Activités coopératives

   

Théâtre

Le théâtre coopératif

Cette année encore le projet théâtre est un projet fort de l'association départementale, en lien avec l'action nationale Théâ

Auteur associé en 2009/2010

Joël Jouanneau

Mamie Ouate en Papôasie Heyoka Jeunesse - Actes Sud papiers

Dernier volet de la trilogie sur l’errance et l’utopie. Mamie Ouate, lilliputienne blanche, entomologiste de son état a planté son laboratoire sur l’île Blup Blup, où elle traque "Virginia" l’énigmatique femelle du papillon Zalmoxis. Elle a pour assistant, Kadouma, un géant noir grand avaleur de foie gras, à qui elle apprendra que deux et deux ne font pas toujours quatre.

Le marin d’eau douce Heyoka Jeunesse - Actes Sud papiers

L’Enfant, roi au royaume des jeux, s’ennuie. Alors que ses fidèles « serviteurs », deux cabots et un âne, s’évertuent à le divertir, l’Enfant, lui, n’a qu’une envie : prendre la mer. S’ensuit alors, pour lui, une véritable épopée marine.

L’adoptée Heyoka Jeunesse - Actes Sud papiers

Un lundi, un gamin dépenaillé arrive chez la mère Procolp, paysanne revêche et méchante. Il fait pipi au lit, elle veut se débarrasser de lui. Mais il est malin et la bonne femme est vieille. Elle se sert de lui jusqu’à ce qu’il s’échappe. Elle le retrouve mais le samedi arrive un étranger qui se dit être le père de l’enfant.

L’ébloui Heyoka Jeunesse - Actes Sud papiers

Horn le vieux raconte son histoire à la lumière d’une bougie. Il a sept ans lorsque Merveille se déclare être sa mère en lui offrant la vue, la connaissance du monde et un royaume. Horn promet alors de lui dire toujours "oui", et à elle seule. Mais Horn rencontre Aube, jeune fille aveugle, prisonnière des glaces, pour qui il désobéit et déclenche ainsi la colère de Merveille. Aube disparaît dans les flots. Horn part à sa recherche. Au cours de ce voyage parsemé de rencontres étranges, Horn éprouvera ses propres limites.

Dernier rayon Théâtre - L’école des loisirs

Un vieil homme, Aldébaran, originaire de Saint-André-du-Loing propose à un enfant, son préféré, son protégé, une balade en vélo. Il lui apprend les secrets du village, il lui apprend les fleurs sauvages, les champignons, le plumage des oiseaux et toutes les astuces pour devenir un as du vélo. Et les voici qui rejoignent le Tour de France. Pourtant, au moment de la dernière ligne droite, Aldébaran s’arrête.

* Pourquoi ? demande l’enfant. La réponse, il la connaîtra lorsque la nuit tombera.

 

 

Pourquoi le théâtre à l'école ???

A travers l'expression dramatique, les élèves développent leurs capacités expressives, corporelles, relationnelles, verbales, sensibles et imaginatives au sein d'un groupe. En liaison avec la maîtrise de la langue et en prenant appui sur la littérature jeunesse, ils sont invités à pratiquer des lectures orales et expressives de textes ou de dialogues. Ils peuvent prendre appui sur des récits ou sur de courts textes théâtraux, en inventer eux-mêmes pour s'engager dans des réalisations simples. Pas à pas, ils sont amenés à inventer de courts canevas de jeu dramatique. Puis ils explorent et découvrent quelques règles et conventions du jeu théâtral : la scène, les personnages, le jeu pour le public... Enfin, chaque fois que possible, la relation au spectacle vivant doit être développée ainsi qu'une approche de réflexion critique. De plus, il convient de construire pour chaque élève une culture théâtrale effective à partir de spectacles, de documents divers et de le considérer comme spectateur.

Au sein des activités théâtrales, l'enfant adapte son comportement dans une situation où il n'est pas seul ; il coopère, établit des relations de plus en plus nombreuses, reconnaît l'autre, l'écoute et le respecte.

Enfin, le théâtre doit correspondre avec d'autres formes d'expression : la musique, la danse, les arts plastiques, le cinéma.


    par le
Groupe Théâtre - FEDERATION NATIONALE DE
L'OFFICE CENTRAL DE LA COOPERATION A L'ECOLE

Qu'est-ce qui fait du projet théâtral un projet coopératif ?

      C'est :

1. Dans la conduite du projet :

- Poser : l'enfant est acteur, il réalise des actions, il prend des initiatives, écoute et
communique.
- Affirmer : apprentissages théâtraux, rigueur, exigence et plaisir sont intimement liés.
- Déterminer les enjeux qui fondent le projet.
- Etablir un contrat de fonctionnement.
- Faire que chacun s'engage dans un rôle défini et reconnu par les autres au sein d'une entreprise commune.
- Faciliter l'intégration des cultures théâtrales par les échanges avec des Compagnies.
- Prendre en compte les compétences complémentaires de tous les partenaires, adultes / enfants, sans leader incontesté.
- Dire : " L'évaluation ne peut être que formative ".

2. Dans le jeu :

- Faire le vide, accepter de ne rien savoir, oser proposer.
- Définir clairement l'espace du jeu dramatique.
- Déterminer clairement les règles de jeu (par exemple: les rôles ne sont attribués qu'en fin d'année scolaire, on en joue plusieurs, on choisit en connaissance, on se rend compte qu'il n'y a pas de rôles mineurs).
- Impliquer globalement la personne.
- S'appuyer sur les émotions et les imaginaires pour partager l'acte de création.
- Fonder l'apprentissage sur les ressources et les créations de chacun.
- Faire émerger les diversités de chaque personne à travers les personnages représentés.
- Apprendre à relativiser en jouant avec d'autres points de vue.

3. Dans la relation au spectacle :

- Permettre la découverte d'un ou plusieurs spectacles de qualité dans des lieux culturels.
- Affirmer : " S'il y a représentation, ce doit être un moment préparé pour les spectateurs et les acteurs ".