Activités coopératives
 
Correspondance scolaire


Un document ressource très intéressant à télécharger (104 ko)

http://monthey.ecolevs.ch/pedagogie/correspondance.PDF
 


Le site fédéral centralise désormais toutes les demandes et vous offre un grand choix de demandes classées par pays (ou continent), par niveau, par type de projet, par thème ...

pour aller de suite sur le site national OCCE, cliquez sur le lien ci-dessous et choisissez ensuite la rubrique correspondance :
 



pour en savoir un peu plus sur la correspondance scolaire,
lisez le texte ci-dessous extrait du site de l'AD 64.



De bonnes raisons de se lancer dans la correspondance scolaire

- Elle permet la mise en place d'une pédagogie du projet.
- Elle est un véritable ferment de la vie coopérative de la classe. Elle favorise le travail d'équipe et développe l'esprit de coopération. ( L'organisation des groupes, la répartition des tâches s'imposent. Les questions des correspondants motivent des travaux de recherches ; l'enfant est amené à travailler pour d'autres - les correspondants - et avec d'autres - ses camarades.)
- Elle réveille le désir de lire et d'écrire et se révèle être un support particulièrement efficace pour l'apprentissage de la langue ( communication en situation vraie).
- Elle est pluridisciplinaire ; elle motive la mise en oeuvre de travaux touchant les différents domaines d'activités.
- Elle répond à un besoin de communication avec l'extérieur (individuellement et collectivement).
- Elle permet aux enfants de s'ouvrir aux autres, à un monde différent (connaissance et compréhension de l'autre, acceptation des différences, confrontation de modes de vie, usages, coutumes, opinions .....).
- Elle favorise le développement de liens d'amitié (importants pour la formation de la personnalité et la connaissance de soi).
- Elle permet d'approfondir les relations avec les parents (pas de projet possible sans leur adhésion et leur réelle implication).

Comment mettre en œuvre une correspondance scolaire ?

- Trouver une classe de niveau et d'effectif sensiblement correspondants (bien que si effectifs légèrement différents, on peut attribuer deux correspondants à quelques enfants).
- Penser qu'il est intéressant que les deux classes liées appartiennent à des milieux géographiques assez différents. (mer / montagne, région Nord / région Sud …).
- Constituer des "couples" d'enfants qui tiennent compte de leurs compétences, de leurs intérêts ... (Des disparités trop grandes rendraient les échanges difficiles.)
- Déterminer la forme et la fréquence des échanges (Trouver un rythme qui permettra de part et d'autre, d'exploiter le matériel reçu et de préparer le prochain envoi).

Que peut-on envoyer ?

- des lettres individuelles : dans cette forme de correspondance, c'est l'aspect affectif qui semble prédominer. L'enfant écrit quand il veut, ce qu'il veut à cet "autre" lointain, imaginaire et réel à la fois.
- des lettres collectives : il s'agit souvent d'un échange de questions et de réponses intéressant toute la classe.
(Les envois de lettres individuelles peuvent être alternés avec les envois de lettres collectives.)
- des documents écrits réalisés collectivement : albums, journaux de classe, comptes-rendus d'activités, de sorties, d'enquêtes..., des jeux ..., des recettes....
- des cassettes audio : chants, poésies ... appris en classe.
- des cassettes vidéo.
- des cadeaux individuels ou collectifs.


Le voyage-échange

Il consiste à rendre visite aux correspondants dans leur famille et à les recevoir dans les mêmes conditions.
Il est souhaitable de prévoir un échange sur cinq / six jours pour chaque séjour, incluant si possible un dimanche ( ce qui permet une vraie rencontre de l'enfant avec la famille de son correspondant).
Il est l'aboutissement souhaitable de plusieurs mois de correspondance.
Il enrichit et relance (si besoin est) la correspondance et suscite des travaux communs.
Sur le plan affectif, social et culturel, le voyage échange a une valeur indiscutable.