photo_bandeau_haut
Techniques littéraires
doc IEN Tarentaise
M.Pajean
01/2004
mise à jour 03/2012

* Ce document est également indexé dans le(s) thème(s) suivant(s) :
Français > Graphisme, écriture et expression écrite > Cycle 3 > Ecrire au quotidien : les écrits courts et ritualisés



le document

TECHNIQUE DU "M + ou  - X"

d'après la technique surréaliste du "S+7"

 

 

 

 

PETIT LEXIQUE

       "M"   =   MOT    (pour ce jeu: adjectif qualificatif ou nom ou verbe)

       "S"   =   substantif (nom)

       "X"   =   un nombre naturel compris entre 1 et 7.

       "+ ou -"   =   avancer ou reculer dans le dictionnaire.

 

 

SUPPORTS DE BASE

- Un dictionnaire par enfant. (ce qui devrait être la répartition habituelle, au moins pour le cycle 3). Il n'est pas nécessaire que les dictionnaires soient tous les mêmes.

- Un écrit de départ bien connu des enfants et même de toute personne susceptible de lire la production des enfants.

Les fables de La Fontaine ou les chansons enfantines "classiques" sont  intéressantes.

 

 

PRINCIPE DU JEU

On choisit une catégorie de mots que l'on va remplacer, dans le texte choisi, par le Xème mot de même nature, qui le suit ou qui le précède dans le dictionnaire.

 

 

DEROULEMENT

1/ Chaque enfant souligne tous les mots de la catégorie annoncée, dans le texte de base.

2/ Il recherche le 1er  mot souligné dans le dictionnaire puis avance ou recule de X mots de même nature (selon la consigne) et remplace le mot souligné par le mot trouvé. Il recommence pour chaque mot souligné.

3/ Il fait les accords orthographiques si  nécessaire.

 

 

CONDUITE PEDAGOGIQUE

La difficulté varie selon la catégorie de mot choisie:

- Le changement des noms implique d'accorder le nouveau nom.

- Le changement des adjectifs qualificatifs implique de repérer le nom avec lequel il s'accorde pour ensuite faire les transformations nécessaires. De plus ils sont toujours notés au  masc.sing. dans le dictionnaire : une 1ère transformation est peut-être déjà nécessaire pour le repérer.

- Le changement des verbes implique de trouver d'abord l'infinitif du verbe du  texte pour repérer celui-ci dans le dictionnaire, puis de conjuguer le verbe trouvé pour le placer dans le texte...

 

La difficulté varie également selon le nombre de mots à remplacer.

Les enfants peuvent jouer individuellement ou  par deux.

 

On jouera donc sur ces différents facteurs pour faire les ateliers dans la classe.

 

 

Variante :

 

Si l'on veut transformer une chanson, il faut remplacer la règle: "avancer ou reculer de x" par: "trouver dans le dictionnaire le mot de même nature qui suit (ou qui précède) et qui a le même nombre de syllabes".

 


 

L'ECRIT D'ARRIVEE

 

- On obtiendra 3 écrits différents selon la catégorie de mots remplacée, mais on peut aussi en obtenir un 4ème en combinant les 3  variantes en même temps.

- Ces écrits gagneront bien sûr à être mis en valeur . (Cf les conseils  pour les petits papiers).

 

 

 

EXEMPLE

Le coquelicot et  le  rémouleur

 

Maître Coquelicot, sur un aquarium perché,

Tenait en son Beaujolais un fripon.

Maître Rémouleur, par l'occurence alléché,

Lui tint à peu près ce lambris:

"Hé, bonjour, Monsieur du Coquelicot!

Que vous êtes joli! Que vous me semblez beau!

Sans mentir, si votre raisin

Se rapporte à votre pli,

Vous êtes le pharmacien des hortensias de ces bocages."

A ces mortiers, le coquelicot ne se sent pas  de jeep

Et, pour  montrer  sa  belle visionneuse,

Il ouvre un large beaujolais, laisse tomber sa profession.

Le rémouleur s'en saisit et dit:  "Mon bon monsieur,

Apprenez que tout flan

Vit au  dénuement de celui qui l'écoute.

Cette lavande vaut bien un fripon, sans doryphore."

Le coquelicot, honteux et confus,

Jura, mais un  peu tard, qu'on ne l'y prendrait  plus.

 

                                            Jean de la Fonction