» B2i école » Présentation » Commentaires sur le B2i initial (BO 2000 - Annexe 2002)
lundi 20 janvier 2020
Présentation
B2i

 

Directeur de publication :
Baptiste Caroff
Webmestres : Animateurs TICE

16 visiteurs en ce moment


Commentaires sur le B2i initial (BO 2000 - Annexe 2002)
 
Commentaires

Cinq points pour mieux comprendre le B2i

  • En dépit de son nom, le Brevet informatique et internet ne saurait être considéré comme un diplôme mais comme une attestation de compétences acquises lors d'activités scolaires, au même titre que les apprentissages dans toutes les disciplines.
  • L'esprit du B2i, c'est d'abord de se servir des TIC dans les situations où leur usage présente une véritable utilité pour les élèves. La vie des classes offre, dans les différents champs disciplinaires, de nombreuses occasions de rechercher des informations, de les traiter, de produire ou de communiquer des documents. C'est dans ces situations que les apprentissages relatifs aux TIC s'effectueront.
  • Lors de ces usages, l'enseignant, tout comme l'élève, veillera à mettre en relation l'activité conduite dans le domaine des TIC avec les compétences ciblées par le B2i. Il ne suffit pas d'utiliser un ordinateur, il est nécessaire que maître et élèves aient une vision claire des acquisitions qui doivent se réaliser dans ce contexte scolaire. La feuille de position B2i est une aide dans ce sens.
  • Le B2i, c'est aussi une évaluation pratiquée en situation, au fil des activités. L'élève apprécie d'abord lui-même son degré de maîtrise des compétences inscrites dans la feuille de position, maîtrise que l'enseignant vérifie ensuite dans le contexte disciplinaire où se trouve l'élève. Ce processus en continu s'oppose à toute forme d'évaluation concentrée dans le temps et portant sur des épreuves spécifiques de type examen.

François Chevalérias - DESCO A1 & Laurent Odic - DT B1
(Les dossiers de l'ingéniérie éducative N°39 - Juin 2002)

 

Les dimensions du processus innovant du B2i :

  • brevet sans diplôme ;
  • élèves impliqués dans l'évaluation ;
  • prise en compte des compétences en acte ;
  • intégration de l'évaluation à l'action ;
  • non pas fournir à tous le même contenu mais assurer que tous maîtriseront un ensemble primordial de contenus.

Bruno Devauchelle - CEPEC
(Les dossiers de l'ingéniérie éducative N°39 - Juin 2002)

 
 
Publié le mardi 28 novembre 2006
Mis à jour le jeudi 15 novembre 2012

 
 
 
Les autres articles de cette rubrique :
 
Publié le lundi 27 novembre 2006
Mis à jour le mercredi 5 décembre 2012
 
 
Mentions légales     |     Plan du site     |     Espace rédacteurs     |    Se connecter       |    
  Mis à jour le mardi 22 octobre 2019  |  571 articles  |  Nombres de visites : 13 aujourd'hui, 66 hier, 752 615 depuis le début, 56 en moyenne par jour (62 377 maximum)