photo_bandeau_haut
Sommaire des thèmes > Mathématiques > Documents généraux
Le programme 2015 pour la maternelle, en mathématiques
doc Groupe 73 Mathématiques
F.Poussard
11/2015

* Résumé : Quelques éléments de comparaison entre les programmes pour l'école maternelle 2008 et 2015, en ce qui concerne leur esprit et plus particulièrement dans le domaine des mathématiques : modalités d'apprentissage, le domaine 'Construire les premiers outils pour structurer sa pensée' et les compétences attendues en fin de cycle

* Ce document est également indexé dans le(s) thème(s) suivant(s) :
Maternelle > Textes > Textes officiels
Pédagogie générale > Programmes officiels - Socle commun
Maternelle > Domaines d'apprentissage > Construire les premiers outils pour structurer sa pensée
Pédagogie générale > Programmes officiels - Socle commun > Maternelle



 

 

Quelques éléments de comparaison, après une première lecture, entre les programmes 2008 et 2015 :  

- du point de vue de leur esprit et de leur ergonomie, en général

- à propos des apprentissages mathématiques, en particulier

 

 

 

A la lecture des programmes 2015 de maternelle, on peut constater d'une façon générale que leur esprit a fondamentalement changé.

En ce qui concerne les modalités d'apprentissage préconisées en 2008, elles étaient laissées au choix des enseignants et devaient permettre un accès au sens et aux automatismes.

En 2015, il s'agit, dans tous les domaines des programmes, d'apprendre en jouant, d'apprendre en réfléchissant et en résolvant des problèmes, d'apprendre en s'exerçant, d'apprendre en se remémorant et en mémorisant.
Toutes les modalités d'apprentissage sont précisées et plutôt "guidantes" pour l'enseignant et ce, dans la perspective de faire évoluer les gestes professionnels.

Le jeu au service des apprentissages est réhabilité, tout comme la réflexion à partir de défis ou de situations problèmes (une ressemblance avec les programmes de 2002).

 

 

En ce qui concerne les domaines d'apprentissage, les programmes sont également organisés autrement : quand en 2008, les apprentissages étaient organisés en 6 domaines, il n'y en a plus que 5 en 2015.
Cela ne signifie pas qu'on apprend désormais moins de choses mais il s'agit d'une répartition différente des contenus, en particulier en ce qui concerne les apprentissages mathématiques.

En 2008, ces derniers faisaient partie du domaine de la Découverte du monde (comme en 2002 d'ailleurs) alors qu'en 2015, un domaine entier leur sont consacrés. Il s'agit du domaine 4 intitulé "Construire les premiers outils pour structurer sa pensée".

Une remarque : en 2008 comme en 2015, le mot "mathématiques" n’apparaît pas en tant que tel.

 

 

Au niveau des contenus, on retrouve, en 2015, deux sous-domaines qui ne sont pas complètement nouveaux :
- des apprentissages qui relèvent de la construction du nombre
- des apprentissages autour des formes et des grandeurs

Si l'on s'attarde sur les termes employés dans les programmes 2015, on notera que l'approche des notions évoquées est abordée différemment. On ne se limite pas à découvrir les nombres pour construire la numération. Ici, on fait référence aussi à leur utilisation pour que la notion de nombre soit porteuse de sens.

De la même manière, pour ce qui relève des formes et des grandeurs, on peut s'arrêter sur les termes EXPLORER (2015) et DECOUVRIR (2008). Quelles nuances cela peut-il impliquer au niveau des situations proposées et de leur mise en oeuvre ?
Enfin, on notera en particulier, dans les programmes 2015, la mention explicite de l'exploration des suites organisées, en référence aux activités de logique.

 

 

Les attendus de fin de cycle

Dans les programmes 2008, ils étaient déclinés en 6 compétences à atteindre :
      - 4 compétences dans le sous domaine du nombre et
      - 2 compétences dans le sous domaine des formes et des grandeurs

contre 14 compétences en 2015 :
      - 9 compétences attendues dans le sous domaine du nombre
            - 4 compétences relatives à l'utilisation du nombre
            - 5 compétences qui portent sur la connaissance du nombre
      - 5 compétences dans le sous domaine des formes et des grandeurs

 

Une lecture plus détaillée de toutes ces compétences est lisible ci-dessous.

doc. Christelle Simonin, CPC Besançon 4

 

Il s'agit d'un comparatif des compétences et attendus entre les deux éditions des programmes.
Toutes les compétences cernées de rouge sont des compétences nouvelles.
Les flèches permettent de mettre en regard les invariants entre les deux éditions des programmes.

On peut noter, en 2015, des objectifs précis et détaillés en numération qui peuvent contribuer à donner des repères pour construire une progressivité des apprentissages et faciliter l'évaluation des acquis des élèves.

D'autre part, après une lecture exhaustive de l'ensemble des compétences précisées dans les programmes 2015, il est probable que nombre d'entre elles aient pu déjà être travaillées de façon informelle, dans certaines classes et ce, depuis 2008.
Cependant, les programmes 2015 invitent clairement à aborder l'ensemble de ces notions à partir de situations de jeux, de situations problèmes, de défis. Il faut noter à ce sujet qu'il n'y a pas de ressources spécifiques d'accompagnement mises en ligne pour le domaine 4.

La ressource intitulée "Jouer et apprendre" est cependant intéressante à prendre en compte pour mettre en oeuvre des situations d'apprentissage adaptées dans ce domaine.
Une grande place est alors à accorder au langage dans toutes les situations de jeux y compris dans les situations à dominantes mathématiques. Ces moments particuliers de langage vont permettre peu à peu aux jeunes enfants de structurer leur pensée.

L'ensemble détaillé des compétences attendues des programmes 2015 constitue, pour l'enseignant, un guide précis d'observation continue de l' élève dans les différentes phases de jeux qui lui sont proposées et au cours desquelles il est amené à verbaliser ses actions. L'observation continue rend alors plus facile une évaluation fine des connaissances mais également des savoir-faire.

 

 

 

 


haut de page