photo_bandeau_haut
Des comptines classées selon leur intérêt du point de vue du code de l’écrit
doc IEN Tarentaise
M.Pajean
06/2006
mise à jour 02/2007

* Ce document est également indexé dans le(s) thème(s) suivant(s) :
Français > Outils d'aide pour l'organisation pédagogique > Maternelle > S'organiser sur l'année
Maternelle > Domaines d'apprentissage > Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions > L'écrit



 

pour écrire

 

Ce sont des comptines intéressantes et aisées à récrire car elles présentent un intérêt au niveau de la syntaxe.
On ira plus loin que l’interprétation : on repérera précisément la structure qui est répétée tout au long de la comptine, on retiendra les parties identiques et on recherchera d’autres termes pour compléter celles-ci de manière à obtenir une comptine sur le même rythme.
Bien sûr c’est la dictée à l’adulte, qui, jusqu’en début de CP, permettra la transcription à l ‘écrit.


Mon chapeau


Quand je mets mon chapeau gris,
C'est pour aller sous la pluie.
Quand je mets mon chapeau vert,
C'est que je suis en colère.
Quand je mets mon chapeau bleu,
C'est que ça va déjà mieux
Quand je mets mon chapeau blanc,
C'est que je suis très content.
 

- Où sont mes poussins ?
crie la poule
- Il sont sous le platane !
crie l'âne.
- Ils ne sont pas dans la rue !
crie la tortue.
- Ils ne sont pas sur le pont !
crie le dindon.
- Ils ne sont pas dans la mare !
crie le canard.
- Ne faites pas tant de bruit !
Ils sont ici, dans leur nid !
dit la souris.

Tout blanc


Blanc comme un flocon,
comme un mouton
ou du coton.

Blanc comme un navet
un verre de lait
ou du muguet

Blanc comme tes dents
Qui croquent dans
du bon pain blanc.

Corinne Albaut


 
 
 
 

- Devine ce que j'ai dans ma main ?
- Une cacarinette avec des lunettes ?
- Non !
- Un petit moucheron avec des chaussons ?
- Non !
- Une fourmi en chemise de nuit ?
- Non !
Dans ma main, j'ai du parfum.
- De qui ?
- De ma maman, tiens !

Il est beau


Il est beau, le tableau,

Il n'est pas beau, le crapaud.

Il est chaud, le réchaud,

Il n'est pas chaud, l'esquimau.

Il est haut, la château,

Il n'est pas haut, le bateau.

Il est costaud, le taureau,

Il n'est pas costaud, le moineau.

Et l'artichaut ?

Il est juste comme il faut !

Corinne Albaut


Où t'en vas-tu, Benoît,

Avec ta jambe de bois ?

- Je m'en vais à Paris manger de la soupe au riz.

- Qu'as - tu rencontré ?

- Une maison brûlée.

- Qu'est-ce qu'il y avait dedans ?

- Trois jeunes enfants.

- Que leur as-tu donné ?

- Trois sous pour s'amuser.

- Qu'est-ce qu'ils t'ont répondu ?

- Merci le petit bossu !

- Je ne suis pas bossu, je suis juste un peu tordu.


J'ai vu un chien qui faisait du patin

J'ai vu un poisson qui jouait au ballon

J'ai vu une coccinelle monter sur une échelle

J'ai vu un chat qui buvait du chocolat

J'ai vu un oiseau qui jouait du pipeau

J'ai vu une poule qui jouait aux boules

Dring, dring, le réveil sonne.

Zut ! il n'y a plus personne…



Les yeux de mes copains


Matthieu a les yeux bleus,
Romain a les yeux bruns,
Grégoire a les yeux noirs,
Juliette les yeux noisettes.

Mais la couleur des yeux
importe peu,
ce qui compte c'est de voir
ce que dit le regard.

Corinne Albaut


Mon doudou


Pour faire un gros dodo

Il me faut

Un oreiller

Rembourré,

Un matelas,

Raplapla,

Une bonne couette

Bien douillette,

Et par-dessus tout

Un doudou très doux.


Corinne Albaut

J'ai vu...

 

 
J'ai vu près des rhododendrons
Un poisson marron,
Qui mangeait un bonbon...
Ah bon ! Ah bon !
 
J'ai vu
Un poisson bleu
Qui mangeait des oeufs...
Ah bon ! Ah bon !
J'ai vu
Un poisson violet
Qui mangeait du poulet...
Ah bon ! Ah bon !

J'ai vu
Un poisson vert
Qui mangeait un courant d'air...
Ah bon ! Ah bon!
J'ai vu
Un poisson blanc
Qui mangeait la pluie et le temps...

Ah non ! Ah non !
Pour jouer je veux du temps !

Les instruments de musique


Le matin, pour dire bonjour,

Je joue du tambour.

Pour demander comment ça va,

Je joue de l'harmonica.

Pour parler avec les oiseaux,

Je joue du pipeau.

Quand j'ai envie de dire "zut",

Je joue de la flûte.


Corinne Albaut