L’interprétation des rêves dans les différentes cultures par Tayssir Mahmoud

lundi 28 janvier 2008
par  Lydia COESSENS

Prospero de Shakespeare a écrit « Nous sommes faits de la même substance que nos rêves,
et notre petite vie est toute ceinte de sommeil. »

L’ INTERPRETATION DES REVES DANS LES DIFFERENTES CULTURES

De tout temps l’homme a cherché à interpréter ses rêves ; souvent perçus comme étranges, ils sont laissés à de nombreuses et différentes interprétations tout aussi différentes. Les interprétations sont tout aussi différentessuivant les religions,les anciennes tribus…Même si certaines interprétations se ressemblent elles diffèrent tout de même suivant les cultures. Nous étudierons à travers ce compte-rendu les interprétations des différents coins du monde,puis en précisant les interprétations dans les principales religions monothéistes,enfin les limites de ces interprétations.

De tout temps,les différents cultures ont débattu de l’interprétation des rêves.
Dès la mythologie grecque où l’on interprétait les rêves comme étant des conseils,des avis ou même des ordres venant des divinités. Les divinités révèlent des songes aux hommes pour diverses choses notamment ,ou dans la mythologie les divinités apparaissent aux héros grecs pour les défendre de faire quelque chose,les prévenir de quelque chose de mal,de mauvais ou de bien.

Chez d’autres ethnies comme chez les Murias d’Inde,où les rêves sont interprétés comme étant ce que voit l’âme. Les messages codés viennent de l’autre monde,seuls les sages peuvent les déchiffrer,les rêves par exemple de morts sont déchiffrés comme étant des présages heureux.

Chez les Inuits l’influence des esprits des mots ou des mauvais esprits qui peuvent apporter de terribles souffrances.
Chez les anciens indiens d’Amérique le grand rêveur est représenter par le chaman. Son rêve confère au futur chaman un pouvoir et un savoir particulier. Ainsi on fabrique des capteurs de rêves pour faciliter ceux-ci.

Dans le Mexique on dit que lorsque l’on rêve notre âme est une autre personne qui se réincarne,celle-ci peut avoir des rapports avec des femmes,c’est pourquoi lorsque l’homme rêve de cela il doit battre sa femme jusqu’à ce qu’elle avoue.
Chez les Haïtiens,dans le culte vaudou,les esprits s’entretiennent avec leur fidèles par le rêve .Les esprits sont beaucoup favorisés:ils donnent des conseils et des recettes médicales.

Chez les indiens d’Amazonie la seconde essence de l’homme se développe dans les rêves,par exemple ce que l’être voit en rêve n’est qu’une aventure de l’esprit.

Chez les Maoris de Nouvelle-Zélande on pense que pendant le rêve,l’esprit abandonne le corps pour chercher des réponses .C’est pourquoi il faut éviter de réveiller brusquement le sujet sous peine que l’âme se perde. Il faut laisser le temps à l’âme de se réincarner dans le corps.

Chez les Alakalufs,un peuple d’Amérique du sud,le rêve annonce annoncent la visite des morts qui réintègrent le monde des vivants Au moment de la mort d’un membre de ce peuple,on brûle le corps avec tout ses biens pour qu’il puisse subsister dans l’au-delà,ainsi le corps ne cherche pas a revenir sur terre. Par cette cérémonie les Alakalufs barrent toute possibilité au corps de revenir sur terre.

En Finlande,le rêve est toujours un moyen de communication avec les esprits où l’on peut acquérir connaissances,conseils. Les mères donnent un nom à leurs enfants en fonction des rêves perçus,grâce aux rêves des individus on retrouvé des objets perdus et prévu la date de leur mort avec exactitude.

Chez les Bretons lorsque dans le rêve,l’Anquou,mort sous forme de squelette apparaît,c’est systématiquement signe de mauvais présage. C’est pourquoi dans des différents cas,les photographies,par exemple,la mort(mauvais présage donc)est représenté par le squelette.

Chez les turcos mongols,on abolit le limites entre le « je » et « autrui ». L’âme est autonome du corps et il faut de plus chez eux généraliser les rêves à la communauté.

En Nouvelle-Guinée,l’âme quitte le corps pendant le rêve et se transforme en fantôme.

Chez les Maliens, Allah choisi les personnes à qui il communique les connaissances dans le rêve. Lorsqu’un génie apparaît ( jiné) c’est pour communiquer son savoir avec la permission d’Allah,le jiné parle avec l’Homme,lui donne des conseil,lui dicte tel ou tel remède pour telle ou telle maladie. Le rêve déchire le voile entre le les Hommes et les jiné.

Chez les zoulous l’esprit pendant le rêve,est celui qui éveille les zoulous en pleine nuit pour prévenir d’un danger,un ennemi qui approche,il annonce aussi la guerre,la mort et parfois le mariage. Dans cette culture rêver l’hiver est de mauvais présage tandis que rêver l’été est de bon présage.

Dans les tribus amérindiennes,l’adolescent découvre en son rêve son identité et son destin personnel,souvent à l’occasion de rites et d’épreuves initiatiques le rêve est un guide de l’individualisation.

Enfin nous pouvons voir que chez beaucoup de personnes les rêves possèdent un caractère prémonitoire nous pouvons noter ce comportement lors de catastrophes par exemple notamment chez des personnes qui on des prémonitions de tel ou tel malheur,ou telle ou telle date où il se produirai une catastrophe avec exactitude. Nous pouvons noter cet exemple lors de la catastrophe du naufrage du RMS Titanic,où de nombreuses personnes on relaté des rêves qui présageaient malheur,mort certaines personnes,on donc décidés de ne pas embarqué à bord du paquebot,d‘autres n‘ayant pas fait confiance à leur rêves périrent à bord. Un rêve prémonitoire parmi des nombreux,au sujet de cette catastrophe,rapporté par Mr. J. Cannon Middleton et qui se rattache au même événement,et qui a été minutieusement contrôlé :
"Le Titanic devait appareiller le 10 avril 1912 pour son premier voyage. Mr. Middleton retint sa place vers le 20 mars. Quelque temps après, il vit en rêve un paquebot gigantesque englouti par les flots. Tout autour, la mer était piquée de têtes de passagers qui luttaient contre les vagues. La nuit suivante, le même tableau angoissant se présenta en rêve : à son réveil, Mr. Middleton, inquiet, eut la certitude que ce rêve annonçait une catastrophe. Il n’en dit cependant, rien à sa famille de peur de l’inquiéter et de paraître ridicule en ajoutant foi à un songe. Mais le 4 avril, Mr. Middleton reçut un télégramme d’affaires lui demandant de remettre à plus tard son voyage, ce dont il fut enchanté. C’est alors qu’il raconta à sa femme et à plusieurs amis son fameux rêve. Trois d’entre eux l’enregistrèrent et l’envoyèrent plus tard à la Society for Psychical Research.

Outre le rôle symbolique des rêves dans les différentes cultures,nous nous centrerons maintenant sur le caractère important de ceux-ci dans les religions monothéistes.

En effet,le rêve joue un rôle très important dans la Bible. Il permet de percevoir les différents messages envoyé par Dieu aux Hommes,ou plus précisément parfois à l’État Prophétique. Dans la Bible on nous expose qu’il n’y a pas de rêves sans anges,sans leur intervention. Rêver et voir sont le signe d’un changement,changer le monde et soi même : « S’il y a parmi vous un prophète c’est en vision que je me révèle à lui et en songe que je le vois ».
Le songe d’Abraham annonce la future captivité d’Égypte. Le rêve pour le prophète est un message de Dieu,le sommeil et perçu comme étant un vent de Dieu.
Des différentes manifestations du rêves apparaissent dans l’Ancien Testament il regroupent ainsi la religion juive et la religion chrétienne.

Voici quelques références aux songes dans l’Ancien Testament. Dans la Genèse :« Dieu visite Abimélek en songe afin qu’il ne prenne pas pour femme celle d’Abraham, Sara. »,« tous dormaient, plongés par Yahwé dans une torpeur profonde », « oui Yahwé vous abreuve de son souffle hypnotique - il ferme les yeux des prophètes, des voyants il couvre les têtes. »,« A l’heure où les rêves agitent confusément l’esprit quand une torpeur envahit les humains ... »ou même « Dans les rêves de la nuit quand la torpeur fond sur l’homme et qu’il s’endort dans son lit Il lui ouvre enfin l’oreille ... » (Le symbole des rêves dans la bible d’ Albert Soued)

De plus,l’interprétation est très pratiquée,notamment chez Joseph lorsqu’il interprète le rêves de Pharaon : « Les sept vaches grasses et des sept vaches maigres, les sept gros et beaux épis et les sept épis grêles et brûlés »,ou même lorsque Joseph interprète les deux songes allégoriques de ses compagnons de cellule : celui de l’échanson et celui du panetier. Cette même situation avec Joseph est aussi relatée dans le Coran.
Dans la culture musulmane nous pouvons voir trois sortes de rêves:le rêve véridique,le rêve représentant un désir personnel et le rêve provenant du Diable.

Le rêve où l’homme converse avec son âme décrit ce que la psychanalyse contemporaine connaît bien : les messages du subconscient humain. L’homme voit en rêve ce qui, pendant l’état de veille, l’a marqué. L’homme voit également en rêve ce qu’il essaie de refouler, et ce genre de rêves peuvent lui révéler une part de ses désirs inavoués.

Le rêve qui cause de l’effroi, provenant du diable, est le cauchemar. Il est provoqué, selon les mots du Prophète, par le démon, qui trouve là un moyen supplémentaire pour pouvoir troubler l’homme. On ne doit accorder, selon l’enseignement du Prophète Mahomet, aucune importance à ce genre de rêves, et c’est pourquoi cela ne sert à rien de le raconter. Ainsi, à un homme venu lui raconter qu’il avait vu en rêve que sa tête s’en allait et qu’il essayait de la rattraper, le Prophète dit : Lorsque le diable se joue de toi dans ton rêve, ne le raconte pas rapporté par Muslim, n° 2268. Si on fait de tels rêves, il faut entre autres demander à Dieu sa protection contre le démon et ne le raconter à personne rapporté par Muslim, n° 2268. Pour ces deux types de rêves rêve purement psychique et cauchemar, il n’y a pas d’interprétation religieuse.

Les rêves sont aussi souvent des messages de Dieu pour tester ou envoyer un message à ses prophètes souvent,mais aussi aux Hommes,ainsi Abraham se voit en train de sacrifier son fils Ismaël.
Les symboles dans les rêves sont tout aussi importants dans cette religion.
Ainsi dans le rêve l’eau symbolise la miséricorde, poissons les femmes ;tombé dans le vide la sorcellerie(Les Songes dans l’Islam)…

Les rêves,leur interprétations et les symboles sont importants autant dans les différentes tribus du mondes que dans les principales religions monothéistes. Mais ceux ci possèdent leur limites. Nous étudierons dans cette dernière partie les limites que possèdent l’interprétation des rêves.
En effet comme nous l’expose Freud l’interprétation des rêves ne peut pas se faire seulement qu’avec l’aide des symboles :vases,bouteilles,pots souvent associés à la femme,la lame,l’épée,les objets tranchants…comme associés au désir,mais il faut connaître la vie de la personne en question,son enfance,ses angoisses pour savoir réellement l’interprétation d’un rêve.
Ainsi l’interprétation du rêve ne s’arrête pas seulement au différents symboles,c’est beaucoup plus.
De plus dans les religions monothéistes ,dans la religion juive,dans la lettre adressée par Jérémie aux prêtres, prophètes et peuple déportés de Jérusalem à Babylone par Nabuchodonosor , Yahwé prévient de ne pas écouter les songes, ni des prophètes, ni des devins, ni de chacun d’eux, car ils ne sont point envoyés par lui. De plus on nous expose que « Du nombre des tracas vient le songe. »et que « vous ne pratiquerez ni divination ni incantation ».
Enfin nous pouvons voir que l’interprétation des rêves possèdes ses limites même dans les lois. En effet la loi de Napoléon interdit les explications,interprétations de rêves :"Seront punis de l’amende prévue pour les contraventions de la 3e classe [...] : Les gens qui font métier de deviner et pronostiquer, ou d’expliquer les songes."Cette loi ne sera certes pas beaucoup suivie mais elle reste inscrite jusqu’en 1992 dans la loi française.

En conclusion nous pouvons dire que les interprétations des différentes cultures différents beaucoup,mais que suivant les culture elles peuvent se ressembler sur certains points. L’interprétation des rêves peut être faites à partir de symboles,elle possède un caractère commun ou un aspect à caractère divin. Malheureusement elle possède comme nous l’avons vu de nombreuses limites que ce soit des limites matérielles comme l’application des lois,ou divines car souvent représenté comme pêché. Mais malgré tout l’interprétation restera toujours un domaine qui fascinera beaucoup et pour longtemps.