photo_bandeau_haut
Trois outils d'aide à l'enseignement de l'anglais
doc IEN Tarentaise
N.Blanc
05/2007



le document au format PDF

PLAN D’UNE SEANCE DE L.V.E
au cycle III

 

1. Le rituel ou « warming up »
Moment de plaisir où l’on entre dans la langue de façon rassurante et habituelle :
   a) Chanson d’accueil, se dire bonjour, dire la date, la météo, les absents…
   b) Les activités d’échauffement possibles : comptine, jeu, chanson connus


2. Rebrassage
   Il permet de réactiver les acquis. Ils constituent la base sur laquelle va s’appuyer la nouvelle fonction. On part du connu pour construire du sens dans l’inconnu.
   Activités possibles : reprendre celles qui ont été déjà réussies et appréciées des enfants (mime, jeu, remettre des étiquettes dans l’ordre….)


3. Présentation de la nouvelle fonction langagière ou « Ecoute active »
Les élèves mobilisent toute leur attention pour découvrir la fonction nouvelle. Ils construisent du sens et émettent des hypothèses à l’aide d’indices :
   a) Sonores(enregistrement audio, bruits)
   b) Visuels (flashcards, objets)
   c) Eléments para-linguistiques très importants (gestuelle, mimiques)
       *Pas de recours à la langue maternelle. Les enfants sont en écoute active. Multiplier les écoutes en variant les consignes : « raise-up », « point to », « stand up », « give me », « pick up »...
       *Vérifier la compréhension orale avec des activités d’écoute active comme :« count with your fingers », « listen and mime », « listen and colour », « listen and draw »..Ex : Bingo, Pictation, Physical reordering, Simon says…


4. Appropriation de la nouvelle fonction langagière « Expression guidée »
   a) Phase de répétition fidèle (du modèle prononcé par le maître ou l’enregistrement)collective puis individuelle. Pas de recours à la traduction.
   b) L’enfant mobilise sa mémoire auditive et visuelle pour produire de l’anglais. Ex de jeux d’aide à la mémorisation : « What’s missing ? », « Chinese Whisper », « chainword »…


5. Pratique communicative d’entraînement ou « Expression semi-guidée »
   a) Phase d’appropriation individuelle : l’enfant construit des énoncés, manipule la langue par le biais de jeux en interaction (par 2), en question/réponse. Il mobilise ses connaissances. Développement du temps de parole et de l’autonomie de chacun. Ex :  pairwork activities : « battleship », « survey », « happy families », « Blindman’s »,  « Find your partner »
   b) L’enfant rend compte des infos recueillies. Ex : résultats d’enquêtes


6. Activités de production individualisée ou « Expression libre »
   L’enfant réactive ses acquis dans un autre contexte et de façon plus libre. Il mobilise sa mémoire à long terme, fait des choix et utilise les énoncés les plus appropriés à la situation.
Ex : « Skeleton dialogue » avec mise au point collective du codage au préalable, « sketch », « snake and ladder games », quizz qui permet de réactiver les acquis dans un jeu de l’oie, « snap dragon », jeu de la salière, spectacle avec mise en scène de dialogues inventés par les enfants…


7. Trace écrite
   a) Elle apparaît sous différentes formes dans le cahier des enfants et à différents moments de la séquence d’apprentissage: étiquettes-images, paroles d’une chanson, grille de bingo, grille d’écoute active, étiquettes-mots associées à des images, étiquettes-mots remises dans l’ordre pour former une phrase, date, tableau météo…..
   Attention ! Ne donner les mots écrits à lire ou à écrire qu’une fois la fonction langagière ou le lexique bien compris puis correctement prononcés, afin de ne pas altérer la prononciation (interférence langue maternelle/langue étrangère)
   b) La trace écrite doit aider à l’enfant à mémoriser l’énoncé ou les mots et non le pénaliser.
   c) Le cahier est aussi un relais entre l’école et la famille, l’école et le collège.

8. Evaluation sommative
   Elle permet de vérifier tout au long de la séquence les progrès des enfants, de valoriser les acquis et de repérer les éventuelles difficultés.
      *S’aider du « document passerelle » (continuités de l’apprentissage tout au long du cycle) et du cadre européen (niveau « A1 » en fin de CM2).
Ex : « pictation », « number/word dictation », « words reordering », « join the dots » pour associer une image à un mots par ex, « sketches »
      *Tous les jeux des étapes précédentes peuvent supports d’ évaluation afin mesurer l’avancement des élèves et détecter les difficultés.

9. Fin de séance
Sert à clôturer la séance. Ex : chanson, comptine
*Demander aux enfants de parcourir leur cahier pour la séance suivante pour aider à la mémorisation.

* Pratique Raisonnée de la Langue ou « PRL »
Elle est abordée quand l’occasion se présente (lecture d’un album, chanson…) Faire découvrir le point grammatical par les enfants en comparant avec la langue maternelle.
   Ex : place de l’adjectif/nom, déterminant (a/an, the/ 0), pluriel des noms, …

*Phonologie
Elle est à placer à chaque séance si possible car elle est une spécificité de la langue anglaise. Elle concerne :
   a) la prononciation : voyelles longues/courtes, sons spécifiques à l’anglais (« h » aspiré, « th »…), diphtongues,..
   b) l’accentuation : syllabes fortes/faibles
   c) intonation : montante ou descendante suivant le type de questions et les intentions du locuteur.

 

Attention !
Dans une séance (partie d’une séquence) où une nouvelle fonction langagière est introduite, les étapes 4 à 8 ne sont pas forcément présentes.

   => L’enfant doit avoir eu suffisamment le temps et l’occasion à travers diverses activités d’écoute active, de construire du sens pour passer à l’étape suivante.

   => L’enseignant doit avoir pu vérifier la compréhension orale des enfants avant de les mettre en situation de mémorisation puis de production orale.
Respecter le schéma : compréhension ?mémorisation ?production