photo_bandeau_haut
Sommaire des thèmes > > > >



QUOI ?

« Travailler et vivre autrement les apprentissages en classe à l’heure du numérique »


Déclencher de profonds changements dans la conception des pratiques d’enseignement en repensant les espaces et les outils de travail. Les maitres mots sont besoins physiologiques, autonomie dans les apprentissages et construction du soi avec les autres.

L'introduction de matériels innovants en GS-CP et CE2 (assise propriosceptive, mobilier flexible, paperboard numérique…) ont boulversé la classe.

L'installation de la classe sur les Rencontres Numériques des Savoie a suscité de nombreux échanges entre expérimentatrices et visiteurs relevant de la conception de la classe et des apprentissages.

Dès les trois premiers mois, la conception des apprentissages a changé : des espaces en fonction des opérations cognitives, un emploi du temps s’appuyant sur la chronobiologie, des modalités de travail variées...

Face aux résultats très positifs de cette transformation, l'expérimentation se poursuit et s'étend.

QUI ?

2 membre(s) dans l'équipe - 11 partenaire(s)

Confrontées à des difficultés d'attention, de concentration, d'engagement et d'agitation de leurs élèves, deux enseignantes d'une école accueillant un public hétérogène ont candidaté pour tester du matériel innovant.
Dans l'école, l'équipe s'est constituée autour des enseignantes expérimentatrices et du directeur.

En circonscription :

  • L'inspectrice a ciblé l'école, accompagné le projet : temps de concertation, d'observation dans les classes et d'analyse de pratique.
  • Les CPC ont alimenté la réflexion didactique.

En département :

  • La CPD numérique a été missionnée pour piloter le projet.
  • Le directeur académique et l'IENA communiquent sur le dispositif auprès de tous les partenaires.

La municipalité aide à la logistique dans la mise en place de ces classes et a envisage une stratégie de déploiement sur le territoire.
Les fournisseurs ont prêté du matériel et dialogué avec les enseignantes pour le faire évoluer.

OU ?

LE BIOLLAY, Grenoble (073)

Ecole élémentaire - CPCE2

Contexte de l'école

L'école primaire de 14 classes du Biollay à Chambéry est située dans un QPVQ (quartier prioritaire de la politique de la ville). Les familles sont éloignées de la culture scolaire et peu présentes aux réunions.
Le milieu social est défavorisé : 54% des CSP sont des "ouvriers ou inactifs", le revenu médian correspond à la moitié du revenu médian du département, le retard scolaire des élèves est très supérieur à la moyenne du département.
Dans la classe, le temps consacré à la résolution de conflits entre élèves, la détérioration et le vol du matériel sont importants et créent des tensions.

L'échelle de l'action

Pour l'école : accompagnement pédagogique et didactique renforcé pour les enseignantes expérimentatrices, visite et temps d'échange pour les autres.
Pour la circonscription : réflexion entre l'organisation des espaces, les modalités d'apprentissage et les opérations cognitives.
Pour le département : visibilité du dispositif via les réseaux et le salon.

POURQUOI ?

Problème identifié

Pour les élèves :

  • Agitation : les élèves ont du mal à rester assis dans la classe. Ils se lèvent et remuent sur leur siège.
  • Dispersion de l'attention : ils n'écoutent que partiellement les consignes et ne restent attentifs que quelques minutes dans la tâche.
  • Démotivation face à l'effort : face à la difficulté ils ne cherchent pas de solution et arrêtent de travailler.
  • Individualisme : les élèves s'accaparent le matériel sans se préoccuper des besoins des autres.
  • Agressivité : des conflits apparaissent pour avoir accès au matériel ou en se déplaçant dans la classe.
  • Désengagement : certains élèves ne manifestent plus de désir de venir en classe.
  • Bruit : le niveau sonore est élevé (matériel, paroles élèves et enseignante). Les élèves parlent et coupent la parole des autres.
  • Exclusion : un élève en situation de handicap ne parvient pas à intégrer le groupe classe.

Pour les enseignants

  • Stress
  • Insatisfaction professionnelle
  • Fatigue
  • Sentiment d'inefficacité

QUAND ?

Du 01/01/2019 Au 03/07/2021

COMMENT ?

Du matériel à la pointe dans une école de quartier politique de la ville

En temps normal, la mairie équipe les écoles. Les enseignants utilisent le matériel dont ils ont été dotés.
Dans ce dispositif, les enseignants ont pu tester du matériel innovant et couteux (26 000€ de matériel ont été prêté). Leur retour ont permis d'adapter le matériel et de faire un retour d'usage aux formateurs, aux enseignants du département et à la commune.

La pérennisation du dispositif

Cette expérimentation a permis d'élaborer des réponses à des problématiques de classe.
Des solutions ont été trouvées. Ce sont ces solutions qui, médiatisées, peuvent être mis à disposition d'enseignants souhaitant s'engager dans cette transformation.
Elles ont également, fortes de leur expérience, pu définir un kit de base pour l'Acticlasse comprenant une liste de matériel mobilier et numérique.
Cette liste permet d'engager une réflexion avec la mairie sur l'équipement du reste du territoire.

Moyens mobilisés
Moyens mobilisés
Ressource Type Volume Pièce jointe Lien
tablettes, flip, mobilier flexible... Materiel 1
Aide au petit équipement Financier 1000
Aide logistique (montage meuble, déménagement) Humain 1
Conseiller pédagogique Humain 1
Modalités de mise en oeuvre

De l'intégration du matériel aux questionnements pédagogiques

La conseillère pédagogique a négocié auprès de fournisseurs du matériel à expérimenter.
Le factotum de la DSDEN et des agents de la mairie ont aidé au déménagement et au montage des meubles. La mairie a mis à disposition des meubles inutilisés pour compléter l'équipement de la classe.
Les conseillers pédagogiques ont accompagné les équipes dans la mise en place dans la classe (réflexion sur les espaces et la mise en œuvre pédagogique). La classe a été présentée lors des Rencontres numériques auprès des enseignants du département.

Du questionnement aux solutions

Les questionnements soulevés dans ces classes ont été le sujet de réflexions avec la conseillère pédagogique lors de réunions : réflexion, recherches et co-élaboration de solutions.

En voici quelques exemples :

  • définition des typologies d'espace de classe
  • intégration des élèves dans la recherche pour définir les espaces
  • intégration du nouveau matériel
  • travail sur le comportement et les soft skills
  • évolution des outils de la classe et de leur mise à disposition
  • définition des emplois du temps
  • diversification des modalités d'apprentissages
  • l'intégration du numérique pour démultiplier l'enseignant dans la classe
  • adaptation des outils de la préparation de la classe

QUEL BILAN ?

Modalités d'évaluation

Évaluation interne à l'Éducation nationale
Les témoignages des enseignantes et des élèves ont été relevés tout au long de l'expérimentation.
En constat initial, les élèves se sont exprimés pour décrire la "classe de leur rêve", à l'oral en GS-CP et par écrit en CE2.
Les cahiers d'appel ont permis de relever l'évolution des absences tout au long du projet.
Des observations et films de la classe ont permis de voir évoluer le climat de classe et le niveau sonore.

Indicateur(s) quantitatif(s) actualisé(s)

Indicateurs permettant de caractériser le problème identifié, actualisés après l'action
Indicateur Date initiale Valeur initiale Date finale Valeur finale
nombre d'élèves qui terminent leur plan de travail 11/02/2019 3
journée d'absence (moy)des élèves les plus absents 03/09/2018 6.9
nombre d'élèves qui ne veulent pas venir en classe 05/07/2019 2 05/07/2019 0.1
nombre d'élèves qui s'engagent seuls dans la tâche 11/02/2018 2

Indicateur(s) qualitatif(s)

POUR L'ELEVE

Se connaitre

L'élève apprend à se connaitre pour se mettre dans les meilleures conditions pour apprendre.
Il trouve ses solutions pour gérer son stress.
Il apprend à évaluer son niveau de connaissance et choisir son niveau d'accompagnement.
Il change son rapport aux apprentissages : de la peur de l'échec au développement personnel de ses savoirs.
L'élève est amené à travailler avec les autres pour coconstruire les savoirs.

Utiliser un environnement facilitateur

L'élève peut accéder à des ressources et activités qui permettent plusieurs entrées pédagogiques.
L'élève développe la pensée du groupe et planifie ses tâches et son organisation et la gestion de son matériel.

POUR L'ENSEIGNANT

L'enseignant a une meilleure connaissance de chaque élève et de ses processus d'apprentissages.
Il se sent plus libre dans sa préparation de classe et peut adapter les modalités.
Il ressent un bien-être dans la classe dû à une amélioration du climat de classe.

ET APRES ?

Le partenariat avec les fournisseurs dans l'emprunt de matériel a permis, par leur mise à disposition et leur adaptation, une évolution facile dans la classe. Une agilité à adapter rapidement selon les observations.

L'investissement des enseignantes, de l'équipe éducative et des formateurs accompagnants dans la création et mise à disposition de ressources, des temps de réflexion ont permis de réagir rapidement aux problématiques soulevés dans une démarche créative.

L'écoute de la municipalité au suivi de l'expérimentation et à leur désir de s'adapter au mieux aux besoins des élèves et des enseignants offrent la possibilité d'étendre le dispositif.

Diffusion Type Document, lien Date
La Vie Nouvelle Video Voir 07/06/2019
Le Dauphiné Libéré Texte Voir  
France 3 Video Voir  
France Bleu Video Voir 03/06/2019
Mairie de Chambéry Texte Voir  

Développement et suite de l'action

Une diffusion est à venir sur RTS dans l'émission 3-,9.

La municipalité travaille en partenariat avec les acteurs scolaires pour mettre à disposition ce type de matériel pour d'autres enseignants.

Une réflexion est entamée sur l'élaboration de supports ressources ouvertes à tous.

 

 

 

 

 

 


haut de page