photo_bandeau_haut
Organiser sa classe unique, les coins
doc circo Tarentaise
C.Peretto, M.Pajean
03/1996



le document au format PDF

 

Nous remercions Christelle PERETTO, de l'école de LA PERRIERE, pour son témoignage.

 

 

Pourquoi des coins ?

 

"Dans ma classe, il y a six niveaux : de la G.S. au C.M.2.

Les enfants travaillant à des vitesses différentes, il était nécessaire, pour le fonctionnement quotidien de la classe, de mettre en place des espaces proposant des activités complémentaires, diversifiées, afin d'éviter que les moments libres soient source de bruit ou uniquement des "moments occupationnels".

D'autre part, je réserve, dans la semaine, au moins un moment "banalisé" organisé à partir de ces coins afin que tous les élèves en profitent, y compris ceux, plus lents, qui n'ont que très rarement des moments libres."

On voit tout de suite que le principe des "coins" peut s'appliquer également aux classes à un seul cours. Celles-ci comportent aussi des enfants qui travaillent à des rythmes différents.

D'autre part, le principe du "coin" où l'enfant va réinvestir en autonomie, dans une activité complexe, des notions acquises dans le rythme "ordinaire" de la classe est intéressant et surtout très important du point de vue apprentissage.

 

Exemples de "coins"

coin-lecture

coin-technologie

coin-écrit

coin-jeux mathématiques

coin-peinture

coin-bricolage

coin-dessin et graphisme

coin-jeux de construction

 

 

Installation matérielle des coins

 

Principe de base

On n'installe pas tous les coins en permanence, on instaurera une "rotation" pour certains coins, rotation inspirée par le degré d'avancement de telle ou telle étude. Il n'y a guère que le "coin-lecture" qui sera installé à demeure.

 

2 situations

Si on a de la place

On fera en sorte que les enfants puissent, à raison de deux ou trois, choisir et faire une activité dans l'espace-coin lui-même.

On disposera, dans le "coin", tout le matériel nécessaire aux activités proposées, notamment les référents éventuels des petits, ceci afin d'éviter des déplacements intempestifs dans la classe.

Si on a peu de place

On réduira chaque "coin" à l'espace minimum, c'est-à-dire une table sur laquelle sont disposées les idées d'activités et le matériel spécifique. Les enfants y trouveront également, si besoin, une petite fiche indiquant les aides possibles.

Les enfants reviendront faire l'activité à leur place.

 

Un support complémentaire : "la fiche-semaine"

C'est une fiche sur laquelle on propose un ensemble de "jeux individuels", en Français et en Mathématiques. On donne cette fiche le lundi matin à chaque enfant. Celui-ci sait qu'il l'avancera, chaque fois qu'il a le temps, au cours des séances de la discipline. Afin de permettre à tous de la faire, le maître réservera également du temps dans le cours normal des activités : les enfants auront tout à gagner avec moins d'exercices d'entraînement et la possibilité de faire des "jeux" de la "fiche-semaine".

VOIR EN ANNEXE 1 UN EXEMPLE DE FICHE-SEMAINE

 

 

Dans ma classe, les coins et ateliers pour les petits

 

Coin-jeux (permanent)

Jeux libres ou jeux avec règles : puzzles, jeux symboliques (poupées...) ou dominos, jeux littéraires, jeux mathématiques

Coin-bibliothèque (permanent)

Soit en accès libre

Soit lecture d'une histoire par un grand

 

Les ateliers (permanents)

En début d'année, les petits étaient bruyants et avaient du mal à s'adapter au fonctionnement de la classe unique. Pour les amener rapidement à plus d'autonomie, j'ai rapidement mis en place des "ateliers" pour lesquels les enfants s'inscrivent à l'aide d'un tableau à double entrée affiché :

ils choisissent les étiquettes-symboles de plusieurs ateliers et les collent en face de leur nom dans le tableau.

Je suis là pour réguler et faire que les enfants "tournent" sur tous les ateliers.

L'atelier-écriture

Les enfants peuvent écrire soit sur un tableau blanc, soit sur une feuille, en utilisant le dictionnaire de la classe et les étiquettes-mots mises à leur disposition. 

Les écrits produits sont collés dans le cahier du jour.

L'atelier-jeux de construction

Les enfants y trouvent des jeux du style cubes, mosaïques, légos...

L'atelier-dessin

Dessin libre ou à partir "d'inducteurs" (formes, format, éléments dessinés ou collés, couleurs...préparés par moi à l'avance).

L'atelier-peinture

Le matériel est sorti et rangé par les enfants.

Là aussi, j'utilise la démarche des "inducteurs".

L'atelier-tampons

A l'aide des vieux tampons encreurs que l'on utilisait autrefois, les enfants colorient, découpent, composent librement des scènes...

L'atelier-pâte à modeler

Activité complètement libre

 

A ces ateliers proposés en permanence aux petits, s'ajoutent, selon les thèmes ou les activités de la classe, des ateliers temporaires.

 

Exemple d'atelier temporaire : l'atelier-bricolage

On y trouve des fiches de fabrication simples, sélectionnées parmi celles recherchées et lues par les CP - CE1 dans des ouvrages du coin-lecture.

 

Exemple de fiche :

L'éventail chinois (Jeunes Années)

 

 

dans ma classe, les "coins" pour les grands

 

Coin-bibliothèque

Libre accès + à chaque début de semaine, les enfants s'inscrivent pour préparer puis lire un album, un conte, aux petits.

 

Coin-écriture

Les enfants y trouvent des mots croisés, des mots masqués...et des jeux littéraires (jeux aux règles connues et en relation avec les études du moment : Cf BCU n° 74, 75, 76).

On consacre régulièrement un temps pour lire les productions et mettre en valeur les meilleures.

 

exemple :

LOGORALLYE des VERBES du 1er groupe,

verbes choisis par Thomas : afficher - gifler - manger

"Il était une fois un peintre qui était très doué. Il affichait ses oeuvres dans la rue. Mais un jour, une personne le gifla car elle n'aimait pas ses tableaux. Très déçu, le peintre alla manger avec sa femme pour se remettre de ses émotions..."

 

Coin-jeux de construction

Légos essentiellement

 

Coin-techno

Les fiches sont choisies par moi mais aussi par les enfants qui recherchent des idées dans les livres, les revues de la BCD ou chez eux.

Nous retenons finalement les fabrications réalisables au vu du matériel disponible dans la classe. Les enfants peuvent cependant apporter ce qui manque.

L'atelier est limité à deux enfants à la fois. Une fiche est laissée environ 15 jours.

 

Fiches-semaines

2 fiches, une en Français, une en Maths, sont à faire chaque semaine.

Ce sont des mots-croisés, des mots-fléchés, des jeux mathématiques...

 

 


ANNEXE

exemple de fiche-semaine de jeux numeriques (cycle 3)

 

"Mode d'emploi" de la fiche

Jeu 1 : le labyrinthe

"Trouver le bon chemin en escalier (pas de diagonales) pour passer de 1 à 504 à l'aide du signe +"

Attention,ce jeu devient vite difficile : rester dans des nombres simples.

 

Jeu 2 : les cascades (autre présentation de l'arbre de calcul)

"Dans la première cascade, il faut trouver les nombres qui manquent, sachant que chaque case contient la somme des nombres situés au-dessus d'elle. La deuxième cascade fonctionne de la même manière mais avec le produit."

On choisira, à la préparation, de provoquer ou non des additions ou des multiplications à trous.

 

Jeu 3 : les carrés de 100

"Il faut entourer tous les carrés de 4 cases dont la somme des nombres est 100. Il y en a dix par grille. Des carrés peuvent se chevaucher."

 

Jeu 4 : les carrés emboîtés

"Compléter les triangles sachant que chaque triangle contient la somme des nombres situés dans les triangles voisins."

Dans l'exemple, on a "9 + .. = 17" (8) puis "8 + .. = 19" etc...

 

Jeu 5 : les parcelles

"Il faut trouver les dimensions des côtés des autres parcelles sachant qu'elles sont toutes carrées. A trouver également, les dimensions du cadre extérieur."

 

Jeu 6 : les cubes

"Il faut trouver le nombre de cubes présents dans les constructions dessinées."

D'après "Jeux de calcul - du CP au CM2 - F. Boule éd. Armand Colin

 

Remarques importantes

- Laisser les enfants, notamment les plus en difficulté, faire des essais, des calculs sur le brouillon. .

- Ne pas donner les démarches de calcul, discuter avec les enfants après leurs premiers essais pour leur faire découvrir la (les) démarches(s) efficace(s).

- Hormis les jeux 5 et 6 qui sont figés, vous pouvez, en adaptant les nombres et les calculs aux capacités des enfants, faire varier ces jeux, à l'infini. Il suffit de préparer une feuille avec des schémas vides.

- Pour construire rapidement chaque jeu, vous écrivez "les combinaisons gagnantes" puis vous les "camouflez" avec d'autres nombres.

 

 


haut de page