lien avec la Fédération Française de la Montagne et de l'Escalade : http://www.ffme.fr/

 

  1. La raquette comme moyen de déplacement, type « promenade », sortie occasionnelle.

Type 1 : cours d’écoles, périphérie d’un centre d’accueil (pré, stade…).

Activité d'EPS de type ludique qui se déroule dans ou à la périphérie d'une école ou d'un centre (pré, stade…) et au cours de laquelle les élèves chaussent des raquettes :
Encadrement : modalités habituelles d'encadrement des activités d'EPS et sorties scolaires.

Si sortie occasionnelle,
En maternelle, avec ou sans nuitée,
2 adultes au moins dont le maître de la classe, quel que soit l'effectif de la classe.
Au-delà de 16 élèves, un adulte supplémentaire pour 8.
En élémentaire sans nuitée,
2 adultes au moins dont le maître de la classe, quel que soit l'effectif de la classe.
Au-delà de 30 élèves, un adulte supplémentaire pour 15.
En élémentaire avec nuitée,
2 adultes au moins dont le maître de la classe, quel que soit l'effectif de la classe.
Au-delà de 20 élèves, un adulte supplémentaire pour 10.

 

Type 2 : circuits découverte sans risque identifiable.

« Les circuits "découverte" balisés se trouvent au départ de stations ou de villages. Ils sont ouverts aux piétons et aux raquettistes. Le damage mécanique est recommandé. L'intérêt de ces circuits dans les stations est de proposer une activité familiale, sans risque identifiable et accessible à tous. Ces circuits permettent à l’hivernant non-skieur de découvrir le domaine de la station et quelquefois la spécificité du milieu naturel hivernal sur des parcours spécifiques nature.
Ces circuits correspondent aux infrastructures citées dans l’arrêté JS du 30/10/98 concernant l’encadrement des mineurs en centres de vacances : « espace aménagé et sécurisé sur des reliefs vallonnés excluant tout accident de terrain important et sur des parcours permettant en quasi permanence un accès à un point de secours ou d‘alerte » ». (FFME)

Difficulté des itinéraires de type 2 : balisage jaune ; longueur maximale du parcours : 2.5 kms ; dénivellation positive maximale : 100 m ; densité du balisage (jaune) très élevée.

Encadrement :sortie occasionnelle.

En maternelle, avec ou sans nuitée,
2 adultes au moins dont le maître de la classe, quel que soit l'effectif de la classe.
Au-delà de 16 élèves, un adulte supplémentaire pour 8.
En élémentaire sans nuitée,
2 adultes au moins dont le maître de la classe, quel que soit l'effectif de la classe.
Au-delà de 30 élèves, un adulte supplémentaire pour 15.
En élémentaire avec nuitée,
2 adultes au moins dont le maître de la classe, quel que soit l'effectif de la classe.
Au-delà de 20 élèves, un adulte supplémentaire pour 10.

Remarque :
Pour ce type de parcours, le recours à un professionnel n’est pas obligatoire mais il est souhaitable, à la fois en raison de sa connaissance du terrain et en raison de sa connaissance du milieu naturel, humain...

 


            2. La raquette comme moyen d’apprentissage en EPS, activité à encadrement renforcé.

 

Type 3 : itinéraires aménagés, sécurisés et balisés.

« Sortir des sentiers battus, randonner sur des itinéraires balisés, c'est déjà affronter la montagne. Se déplacer en moyenne montagne en hiver n’est pas simple. La neige, le brouillard et le givre, des branches d’arbres ployant sous le poids de la neige peuvent masquer le balisage des sentiers, un coup de vent effacer la trace, un changement de neige rendre très pénible la progression. La création de circuits raquette faisant l’objet d’aménagements spécifiques est donc indispensable pour assurer la sécurité d’un large public ne maîtrisant pas toujours l’orientation en hiver et n’ayant pas une connaissance approfondie de la montagne hivernale. Le principal objectif de ces circuits est de faire découvrir un secteur en évitant le risque de se perdre ou de s’exposer à des dangers tels que les avalanches, lapiaz, les risques de dévissage.. . ». (FFME)

Difficulté des itinéraires de type 3 : balisage vert ; longueur maximale du parcours : 5 kms ; dénivellation positive maximale : 200 m ; sortie à la journée possible, mais le temps de marche effectif ne dépasse pas 3 heures.

Élémentaire uniquement
Encadrement : activité d’EPS à encadrement renforcé ; 1 cadre (enseignant et professionnels agréés : ETAPS, guide, *AMM, *moniteur de ski - *dans la limite de leurs prérogatives -  pour 12 élèves).

 

Type 4 : itinéraires aménagés, sécurisés et balisés de difficulté supérieure au type 3 et *itinéraires non balisés de moyenne montagne.

*« Sur ces itinéraires, le pratiquant doit avoir des connaissances approfondies sur des sujets tels que la technique de progression, le matériel et l'équipement, l'orientation et le choix d'un itinéraire, la météo et la nivologie, la conduite d'une course, la sécurité et les secours, l'alimentation et la diététique et d'une manière générale le milieu montagnard hivernal ». (FFME)
Les terrains d'évolution resteront des terrains vallonnés excluant toute zone avalancheuse ou présentant un risque potentiel.
Les itinéraires de type 3 ne pourront être encadrés que par les enseignants, les ETAPS et les professionnels de la montagne qui décideront si le port de l’ARVA est requis.

Difficulté des itinéraires de type 4 : balisage bleu, rouge, noir, non balisé ; longueur du parcours supérieure à 5 kms ; dénivellation positive supérieure à 200 m.

Cycle 3 uniquement 
Encadrement : activité d’EPS à encadrement renforcé ; 1 cadre (enseignant et professionnels agréés : ETAPS, guide, *AMM, *moniteur de ski - *dans la limite de leurs prérogatives -  pour 12 élèves).

 

OBSERVATIONS pour les itinéraires de type 3 et 4

Aucune session d’agrément ne sera organisée pour des intervenants bénévoles.

Pour les groupes de 12 élèves et moins, la présence d’un adulte supplémentaire est recommandée, en plus du cadre responsable du groupe.


 

PISTES PÉDAGOGIQUES (la raquette comme moyen d’apprentissage en EPS)

MOTRICITÉ

Gérer l'effort

Adapter sa locomotion au terrain

Se coordonner,
s'équilibrer

Marcher en montée

+++

+++

+++

Marcher en dévers

+

+++

+++

Descendre sur neige dure

 

+++

++

Glisser sur neige fraîche

 

+++

+++

Courir

+++

+

+++

 

CONNAISSANCE DE L'ACTIVITÉ

Savoir s'équiper.

Prendre des repères pour se situer.

Utiliser des outils d'orientation.

Évaluer la difficulté d'un itinéraire.

Connaître et respecter les règles de sécurité.

 

CONNAISSANCE DE SOI

Être attentif aux besoins de son corps : chaud, froid, faim, soif, essoufflement...

Prévoir son équipement, son alimentation.

Utiliser ses ressources de manière optimale.

« S'engager lucidement dans l'action ».

 

CONNAISSANCE DE L'ENVIRONNEMENT

Faune (traces d'animaux, modes de vie...).

Flore (espèces, étagement...).

Géographie.

Activités humaines.

Nivologie.

 

voir aussi le document "engagement des bénévoles participant à l'encadrement d'une activité d'EPS à l'école"

 

 


haut de page