infos générales
pédagogie
Nouveautés du site
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Recherche
Recherche
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.ac-grenoble.fr/pravaz/data/fr-articles.xml

 PROJET ECO-LONDRES 2017

REUNION BILAN DU 22/06/2017

PRESENTS : Charlotte NOURRY /Daniel JOURAVEL / Raphaël HANZO /

Agnès BP / Sandrine BILLON

Ordre du jour :

  • Comment mesurer le bénéfice du voyage chez nos élèves ?
  • Difficilement mesurable en données chiffrées si ce n’est, pour les CAP, dans les points supplémentaires acquis à l’oral facultatif d’anglais en mai 2017 (6 notes confortables voire très confortables sur 7).
  • Néanmoins,

1) la grande majorité des élèves participants, toutes filières confondues, sont rentrés très enthousiastes du voyage à Londres

(commentaires, photos, écrits échangés au retour + vidéo réalisée spontanément par un élève de 2PGA).

« Quand est-ce qu’on repart en Angleterre ? »

2) bon nombre d’entre eux ont au moins manifesté plus d’intérêt et d’implication en cours d’anglais, si ce n’est amélioré nettement leurs compétences en compréhension écrite et orale.

Commentaire d’élèves de CAP à Londres : « Madame, je sens que je comprends de mieux en mieux et plus vite. »

3) une bonne partie des élèves de CAP et Bac Pro n’avait jamais voyagé plus loin que les villes voisines (Chambéry, Grenoble ou Lyon) : aventure garantie et unanimement appréciée malgré les caprices et frimas de l’hiver britannique.

4) une majorité des élèves de 1STI2D et des 2PMAI ont exprimé leur intérêt pour les visites à caractère technique (Container City, Green Britain Centre, Science Museum, Tower Bridge Machine Room…).

5) les « plus » exprimés par les élèves eux-mêmes : se rendre compte de la vie réelle des Britanniques, des Londonniens, s’adapter à une culture différente (rythme familial, sens de circulation, fonctionnement différent des feux de circulation, règles strictes de sécurité dans les lieux publics notamment l’interdiction de fumer à l’extérieur de ces mêmes bâtiments, nourriture so bizarre, horaires d’ouverture des magasins étendus, météo ultra- changeante et capricieuse, prendre le Ferry ou le Schuttle pour la première fois ! etc.).

6) des échanges, des amitiés, se sont noué(e)s entre élèves de différentes filières qui n’auraient pas pu se concrétiser ou plus difficilement en dehors de cette aventure collective.

7) des élèves timoré (e)s ont pris de l’assurance et se sont ouvert (e)saux autres (adultes, jeunes) au point parfois, d’accepter de changer de groupe d’hébergement et d’en retirer une satisfaction a posteriori.

Points positifs

A corriger

-Cohésion  de l’équipe pédagogique qui a permis de mener à bien l’ensemble des 4 étapes de ce long projet avec le soutien de l’administration du lycée.

-Remerciements appuyés à l’ADEME (antennes de Chambéry et Grenoble), aux CCI du Nord Isère et de Chambéry, aux professionnels du territoire qui ont tous œuvrés dans le sens du projet : éveiller la conscience écoresponsable des jeunes.

Difficulté à communiquer avec les petits effectifs d’élèves issus des sections Euro car ne figurent pas parmi nos propres élèves.

Intérêt marqué des élèves de 1STI2D et 2PMAI section MV pour les évènements à caractère technique : échanges avec les professionnels écoresponsables du territoire, conférence-débat sur le développement du solaire au Ladakh, visite de l’entreprise de recyclage à Trept et toutes les visites techniques à Londres.

Invitation de la classe des 1PGA lors des rencontres éco-responsables du 10/11/2016 = erreur car finalement, ces élèves n’ont pu assister qu’à la deuxième partie de l’échange, étant occupées à leur inscription à l’examen en début d’après-midi -> intérêt très limité pour l’évènement, dissipation de leur part. 

Intérêt marqué de nos partenaires français écoresponsables pour l’opportunité d’ échanger avec les jeunes.

Echanges particulièrement fournis et à poursuivre avec l’entreprise de recyclage MTB/38 Trept ; son représentant, M. Ravet, a aussi apprécié l’intérêt et les questions de nos jeunes lors de la visite organisée le 14/12/2016.

Certaines interventions de professionnels lors de nos rencontres éco-responsables du 10/11/2016 ont été difficiles à suivre pour les élèves de CAP et de Seconde Bac Professionnel particulièrement car peu illustrées, très techniques et un peu longues (d’où une certaine dissipation en 2è partie de l’après-midi).

Echanges en anglais avec le réalisateur ladakhi d’abord timides (peur de faire des fautes) puis plus fournis au fur et à mesure que les élèves s’enhardissaient.

Expérience très intéressante dans la mesure où l’anglais n’était, pour les uns comme pour les autres, qu’une langue véhiculaire.

Absence des élèves du tertiaire : en stage !

Difficulté de planifier des évènements communs à plusieurs filières du fait des ces périodes de stage dans les sections professionnelles.

 Voyage à Londres : le « plus »

Voyage à Londres : à corriger

Ponctualité irréprochable de l’ensemble des élèves à tous les rendez-vous.

Comportement dans les familles visiblement irréprochable également car nous n’avons pas eu d’écho contraire.

Respect systématique des lieux visités.

Bémol : un certain décalage comportemental d’une section à l’autre. Les élèves de professionnel, notamment les filles, ont souvent un langage cru et grossier, ce qui a créé un certain malaise des uns et des autres dans les lieux publics ou dans le bus-> la mixité cause parfois du tort là où on ne s’y attend pas…

Challenges en équipes (concours photos, quizzes, missions recherches dans les lieux visités, blind test musical dans le bus…) ont permis de créer un fil conducteur et une certaine émulation pendant toute la durée du voyage.

Usage parfois abusif du portable en mode jeux chez certains élèves qui décrochaient pendant les visites.

Parcours à pied d’une visite à l’autre parfois trop longs : certains élèves ont eu des difficultés à suivre…

Manque de communication de  notre part entre novembre et décembre avec les magasins britanniques écoresponsables, ce qui a causé l’annulation de ces visites du fait des congés annuels pris en janvier.

En conclusion et pour démontrer la validité de ce projet a posteriori (en complément d’autres projets menés dans l’établissement) : le lycée a obtenu le niveau 1 de la démarche certificative DDD.

Fin de séance.

Secrétaire de séance : Agnès BP.


Date de création : 30/08/2017 @ 08:53
Catégorie : Financements Région - 20162017-DISPOSITIF EUREKA
Page lue 287 fois

Calendrier
Financements Région
rentrée 2016-2017
ACTIONS DIVERSES