Estampes japonaises

mardi 18 novembre 2008
par  Lydia COESSENS

Une exposition a lieu à la Bibliothèque Nationale de France(France). Elle se tient du 18 novembre au 15 février 2008 à la galerie Mazarine et à la crypte du site Richelieu.
Le lien suivant vous permet de visualiser certaines de ces estampes (album) :

http://expositions.bnf.fr/japonaises/index.htm

***********************************************************

Les estampes japonaises jouent un rôle décisif dans l’art occidental à partir du 19 è siècle
On peut considérer que la peinture occidentale a connu deux grandes révolutions :

- La perspective, découverte au 15 ème siècle, qui permet de représenter rigoureusement la réalité telle qu’on la voit.
- La photographie, qui, du fait de son exactitude, fait réfléchir les artistes : Si l’on n’a plus besoin de la peinture pour les portraits et autres représentations, à quoi peuvent -ils bien servir dorénavant ?

Les futurs impressionnistes (Manet, Monet, Renoir…) trouvèrent la réponse en 1867, a l’exposition universelle.
En effet, bien que ce salon consacre la photographie (datant de 1838), le japon, qui commence à sortir de l’ère Edo, présente des estampes de l’école « Ukyo-e » (= peinture d’un monde en mouvement).

Ce style apparaît au 17 ème au japon et cherche un nouveau langage.
Hokusai, la vague :Cf. document joint

Hiroshige, l’averse sur le pont Ohashi :Cf. doc

Ces œuvres passionnent les artistes occidentaux car elles ne cherchent pas à restituer vainement la réalité : le peintre se permet d’interpréter.
Effectivement, les estampes ont des couleurs vives, pas d’ombres, pas de perspective, mais sont très expressives (On retrouve cette expressivité dans les théâtres japonais et même dans le Manga).

C’est ici que débute le renouveau de l’art occidental : les peintres ont trouvé un nouveau but : la peinture subjective :

Monet, impression soleil levant  : Cf.doc
On y retrouve l’absence de perspective (technique appelée « aplat ») et comme pour les estampes, le paysage est interprété par l’auteur, il restitue son impression.

Par la suite, tous les mouvements modernes vont suivre les impressionnistes dans leur approche subjective :
Van Gogh, portrait du père Tanguy (post-impressionnisme) : Cf. Doc

Vlaminck, paysage aux arbres rouges (fauvisme) :Cf. doc

On retrouve l’absence de perspective et les couleurs vives des estampes
Russolo, dynamisme d’une automobile , 1912 :Cf.doc

Ensuite, la peinture occidentale passera une nouvelle étape directement liée à celle-ci :
Les peintres abandonneront la peinture figurative (ils ne représenteront plus ni objet, ni personnes, seulement leur vision) :

Malevitch, composition suprématiste :Cf. doc

****************************************************

Vous trouverez davantage d’informations, notamment techniques, d’autres estampes :

http://tomachi-forum.xooit.com/t317-L-estampe-japonaise.htm


Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur