photo_bandeau_haut
Accueillir un enfant handicapé à la maternelle
doc Groupe 73 ASH
S.Carion
06/2011

* Résumé : Le point sur l'accueil d'un élève en très grande difficulté ou en situation de handicap à l'école maternelle : rôle des différents partenaires, accueil de l'élève, gestion des apprentissages, après la maternelle

* Ce document est également indexé dans le(s) thème(s) suivant(s) :
Maternelle > Relations école/familles



le document

 



L'école maternelle occupe une place particulière dans son rôle d'accueil de l'enfant en très grande difficulté ou en situation de handicap pour au moins deux raisons :

  1. C'est un des premiers lieux de socialisation de l'enfant, même si celui-ci est allé en crèche ou en halte-garderie, l'école a une toute autre valeur symbolique et, pour les parents, cette étape est essentielle et doit être, si possible, réussie.

  2. L'enfant est jeune, en pleine évolution, et il est très difficile de faire des diagnostics ou des pronostics. Il conviendra surtout d'être attentif à son développement afin d'aider à évaluer si les manifestations observées relèvent de l'ordinaire ou nécessitent d'avantage d'investigations.

Nous pouvons considérer globalement qu'il y a deux cas de figures :

Dans le premier cas, le handicap est généralement important et, pour la raison évoquée plus haut, le passage à l'école est extrêmement attendu par les parents. En effet, si ce passage est réussi, cela peut signifier l'espoir d'une « normalisation » ou tout au moins d'une intégration sociale ultérieure possible.

Dans le deuxième cas, il n' y a pas de handicap reconnu, ou les parents ont omis de signaler des difficultés observées à la maison, en crèche, ou encore ils n'ont pas conscience que sur certains aspects, leur enfant est en décalage avec des enfants du même âge (fréquent chez de jeunes parents dont c'est le premier enfant).

Selon les situations, le rôle de l'enseignant dans ce cas là peut être très délicat, il peut être « le méchant », celui qui ne comprend pas l'enfant, etc....

Les échanges école/parents seront primordiaux, il s'agira pour l'enseignant de :

Pour les parents, il faut accepter :


L'importance des différents partenaires à l'école ou hors de l'école

Que l'on soit dans le cas d'un élève en situation de handicap reconnue ou avec une suspicion de handicap, il faut penser à réfléchir en équipe. Chaque professionnel a son domaine d'intervention et doit apporter son éclairage à la compréhension d'une situation.

Si l'enfant a déjà un suivi, des réunions d'équipe éducatives peuvent permettre de rencontrer des intervenants qui ne sont pas à l'école. Il est aussi possible de les contacter téléphoniquement (toujours demander l'autorisation des parents avant d'avoir cette initiative).


L'accueil de l'élève

Lorsqu'on se trouve avec un enfant en situation de handicap avéré, il est important d'en parler aux autres élèves. Il n'est pas question de faire un discours sur le handicap en question mais de répondre de façon simple aux questions que se posent les autres enfants, voire les autres parents.

Certains élèves de la classe ne laisseront rien paraître mais peuvent éprouver de la peur (de l'autre, d'avoir la même chose, de la mort...), de la répulsion, etc... et développer un refus de venir en classe, d'aller en récréation, aux toilettes …

Cela peut se faire au travers d'albums à disposition dans le coin livre sur ce sujet ou grâce aux réponses apportées sur le coup, lorsqu'une situation pose problème.

Il s'agira aussi de travailler sur les règles de vie qui peuvent être différentes pour cet enfant là, les autres devront comprendre pour accepter. De la même façon, ils devront parfois accepter que le travail soit différent, qu'il y ait une personne pour aider ce camarade si besoin, d'être eux-mêmes sollicités quelques fois...


Les apprentissages

Si les difficultés sont très importantes et selon le type de handicap, l'enseignant élaborera un projet pédagogique spécifique pour l'élève en question. Les objectifs seront en adéquation avec ses capacités mais dans la mesure du possible, c'est l'autonomie et la socialisation de l'enfant qui seront, dans un premier temps, privilégiées :


Après la maternelle

Pour certains enfants lourdement handicapés, l'école maternelle sera leur seule expérience de scolarisation ordinaire. Ils pourront parfois être maintenus à l'école maternelle en attendant d'aller dans une classe spécialisée ou un établissement spécialisé : attente de place ou attente d'un « cheminement » parental rendant acceptable cette idée. Cette décision de maintien doit être prise en équipe et relève du projet personnalisé de scolarisation de l'élève.

D'autres élèves pourront suivre un parcours scolaire ordinaire sous réserve que les adaptations nécessaires à leur évolution soient réalisées.



haut de page