Les arts plastiques

LE PERE NOEL :

Une bouteille d'eau minérale ROUGE (désolé pour la pub mais c'est BADOIT qui fait des rouges !).

On lui colle un visage, une barbe avec du coton. Si la bouteille n'est pas rouge, on peut prendre une peinture spéciale rayer la bouteille avec du papier de verre et avec de la gouache (rouge!) mélangée avec de la colle blanche ...ça devrait tenir.

LA CHEMINEE DU PERE NOEL :

On fait faire un genre de cheminée avec divers matériaux.

On la colle sur un plateau qu'on peut aussi décorer avec des décos de noël. Avec une pile et une ampoule, la cheminée pourra s'allumer ( le feu). Pour l'apparence du feu, glisser l'ampoule dans le goulot d'une bouteille de badoit rouge (encore !) Pour brancher et débrancher un trombonne va bien. On peut donc travailler avant sur l'électricité.

LE SAPIN DE NOEL :

Une bouteille de BADOIT (toujours...) verte.

Couper le tiers du bas et enlever. Mettre un tronc dessous (tuyau carton).
Coller des gommettes pour décorer (attention, rajouter de la colle sur les gommettes, sinon elles ne tiennent pas bien).
Coller le tout sur un plateau et décorer avec objets divers (et pas d'été !).

LE PLATEAU REPAS REVEILLON :
Poser (avec de la pâte à fix ou scratch) sur un plateau : une assiette (dorée.....) un rond de serviette avec une serviette jetable (de noël), un gobelet, un couteau, une fourchette et une petite cuillère (jetables).
On peut travailler sur la façon de mettre la table, sur ce qu'il faut et pourquoi, mais on peut aussi demander de replacer tous ces objets comme un modèle donné en faisant varier les places.
FABRICATION D'UNE MARIONNETTE :

OBJECTIFS :
- Lecture : lire et comprendre (en l'appliquant) une fiche de fabrication = Mode d'emploi
- Langage : s'approprier sa marionnette en la faisant parler comme on veut, quand on veut.
Quelques pistes : l'emmener chez soi et la ramener, elle racontera ce qu'elle a fait vu… Inventer de petites scènes : seul, seul avec 1 objet, 2…. A 2 enfants…3 Et pourquoi pas fabriquer "une télé", un mini castelet…. Elles peuvent être aussi à tour de rôle des marionnettes de classe…..
- Psychomotricité : par la dextérité manuelle requise pour fabriquer selon une fiche de montage.
Ici il n'y a pas , bien sûr de recherche de créativité…

 

Variante :
THEME : BOUCLE D'OR Avec une bouteille de 1L - ou plus - faire une grande marionnette comme celle qui est sur la fiche et la photo. En faire une moyenne (celle de la photo avec la bouteille de 33 cl) Et enfin en fabriquer une petite : avec un cône en carton ou toujours une bouteille - mais petite : 20cl par exemple. Et voilà les 3 OURS ! ! LANGAGE, MIME, MATHS : plus grand , plus petit, moyen…..

 

UN SECHOIR A DESSINS
PEINTURE et MELANGES :

Avec de petites bouteilles en plastique transparent - à l'atelier peinture, la première semaine, ne donner qu'une couleur (non pas pour ne pas mélanger mais pour ne pas aboutir à un marron et ce, sans faire exprès)
- bleu, par ex : on peut le foncer, l'éclaircir en ajoutant du blanc…
- même chose avec jaune et rouge.
A chaque fois, en mettre dans une petite bouteille plastique (genre coca) transparente. On peut "modeler" ces bouteilles en les tordant à la vapeur ou à l'eau chaude (décoration). On peut aussi différencier avec des encres très diluées.
On peut commencer les mélanges, en posant un problème, par exemple : tu es chez toi, tu peins, tu n'as que du bleu et du jaune, tu veux faire de l'herbe mais les magasins sont fermés. Comment faire ?
On peut aussi faire des expériences de mélanges grâce aux différentes couleurs dans les bouteilles. Et des fiches : BLEU + JAUNE =… ?
Deux livres :
- PETIT-BLEU et PETIT-JAUNE (Léo Lionni / Ecole des loisirs)
- LA COULEUR (Gallimard / Mes premières découvertes)

Avec toutes ces petites bouteilles contenant, soit des couleurs primaires, soit des couleurs obtenues par mélange, on peut créer des petits bonhommes (monsieur vert, noir…..) en collant avec des gommettes ou autres choses, des yeux, nez, bouche.

On prend un peu dans toutes les bouteilles qu'on possède, on mélange (soupe de sorcière) et on obtient ainsi du MARRON (mais VOLONTAIREMENT). Ecrire l'étiquette (nom de la couleur) sur la bouteille :
- Aller chercher la bonne couleur, selon le nom montré.
- Recopier le nom.
- Montrer une couleur : en trouver le nom (avec l'aide de référents).

On peut vérifier certains mélanges, en mélangeant de la pâte à modeler blanche, par exemple, avec de la bleue pour vérifier que "c'est comme avec la peinture". On peut ensuite modeler une forme avec cette nouvelle couleur obtenue.

FABRICATION DE JUMELLES :

- 2 rouleaux de papier WC - eh ! oui ça peut encore servir-
Les coller comme des jumelles. Au bout : une fente dans laquelle on pourra insérer du RHODOID …de différentes couleurs et là on verra la vie en jaune, rouge, vert… !
On peut aussi superposer 2 couleurs et voir ainsi le mélange obtenu.

On peut aussi fabriquer une longue-vue : Avec un morceau de tuyau d'environ 10cm ( les tuyaux de couleur : rouge, vert ,jaune, bleu ) - ceux qu'on met sous terre ou sous les dalles genre de gaines en accordéon - vont très bien. On fait une fente dans ce tuyau, au bout, jusqu'à 2 ou 3 mm du fond : dans cette fente, on enfilera un morceau de rhodoid d'une couleur donnée, on pourra ainsi changer de couleur ou en superposer 2 pour en obtenir une 3ème.

JEU POSSIBLE PLUTOT EN GRANDE SECTION/CP :

Un chapeau virtuel circule, on fait semblant de le mettre sur la tête. Au signal, l'enfant qui a le chapeau tire une couleur au sort et doit dire la phrase appropriée de la comptine.

RECETTE DE LA MERE MACHIN :

Le polystyrène étant proscrit et désuet, que faire coller, enfiler… à nos chères têtes blondes ? Beaucoup de choses mais en voici une qui donne des résultats pas trop moches ! ! Les pâtes : il y en a de toutes sortes et de toutes formes MAIS aussi on peut les colorer et pas qu'avec des épinards. Comment ? En les faisant tremper dans de l'alcool à brûler (surtout aucune goutte d'eau) et en déchiquettant du papier crêpon de la couleur voulue, qu'on ajoute bien sûr à l'alcool et aux pâtes. On laisse tremper un ou deux jours. Ne pas les manger !

TRUC DU PERE CLAUDE :

Au moment de noël, on a souvent besoin de matériaux dorés ou argentés. Si on est argenté, justement, acheter des gommettes qui brillent, sinon, passer sur des planches de gommettes de différentes formes (par exemple les gommettes marron qui auraient tendance à rester) de la bombe dorée ou argentée. On obtient ainsi des gommettes correctes.

LE CALENDRIER DE L'AVENT (pour découvrir chaque jour un livre) :

- identifier le temps qui pase
- lire chaque jour un livre sur le thème de noël

Matériel : un grand carton (type carton de la Rochette), des enveloppes (autant que de jours d'école au mois de décembre), des albums, documentaires sur noël (autant que de jours d'école en décembre).
Commencer l'activité dès le premier jour d'école de décembre en présentant le panneau.
Chaque matin, un enfant ouvre l'enveloppe qui correspond à la date du jour. Il en sort la photocopie d'un livre qu'il doit retrouver parmi ceux sélectionnés et placés dans un endroit indiqué (une caisse, une table, une étagère...).
Les premières photocopies montrent la couverture entière du livre puis, pour affiner la recherche, prélever des indices à l'intérieur des couvertures (morceaux d'images, la moitié du titre, un mot...)
On peut agrémenter ce calendrier en proposant un sapin à décorer en parallèle : je lis la date, je choisis la décoration qui a le même nombre, je décore mon sapin puis j'ouvre l'enveloppe du même numéro (côté plus ludique).


UN AUTRE CALENDRIER DE L'AVENT :

en forme de sapin (25 jours)
On peut le faire de n'importe quelle taille.
Avec des CD ROM de récupération par exemple : chaque CD représente un jour.
On peut coller ou écrire le numéro du jour dans le centre du CD


LA COURONNE :

Si vous participez à cette fête qu'est l'épiphanie et que vous faites confectionner à ces chers petits des couronnes de reines et de rois, on peut au bout de chaque pointe, faire coller une bûchette et, au bout de la-dite bûchette, on peut faire enfiler diverses décorations (pâtes, perles...) librement ou en faisant un ou des algorythmes.
On peut aussi mettre au bout de ces bûchettes des choses qui se mangent : sucrées, salées et même des bonbons en forme de lacets (au coca, à la fraise, à la pomme…) qu'on trouve dans des grandes surfaces et ainsi s'essayer au laçage.


UN MASQUE POUR CARNAVAL :
A carnaval, il vaut mieux que l'enfant puisse marcher facilement, surtout s'il y a défilé. D'autre part, si la tête est dégagée, il voit mieux et sur des photos -s'il y en a- on voit son visage. On peut donc coller sur un cône, qui tiendra mieux sur la tête, l'image, le thème du carnaval et ainsi le visage de l'enfant est dégagé. Voir le modèle
Sur la tête, avec le cône ci-dessus, une lettre collée L, T… faite avec des bandelettes de carton, par exemple. Sur un carton, qu'on porte devant, verticalement, cette fois, les mêmes lettres, découpées sur des catalogues, en script, majuscule, ou écrites à l'ordinateur… Toujours sur ce carton, la lettre choisie est décorée d'une façon et le tracé graphique qui la déguise, d'une autre (RETZ : "carnaval des lettres ! " voir ci-contre)
On peut même aussi créer un mot en positionnant les enfants-lettre.

LETTRES ET LETTRES DEGUISEES : RETZ (4-7 ans), des dessins et des jeux pour une bonne écriture (Jeannine Villani)

Quelques chants pour carnaval :
- je m'déguise NATY
- La samba des bambins LOZERE
- La vie c'est un bal masqué LOZERE
- C'est carnaval " Tranche de vie "


DES MASQUES VENITIENS :

Support : masques de carton (dessinés et découpés) en forme d'oiseaux ou de papillons (ou toute autre forme vénitienne).

Couleurs :
- Faire des taches de couleur avec de la peinture tout support un peu épaisse (Magbel métalisée, Magbel alizzarine, Cromar...)
- Ecraser les taches plusieurs fois avec un petit carton de façon à ce qu'elles se touchent ou se superposent (couleurs assorties en camaïeux).

Incrustations :
- Collage de petits éléments dorés (sable, lentilles, perles... dorés ou argentés) en ligne, en plaques autour des yeux.
- Agrafage de plumes (dorées, argentées ou de couleurs) aux extrémités.
- Collage et agrafage de tulle ou tissu "brillant" (Ile au trésor, marché arabe...).

Voir des modèles


LE VOLUME A LA MANIERE DE DUBUFFET :

Matériel :
- du carton plume ou du carton fort.
- des feutres de couleur.
- des épingles ou de la colle.

Démarche :
- montrer aux enfants plusieurs oeuvres de Jean Dubuffet (BTJ Dubuffet, collection l'ART en JEU, CDDP...)
- montrer les couleurs prédominantes : rouge, bleu, noir blanc.
- faire trouver aux enfants le graphisme souvent utilisé par Dubuffet, à savoir les lignes droites, les lignes arrondies, les hachures, les surfaces colorées.
- réaliser de petites sculptures en volume à la manière de Dubuffet.

Technique :
- tracer une forme sur un morceau de carton plume.
- le découper à la scie vibrante (si on n'en possède pas, c'est la maîtresse qui découpera les formes tracées).
- choisir un graphisme et des couleurs : on peut utiliser les mêmes que Dubuffet ou faire choisir 3 ou 4 autres couleurs et signes graphiques différents.
- faire décorer aux feutres les formes obtenues.
- les assembler pour obtenir des volumes, avec des épingles (facile sur le carton plume, sinon avec de la colle).
On obtient assez facilement des volumes intéressants.


RECYCLAGE DE PAPIER :

Avec du papier glacé ou du papier journal (pas de plastique, nylon, kleenex..)

Fabrication de briques ou autres éléments, puis construction de divers objets.

Une fiche à télécharger pour les MS.