DES ACTIVITES GRAPHIQUES AUX ACTIVITES D'ECRITURE


Attention : ce domaine est à travailler en tant que tel et en parallèle avec la production d'écrit.

Ce n'est pas une activité de production de sens.


  1. Dessin, graphisme, écriture


Regroupées généralement derrière le terme "graphisme", ces activités, fortement liées à la dimension affective, s'exercent à la fois dans le domaine du langage et dans celui des arts visuels.

Le dessin, qui répond au désir naturel de l'enfant d'imaginer, de donner forme, est un axe que l'école doit développer et enrichir.

Les activités graphiques, conçues sous forme de jeux, contribuent au développement des habiletés de l'enfant pour la maîtrise du geste mais n'ont pas de continuité directe avec l'écriture.

Le geste d'écrire exige une certaine maturité neurologique : l'enfant qui écrit doit comprendre qu'il utilise des formes arbitraires qui s'organisent sur la page selon un code dans le but de produire du sens.

Le développement et l'enrichissement du geste graphique résultent des apports de l'environnement et de la maturation de l'individu. Cela explique que la motricité fine nécessaire à l'écriture ne s'installe qu'en fin de maternelle. L'enfant prend conscience progressivement de sa capacité à influencer et à contrôler sa trace avec l'aide de l'adulte qui verbalise, veille à sa posture, à la précision, au sens du geste, et à la tenue de l'outil. Il va alors la faire évoluer en cherchant à coordonner et à ajuster ses gestes.

La distinction entre le dessin et l'écriture se construit dès la petite section grâce à un vocabulaire précis et rigoureux de l'enseignant et de l'enfant, et par la mise en place d'activités clairement différenciées. Les outils et supports proposés participent de cette distinction : stylos, crayons de papier et feuilles lignées ou cahiers… pour l'écriture, tous bien identifiés et distincts des feutres, feuilles blanches, blocs de dessin, motifs… destinés au dessin.

Par exemple, l'enfant écrira son prénom derrière sa feuille au crayon puis au stylo.


 

Bandes de papiers prédécoupées et collées sur un support A3.

Après observation, l'élève trace au gros pinceau sur un deuxième support, des traits disposés de la même façon que sur le collage.

Pour les moyennes sections, on peut demander de respecter les mêmes couleurs.

Zibus : un référent graphique original et motivant pour les enfants. Les propositions sont fixées (à la gomme adhésive) sur un support en volume.

 

 

  1. Les activités graphiques : du dessin d'expression en PS au graphisme décoratif en MS et GS


PROGRESSIVITE DANS LES ACTIVITES GRAPHIQUES

PS

MS

GS

Ces compétences seront visées à travers des activités créatrices et décoratives

qui auront du sens pour l'enfant

Privilégier le dessin d'expression.

Privilégier le « graphisme décoratif »

Tenir les outils de manière adaptée : du rouleau vers le pinceau, du gros feutre au crayon.

Maîtriser progressivement les outils scripteurs fins.

Maîtriser la tenue des stylos, crayons de papier. Savoir utiliser un surligneur, un stylo à plume.

Reproduire progressivement des formes simples : ronds, traits et points.

Reproduire des formes bien définies et géométriques : lignes droites, courbes, enroulées…

des formes avec changement de direction.

Respecter un rythme, une trajectoire, une frontière en enchaînant les gestes selon une orientation donnée.


Effectuer des mouvements amples du bras et du poignet (supports de bonne dimension).

Contourner, entourer, prolonger, relier des éléments.

Modifier des formes, enrichir un motif.

Commencer à limiter et orienter le geste en fonction des supports (variés en forme et en taille, présentés horizontalement ou verticalement).

Respecter des espaces de plus en plus restreints explorés dans leur dimension, leur orientation, leurs frontières.

Suivre une trajectoire donnée, une frontière, freiner, stopper, revenir en arrière, changer de sens de rotation… dans un espace délimité.

Respecter la consigne jusqu'à la fin de la tâche.


Aller au bout d'une commande ou d'un projet, soigner la qualité de la réalisation.

Prendre soin du support et de l'outil.


Rôle de l'enseignant :



Vers 3 ans

Apparition de la double rotation, sens positif et négatif dans un mouvement continu.

Vers 4 ans

Maîtrise progressive du poignet puis des doigts qui se spécialisent.

A partir de 5 ou 6 ans

Manipulation plus fine des outils courants.

Avec l'aide de l'enseignant qui guide posture et position de la main et des doigts, l'enfant devient capable de tenir les outils en pince entre trois doigts, comme les adultes.





 « GRAPHIC'ARTS »

De Sophie et Gaëtan DUPREY

Editions ACCES, 2005-2006

Deux collections d'images et d'oeuvres (artisanat, peinture, sculpture...) sélectionnées pour leur qualité graphique et associées à 8 formes de base (point, lignes droite, brisée et courbe, spirale, boucle, pont et rond). D'excellents supports qui lient motivation et culture.

 

L'apprentissage de l'écriture


Même en cas de liaison optimum entre la grande section et l'élémentaire, l'élève découvre, en entrant au CP, trop d'éléments nouveaux pour que l'on repousse à ce niveau de classe l'apprentissage de l'écriture cursive. Ceci d'autant que cet apprentissage s'opèrera sans difficulté s'il est l'aboutissement d'une progressivité tout au long de la maternelle et s'il est mené de façon différenciée, en tenant compte de la maturité musculaire et de la motivation de chacun.

L'enseignant de maternelle- et l'élève de ce fait - ne perdront jamais de vue le sens du message écrit, celui-ci sera privilégié par rapport à un apprentissage systématique lettre par lettre. Les occasions d'écrire sont en effet suffisamment nombreuses pour que tout l'alphabet soit rencontré en une année.


L'écriture en capitales d'imprimerie constitue, par sa facilité d'exécution, une bonne étape intermédiaire que l'enseignant utilisera dès la petite section (pour l'écriture du prénom), durant toute la moyenne section et pendant le premier trimestre de GS, ceci afin de rendre le plus rapidement possible les élèves autonomes et scripteurs.

Le principe le plus raisonnable semble consister en une proposition individuelle auprès des élèves repérés comme « mûrs » au niveau grapho-moteur (traits assurés en dessin): « Est-ce que tu aimerais essayer d'écrire ton prénom avec moi ? ». Ces invitations peuvent se situer au début d'année de petite section pour les capitales d'imprimerie, et environ au troisième trimestre de moyenne section pour l'écriture cursive. Miser sur la valorisation de l'écriture par les adultes et l'émulation entre enfants.

Les modèles peuvent être tracés devant l'enfant, sur sa feuille afin d'éviter le problème de l'éloignement et du changement de plan par rapport au tableau. Ils peuvent également être donnés au tableau par l'enseignant à partir de la MS, sur une ligne puis entre deux, à raison d'une seule lettre à la fois par mot au départ, puis 2 ou 3, puis le mot entier, selon une progression liée aux possibilités de la classe (d'où l'importance d'une observation fine en cours de séance).


Les commentaires de chacun des gestes et formes appartiendront à chaque enseignant mais seront régulièrement répétés et tout à fait essentiels (par exemple : « Les lettres sont des wagons qui forment le mot, qui serait un train roulant sur les rails, qui seraient les lignes , il faut bien attacher les wagons !). L'attention tant auditive que visuelle des élèves durant ces séances en petits groupes, sera donc régulièrement sollicitée.

Ils porteront sur :



PROPOSITION DE PROGRESSION EN ECRITURE


PS

MS

GS

1er trimestre

Ecriture du prénom en capitales d'imprimerie (avec modèle), individuellement, pour les enfants dont le geste est assuré en dessin et qui le désirent.

Page sans ligne


Ecriture du prénom en capitales d'imprimerie (avec ou sans modèle suivant les enfants) : découverte pour certains, consolidation pour d'autres.
Page sans ligne

Ecriture du prénom en cursives (avec ou sans modèle suivant les élèves), pour les enfants capables d'écrire leur prénom en capitales d'imprimerie et qui le désirent. Découverte pour certains, consolidation pour d'autres.

Ecriture de quelques phrases en cap. d'imprimerie (avec modèle commenté au tableau) en classe entière ou seul (avec modèle individuel).

Fin du trimestre : écriture de quelques mots en cursives avec modèle commenté au tableau, en petits groupes + aide individuelle. Ex : « Bonnes vacances ».

2ème trimestre

Poursuite de l'apprentissage de l'écriture du prénom en capitales d'imprimerie (avec modèle) en individuel, toujours en fonction des capacités motrices et de la motivation

Page sans ligne.


Etendre à d'autres enfants l'écriture du prénom en capitales d'imprimerie avec modèle. Page sans ligne.

Certains se détachent de leur modèle.

D'autres commencent à désirer l'écrire en cursives.

Etendre l'écriture du prénom en cursives avec modèle à ceux qui ne l'avaient fait.

D'autres, plus assurés, se détachent de leur modèle.

Ecriture de quelques mots en fonction des projets, en capitales d'imprimerie, avec modèle commenté, en petits groupes + aide individuelle.
Page avec 1 ligne.

Ecriture d'une phrase très courte en fonction du projet, avec modèle commenté au tableau ; en petits groupes + aide individuelle.

Page à 1 ou 2 lignes suivant les élèves.

Ecriture de quelques mots et phrases en cursives, seul avec modèle individuel.

3ème trimestre

Etendre à d'autres enfants l'apprentissage de l'écriture du prénom en capitales d'imprimerie (avec modèle) à ceux qui ne l'avaient fait.

D'autres enfants se détachent du modèle.

Page sans ligne.


Etendre à d'autres enfants l'apprentissage de l'écriture du prénom en cursives  (avec modèle) à ceux qui ne l'avaient fait.

D'autres enfants se détachent du modèle.

Page sans ligne, ou avec 1 ligne pour les plus assurés.

Consolider l'écriture du prénom (en cursives avec modèle) des élèves les moins assurés.

Beaucoup se détachent de leur modèle, les inciter à cela.

Aller vers page avec 2 lignes.

Ecriture d'une petite phrase en fonction des projets, en capitales d'imprimerie, avec modèle commenté au tableau, en petits groupes + aide individuelle.
Page avec 1 ligne.

Ecriture d'une phrase par séance en fonction du projet, avec modèle commenté au tableau, en petits groupes avec aide individuelle (de moins en moins nécessaire).

Page avec 2 lignes.

En fin d'année : Ecriture d'une phrase par séance avec modèle commenté au tableau, en classe entière. Aller vers un texte sur plusieurs séances.

Page avec 2 lignes.

Ecriture de mots et phrases en cursives, seul avec modèle individuel. Page avec 2 lignes plus ou moins espacées selon les enfants.



Réalisation collective à plat sur support très grand format

D'autres exemples de graphisme