» Réseaux numériques » Foire aux questions » Questions de sécurité » Comment faire une sauvegarde de sécurité de mon travail, de mes fichiers ?
dimanche 16 janvier 2022
B2i

 

Directeur de publication :
Baptiste Caroff
Webmestres : Animateurs TICE

47 visiteurs en ce moment


Comment faire une sauvegarde de sécurité de mon travail, de mes fichiers ?
 

La sauvegarde de ses fichiers constitue une pratique qu’il est impératif de réaliser à intervalles très réguliers afin de se prémunir contre différentes causes de perte de ses données : panne radicale de l’ordinateur, sinistre, vol, ...

Différentes stratégies de sauvegarde sont possibles selon la configuration des matériels dont on dispose et le volume des fichiers que l’on a à sauvegarder.

Sauvegarde par enregistrement sur des supports amovibles

Ces supports sont les disquettes, disquettes ZIP, clés USB et disques durs externes connectables à l’ordinateur.

Les fichiers peuvent y être sauvegardés de façon simple au moyen de l’Explorateur de fichiers Windows.

  • Lancer l’explorateur Windows (clic droit sur le bouton « Démarrer » en bas à gauche de l’écran puis clic sur la rubrique « Explorer » du menu contextuel qui apparaît).
  • Parcourir l’arborescence de la machine (colonne de gauche) pour afficher par un simple clic les répertoires à sauvegarder dans la fenêtre de droite.
  • Sélectionner les fichiers concernés dans la fenêtre de droite et les sauvegarder par glisser-déposer en pointant le support amovible souhaité (dans la colonne de gauche)

Sauvegarde par gravage des données

Ces supports sont les CD-ROM et DVD-ROM.

Sous Windows XP, la procédure de sauvegarde par gravage peut-être réalisée à l‘identique de la procédure décrite ci-dessus, car Windows XP permet le déclenchement d’un gravage par glisser-déposer des fichiers concernés sur l’icône du lecteur/graveur de CD-ROM/DVD-ROM.
Une boite de dialogue s’affiche, sur laquelle il suffit de cliquer pour voir s’ouvrir le répertoire du graveur. Il suffit de cliquer sur « Graver ces fichiers sur le CD-ROM ». La copie se fait immédiatement.

Sous des versions antérieures, il est nécessaire d’utiliser un logiciel de gravage de type Néro ou Adaptec Create CD pour les plus couramment utilisés.
Chacun de ces logiciels dispose d’un « Assistant de gravage » (guide pas à pas) qui peut être lancé.

N.B. : Disques réinscriptibles.
Pour sauvegarder ses données par gravage, il est possible d’utiliser des disques réinscriptibles CD-RW / DVD-RW qui permettent plusieurs gravages successifs sur un même disque. Cette pratique peut être utile pour sauvegarder très régulièrement (de façon quotidienne au besoin) des données/fichiers qui évoluent rapidement. Il suffit de lancer un gravage « Multi-sessions » (Là encore les assistants de gravage proposent l’option et vous guident tout au long de la procédure). Cela permet de n’utiliser qu’un seul disque que l’on complète peu a peu.
Mais il convient d’être prudent avec ces supports réinscriptibles, car les fichiers et données qu’ils sauvegardent peuvent en être effacés. A intervalles réguliers, il convient donc de réaliser une sauvegarde par gravage sur un support définitif, CD-ROM ou DVD-ROM non réinscriptible (CD-R, DVD-R).

Sauvegardes via le réseau de l’école (lorsque des ordinateurs y sont reliés)

Lorsque des ordinateurs sont connectés en réseau dans une école, il peut-être pratique de réaliser des sauvegardes sur le disque-dur d’une autre machine.

Sauvegarde sur le serveur
Si le réseau de l’école dispose d’un serveur de fichiers (de type SLIS ou autre), il est possible de sauvegarder ses données sur le disque dur du serveur. Ce qui a pour conséquence pratique de les rendre accessibles de n’importe quelle machine du réseau, en plus d’en assurer le sauvegarde sur un second disque dur. La procédure utilisant l’Explorateur de fichiers reste utilisable dès lors que l’on a repéré les répertoires relatifs au serveur.

Sauvegarde « croisée » sur le disque dur d’un autre ordinateur
Si le réseau fonctionne en « poste à poste », sans machine utilisée comme serveur, il est néanmoins possible de sauvegarder ses données sur le disque dur d’un autre ordinateur.

  • Commencer par partager le répertoire dans lequel les données à sauvegarder sont enregistrées (effectuer un clic droit sur ce répertoire, rubrique « Partage » ; OK).
  • Se rendre ensuite sur l’ordinateur sur lequel on souhaite sauvegarder les données, et retrouver le répertoire partagé de la machine initiale dans les « Favoris réseau » de l’Explorateur de fichiers).
  • Sauvegarder les données par glisser-déposer vers un le répertoire choisi de la nouvelle machine.
    N.B. : Cette procédure est pratique car elle ne demande aucun support amovible. Toutefois elle ne met pas à l’abri contre un vol des matériels de l’école, par exemple, ou contre un sinistre généralisé dans la mesure où les différentes sauvegardes restent dans un même lieu, tandis qu’avec les autres supports, les sauvegardes effectuées peuvent être géographiquement dissociées pour une sécurité maximale.

Sauvegarde au moyen de logiciels spécialisés : les logiciels de Backup

Il existe enfin des solutions logicielles à la sauvegarde de fichiers : les logiciels dits de Backup.

Ceux-ci possèdent en général les fonctionnalités de base suivantes :

  • Sauvegarde classique (tous les fichiers sont copiés)
  • Sauvegarde différentielle (prenant en compte les fichiers modifiés, à partir du contenu ou de la date de dernière modification).
  • Création de répertoires cibles permettant de conserver plusieurs versions de sauvegarde "côte à côte".
  • Gravure des sauvegardes sous Windows XP.
  • Planification et déclenchement automatique des copies via un planificateur.
  • Restauration facile.

L’un de ces logiciels est entièrement gratuit ; il s’agit d’UltraBackup.
Il possède en outre de nombreuses autres fonctionnalités que celles les plus basiques énumérées ci-dessus.
Pour plus d’informations et possibilité de le télécharger, rendez-vous sur le site de son éditeur : Astase

Le cas particulier de la messagerie

N.B. : Lorsqu’on réalise des sauvegardes de ses fichiers, on se contente souvent de prendre en compte ses répertoires et fichiers de travail, par pure omission de ceux relatifs à la messagerie le plus souvent, ou parce que ces derniers sont relativement difficiles à localier dans l’arborescence du disque dur pour qui n’en n’a pas l’habitude. Or, une sauvegarde régulière de ses éléments de messagerie peut s’avérer très utile pour retrouver à la fois mails, carnet d’adresses, règles et configuration choisie dans les cas de perte de données inhérentes aux mêmes causes que celles signalées plus haut.

Dans le cas du logiciel de messagerie présent par défaut sous Windows, Outlook Express, on peut visualiser où sont enregistrés ces fichiers en suivant la procédure suivante :

  • Cliquer sur : Menu « Outils » ;
  • Rubrique « Options » ;
  • Onglet « Maintenance » ;
  • Bouton « Dossier de stockage ».
    L’emplacement du fichier de sauvegarde (chemin) y est donné.
    Aller rechercher ces fichiers au moyen de l’Explorateur Windows pour les sauvegarder selon l’une des procédures décrites ci-dessus.

Mais pour plus de facilité, des logiciels de Backup de messagerie existent également.

  • Le plus plébiscité pour Outlook Express est e-backup, un shareware distribué par Inachis.
  • Celui utilisable pour Mozilla ThunderBird est MozBackup
 
 
Publié le vendredi 25 mars 2005
Mis à jour le dimanche 17 avril 2005

 
 
 
Les autres articles de cette rubrique :
 
Publié le mardi 22 mars 2005
Mis à jour le mardi 24 mars 2009
 
Publié le mardi 22 mars 2005
Mis à jour le vendredi 6 mai 2005
 
Publié le vendredi 6 février 2009
Mis à jour le mardi 24 mars 2009
 
Publié le mardi 29 mars 2005
Mis à jour le mardi 24 mars 2009
 
Publié le mardi 22 mars 2005
Mis à jour le mardi 24 mars 2009
 
Publié le mardi 29 mars 2005
Mis à jour le mardi 24 mars 2009
 
 
Mentions légales     |     Plan du site     |     Espace rédacteurs     |    Se connecter       |    
  Mis à jour le mardi 22 octobre 2019  |  571 articles  |  Nombres de visites : 140 aujourd'hui, 238 hier, 842 469 depuis le début, 247 en moyenne par jour (62 377 maximum)