GOYA, l’artiste et la tauromachie

jeudi 8 février 2007
par  Lydia COESSENS

Dans les Caprices, Goya traite de la folie humaine.
Dans les Désastres, il prête sa voix à l’humanité éternellement outragée.
Dans La Tauromachie (La tauromaquia), il évoque la puissance rédemptrice du travail en nous parlant de celui qu’il connaît le mieux : son art.
Degas a comparé le travail de l’artiste à un grand crime : celui qui l’accomplit(l’artiste) doit laisser derrière lui tous les indices indispensables et, en même temps, faire en sorte que le détective (le critique) soit incapable de résoudre le mystère. Goya, de même, comparait son art à la mission du torero. Celui-ci tente de vaincre le taureau et étonne le public au point de l’arracher à son existence étroite, en lui suggérant ce que peut être la vie au faîte de ses réalisations les plus intenses. L’artiste se heurte lui aussi à la force d’une vie chaotique et la domine au moyen des formes. Si le torero flanche devant un taureau qui charge, il est condamné et perd la vie qu’il a mise n jeu. Si l’artiste perd son intuition quand il est confronté à une vie incohérente et écrasante, il perd tout ce qui donne sens et but à sa vie. Comme le torero, l’artiste est tenu par un ensemble de règles contraignantes. Elles n’ont aucun sens logique au quotidien, mais, une fois acceptées, elles doivent être rigoureusement suivies sous peine de perdre honneur et respect de soi. Le torero travaille dans les confins étroits de l’arène, l’artiste dans le champ rigoureusement limité d’une toile ou d’une feuille de papier blanc.
Non moins important : si le taureau existe sans le torero, le torero n’est plus rien sans le taureau. Il faut à l’artiste cette confrontation avec la masse sauvage des événements, ou bien il périra en tant qu’artiste. Dans l’arène, le taureau n’est pas uniquement l’adversaire du torero. Pour survivre, en effet, ce dernier doit pouvoir s’identifier complètement avec les instincts et la puissance de la bête, au point de devenir son double. Plus dangereux est le taureau, plus grand est le mérite du torero qui l’a battu en se faisant son semblable. La force qu’il combat fait partie de lui. De même, l’artiste devra entrer pleinement dans les exigences et les vicissitudes de l’existence, tout en gardant la force de dominer la vie grâce à la forme. Plus les événements et les sensations qu’il assimile sont turbulents et difficiles, plus valables seront les formes qu’il leur donnera. Ni l’artiste ni le torero ne pourront jamais jouir d’une victoire définitive ;le triomphe ne dure qu’une fraction de seconde, celle où la jambe du taureau vacille et ploie, celle où le dernier coup de pinceau est porté au tableau. Tout de suite après cet instant fugitif, le torero, comme l’artiste, doit partir à la rencontre de l’aventure suivante. Un faux mouvement, et tous les honneurs des victoires passées sont abolis. Seule la honte du travail bâclé ou du geste malhonnête demeure vivante et cuisante. Le torero risque sa vie à chaque geste de sa muleta, l’artiste sa raison d’être à chaque touche du pinceau.
Dans La Tauromachie et ses Taureaux de Bordeaux, Goya lie le thème du travail et des ouvriers à un spectacle au cours duquel l’homme et la bête se retrouvent en un rituel d’agonie. Tous deux font preuve d’une évidence noblesse face à la mort ; tous deux l’affrontent dans une solitude désespérée, malgré les milliers de spectateurs qui envahissent les gradins, ou les milliers de collectionneurs qui louent l’œuvre, dans le cas de l’artiste. Ces conditions fondamentales de la corrida sont emblématiques de la lutte de l’artiste pour accomplir sa mission avec une probité sans compromis. Tout l’œuvre du Goya de la maturité montre quel point d’honneur il met à transcrire l’expérience visuelle, tridimensionnelle et sans limites, en une projection à deux dimensions sur une surface étroitement circonscrite. S’il faut habituellement dissimuler les procédés novateurs, ici, les points de vue éblouissants et vertigineusement mobiles qui sont les caractéristiques les plus frappantes de La Tauromachie sont flagrants. Une fois de plus, la corrida se rapproche de l’art. Les manœuvres habiles dans l’arène ne visent pas seulement à séduire la foule. Elles sont les conditions mêmes de la survie. Pour l’artiste aussi, seule son habileté à trouver une forme hautement individuelle, mise au point pour la circonstance et pour exprimer ses expériences et son intuition, lui permet de rester en vie spirituellement. Si Goya, dans La Tauromachie, laisse apparent ce qu’il cache dans ses autres œuvres, c’est qua sa technique d’invention, telle qu’elle se révèle dans les Caprices ou les Désastres, sert un objectif qui dépasse cette technique même. La forme et l’éblouissante diversité du calcul tactique y sont l’essence même du thème : les suertes (passes) du combat de taureau et de la création artistique.

Fred Licht, GOYA
(Citadelles et Mazenod, 2001, pages 321, 322)


Météo

Privas, 07, France

Conditions météo à 09h25
par weather.com®

Très nuageux

12°C


Très nuageux
  • Vent : 6 km/h - nord nord-ouest
  • Pression : 1013 mbar →
Prévisions >>

Prévisions du 18 avril
par weather.com®

Nuageux

Max 20°C
Min 6°C


Nuageux
  • Vent : 22 km/h
  • Risque de precip. : %
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 19 avril
par weather.com®

Soleil

Max 16°C
Min 5°C


Soleil
  • Vent : 24 km/h
  • Risque de precip. : 0%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 20 avril
par weather.com®

Averses

Max 12°C
Min 7°C


Averses
  • Vent : 11 km/h
  • Risque de precip. : 80%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 21 avril
par weather.com®

Averses

Max 17°C
Min 8°C


Averses
  • Vent : 12 km/h
  • Risque de precip. : 30%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 22 avril
par weather.com®

Orage épars

Max 20°C
Min 8°C


Orage épars
  • Vent : 8 km/h
  • Risque de precip. : 90%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 23 avril
par weather.com®

Soleil et nuages épars

Max 22°C
Min 9°C


Soleil et nuages épars
  • Vent : 16 km/h
  • Risque de precip. : 10%
<<  Prévisions  >>

Prévisions du 24 avril
par weather.com®

Soleil et nuages épars

Max 19°C
Min 8°C


Soleil et nuages épars
  • Vent : 19 km/h
  • Risque de precip. : 20%
<< Prévisions


Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur