Visite au Kendal College en Angleterre

Construction d’un partenariat avec cet établissement du Lake District
dimanche 1er mai 2016
par  Yann KINDO

Le Kendal College est situé dans la ville de Kendal, au nord de Manchester et au sud de la région du Lake District en Angleterre.

PNG - 344.3 ko
JPEG - 3.5 Mo JPEG - 2.9 Mo

C’est une ville de 30 000 habitants qui a longtemps été un centre de l’industrie de la laine en Angleterre et qui est connue pour sa spécialité locale : le Kendal Mint Cake, qui est à Kendal ce que la crème de marron est à Privas [sauf que la crème de marron, c’est bon...].

PNG - 79.5 ko

Aujourd’hui la ville, qui héberge une communauté française significative, a sur l’ensemble de l’année une activité culturelle intense autour de nombreux festivals, qui se font souvent en relation avec le Kendal College. On peut citer notamment :
- En novembre, le Kendal Moutain Film Festival, festival de films sur la montagne, qui est un des plus importants au monde dans ce domaine :
http://www.mountainfest.co.uk/
-  Au mois d’octobre, le Lakes International Comic Art Festival, festival de la bande dessinée qui vient d’être récompensé par le prestigieux prix Eisner : http://www.comicartfestival.com/
-  En juillet, un festival de musique, le Kendal Calling Festival : http://www.kendalcalling.co.uk/

Le Kendal College est un établissement secondaire de type lycée. Voici son site internet :
http://www.kendal.ac.uk/

Il regroupe de nombreux bâtiments qui constituent une sorte de véritable campus, dans lequel les élèves peuvent préparer leur A-Levels [l’équivalent d’un Baccalauréat Général], mais c’est aussi une « Vocational School » qui propose des diplômes professionnels à la croisée des chemins entre ce que sont en France le Bac Pro et le BTS. Dans le système anglais, cela correspond aux Year 12 and 13. Enfin, on y trouve aussi des cours pour adultes. Ainsi, au total, il y a près de 4000 personnes qui viennent y étudier pour au moins quelques jours pendant une année : 900 à temps complet pour des équivalents du Bac, 900 apprentis (pour un jour par semaine) et 2000 étudiants à temps partiels (pour 3 à 6h00 par semaine)

JPEG - 2.6 Mo

Mon séjour s’est effectué dans le département « Arts and Média », qui correspond à la partie « Vocational School » de l’institution.

JPEG - 3 Mo

Ce sont des formations de deux ou trois ans, avec un an de Level 2 pour ceux qui en ont besoin, et deux ans de Level 3. On y trouve 70 étudiants de Level 2 et 200 de niveau Level 3 à temps complet, plus 200 étudiants à temps partiel. J’y ai suivi le fonctionnement de 4 sections qui correspondent à des enseignements/activités que l’on peut retrouver au lycée Vincent d’Indy :

-  « Performing Arts », qui correspond largement à notre cours de théâtre, même si la conception anglaise est ici plus large et inclue aussi la danse, les arts du cirque, etc. (tout ce qui a trait au corps et à la voix.
-  « Arts and design », qui correspond à notre cours d’Arts Plastiques.
-  « Film and Photography », qui correspond en partie à notre cours d’Arts Visuels
-  Et enfin "Music ", qui fera sans doute rêver les membres de notre nouveau club Musique

Les standards académiques de l’établissement et les compétences travaillées sont alignés sur ceux exigés par l’U. A. L. (University Arts of London ), qui regroupe écoles d’arts les plus prestigieuses du pays.

Voici un aperçu des différentes sections artistiques visitées :

Performing Arts

JPEG - 2.3 Mo
Voici d’abord la présentation de cette section sur le site du lycée :
http://www.kendal.ac.uk/departments/performing-arts-and-technical-theatre/

Cette section correspond à ce que l’on pourrait appeler les « Arts de la Scène », et les enseignements sont structurés autour de 3 pôles : le chant, le jeu d’acteur, la danse. Les effectifs sont limités à 20 élèves maximum par classe et il y a une sélection à l’entrée.
Le Level 2 accueille 16 élèves qui sur la base de leur résultats au GCSE [= niveau Seconde en France] et aussi d’entretiens ne sont en fait pas prêts pour entrer directement en Level 3. Ce niveau est plus centré sur la partie « Acting ». Le Level 3 se fait en deux ans, avec 18 élèves par classe, la plupart d’entre eux souhaitant intégrer par la suite une Drama School ou une Performing Art school.
Les enseignements sont très centrés sur la pratique, et il y a une leçon par semaine qui est plus théorique ou académique. Comme dans d’autres sections du département Arts et Médias, les élèves doivent nourrir leur blog personnel avec des travaux de recherche autour des enseignements dispensés.

J’ai pu assister le premier jour à un cours qui après un échauffement a consisté à travailler avec des bâtons de différentes manières. Voici quelques courtes vidéos qui rendent compte de ce travail :

https://www.youtube.com/watch?v=ezlOlwzFyvw&feature=youtu.be
https://www.youtube.com/watch?v=snokc7UMGB8&feature=youtu.be
https://www.youtube.com/watch?v=8ToamlAmtcQ&feature=youtu.be

Le mercredi, une représentation était organisée dans le Box [la plus grande des salles de spectacle de l’établissement], essentiellement à destination des parents. Il s’agissait de lever des fonds via tombola et autres jeux pour financer le gros projet annuel de la section, qui est une mise en scène de la comédie musicale Made in Daghenham adaptée du film du même nom [en français : « We want Sex Equality  »]. La représentation consistait en différents moments montés par les élèves eux-mêmes, à partir de travaux scolaires antérieurs ou directement à leur initiative. Il y avait beaucoup de chansons extraites de comédies musicales, mais aussi sketchs, poèmes, danses, etc. :

https://www.youtube.com/watch?v=WwA05rlPuMU&feature=youtu.be
https://www.youtube.com/watch?v=QadxXxj0ZlU&feature=youtu.be
https://www.youtube.com/watch?v=w-gjvmy13cA

Arts and Design

JPEG - 2.1 Mo JPEG - 2.1 Mo

Voici la présentation de cette section sur le site de l’école et le programme annuel de cette section :
http://www.kendal.ac.uk/departments/arts-design-and-media/
https://kendalcollegeart.wordpress.com/year-2-level-3/year-calendar/

JPEG - 2.9 Mo

Le lundi, j’ai pu assister à la présentation par les étudiants d’un projet consistant à faire une production pour défendre une idée de leurs choix. Etaient concernés 20 étudiants en photo, mode, textiles, graphics, illustration, etc. Ceux-là sont inscrits dans la « Foundation year », qui consiste à faire une année d’approfondissement après les A Levels pour entrer à l’université , quand on vise les meilleures universités). J’ai été pris comme cobaye pour jouer le rôle du spectateur potentiel qui décrit ses impressions et ce qu’il comprend de l’œuvre et de son message, l’enjeu pour les étudiants étant de n’être ni trop explicites, ni trop obscurs. J’ai trouvé l’expérience intimidante au début, puis je me suis pris au jeu, et certaines œuvres m’ont bien plu.

JPEG - 2.4 Mo JPEG - 1.8 Mo
JPEG - 2.2 Mo JPEG - 2.1 Mo

Le mardi, j’ai pu assister à un cours des élèves de Level 3, year 2, soit ceux qui finissent leur parcours dans l’école. Ils travaillaient sur leur dernier projet, qu’ils font en individuel. Ils choisissent de s’exprimer au choix dans les domaines de l’animation, de la peinture, de la mode, du "graphic design", des " fine arts", etc.

La salle est spécialisée dans l’assistance par ordinateur pour la création artistique.
JPEG - 2 Mo

Cette classe a choisi "digital media" comme support de leur projet, mais le choix du thème est libre. Ils étaient en train de rédiger une description de leur projet. C’est leur "Final Major Project", sur lequel ils travaillent pendant 10 semaines et qui débouche sur une grande expo de fin d’année ouverte au public.

Voici une présentation de leurs projets par deux étudiants :
https://www.youtube.com/watch?v=TLvCTh5ARlE&feature=youtu.be
https://www.youtube.com/watch?v=kZc_5WPWpog&feature=youtu.be

L’établissement dispose également en ses murs d’une galerie d’exposition à l’intérieur du bâtiment, pour présenter les travaux des élèves mais aussi accueillir des expositions temporaires extérieures
JPEG - 2.7 Mo

Film and Photography

JPEG - 2.7 Mo JPEG - 2.5 Mo

Présentation de cette section sur le site de l’école :
http://www.kendal.ac.uk/departments/film-photography/

Il s’agit d’une nouvelle section dans l’école, qui a démarré il y a 4 ans. Les deux enseignants qui la prennent en charge ont aussi leur compagnie de production par ailleurs, et les enseignements sont donc très directement connectés à l’industrie du film . L’établissement est très bien équipé, ce qui attire les étudiants. Ceux-ci sont souvent plus attirés par la fiction que par le documentaire, mais les deux sont enseignés ici.
Ils étudient l’écriture de script, le storytelling (un cours très littéraire), la méthodologie de la recherche, les techniques de la caméra et du son, la postproduction,les techniques de l’entretien, etc. Ce sont souvent de très bon étudiants qui ont choisi de venir ici plutôt que faire les A Levels.

Voici par exemple un lien vers un article de journal qui présente le cas d’un étudiant particulièrement brillant qui a très récemment réussi à financer la réalisation d’une série de fiction sur son blog :
http://www.thewestmorlandgazette.co.uk/news/14434679.Award_winning_Kendal_film_maker_travels_globe_for_latest_trailer/

Ce département s’efforce de croiser son activité avec celle d’autres cours avec une véritable synergie : travail avec les étudiants en musique pour faire un clip musical, ou alors les étudiants de Performing Arts font les acteurs pour ceux de Film and Photography, etc.
La plupart des étudiants de ce département veulent directement travailler après leur diplôme, quelques-uns poursuivent à l’université.

Le cours auquel j’ai assisté était intitulé "Film Production", et concerne tout le cheminement depuis l’idée originale jusqu’au film final. Le Kendal College s’intéresse plutôt aux films de cinéma qu’aux productions TV, mais le projet en cours, qui est leur projet final, concerne ce dernier média.
La semaine précédente, un réalisateur TV, Andrew Gunn était venu voir leurs projets et les commenter, et ce jour-là ils devaient rédiger leur propositions pour la présenter à une chaîne de télé.

Tom a filmé un petit documentaire à propos d’une course de charité dans la région. Il explique sa proposition sur le blog de l’école. Il est en train de faire le montage, et utilise beaucoup de slow motion pour capturer les émotions sur les visages et parce qu’il aime voir la peinture qui vole en slow motion.
JPEG - 2.7 Mo

Josh, qui souhaite continuer à l’université après le College, prépare un film de fiction de 4 mn à partir d’un livre de Malorie Blackman, « The stuff of nightmares », à propos d’un accident de train et de la Mort qui vient collecter un enfant qui essaie de lui échapper...
JPEG - 2.5 Mo
Comme tous les étudiants de cette section, il a sa page Viméo sur laquelle il présente ses petits films :
https://vimeo.com/onejoshtoomany

On peut noter que ce département dispose pour les cours de photographie d’une chambre noire pour y développer les pellicules.
JPEG - 1.9 Mo

C’est le fruit d’une politique volontaire de l’établissement, que de vouloir faire travailler les étudiants à la fois sur du matériel très récent, mais aussi sur des technologies plus anciennes...qui reviennent aujourd’hui à la mode. Ainsi, la section musique possède dans son studio d’enregistrement du matériel analogique et des tables de mixage à l’ancienne qui feront rêver les nostalgiques....
JPEG - 2.5 Mo

Music

Présentation sur le site de l’établissement :
https://www.kendal.ac.uk/departments/music/

La plupart des étudiants inscrits dans cette section viennent après leur GCSE -en gros l’équivalent du Brevet des Collèges - , et quelques-uns plus âgés arrivent plus tard (par exemple après échec académique en A Level, l’équivalent de notre Bac Général). Ce sont des étudiants qui n’ont pas fait de parcours dans un « conservatoire » ou dans le groupe orchestral du lycée général, qui sont dominés par la musique classique. Or, les instruments comme la guitare ou batterie n’ont souvent pas leur place dans les orchestres des lycées, et ceux qui les pratiquent essaient plutôt de rentrer au College. Mais le Kendal College commence aussi à attirer des profils plus classiques, des élèves qui auraient normalement fait A Level, comme cette jeune une violoniste que ’on peut voir dans une des vidéos ci-dessous.

Les programme est divisé en 3 partie :
-  "Contextual" : Connaissance de histoire de musique et de la théorie musicale
-  "Music Technology" : Apprendre à se servir des technologies, notamment informatiques
-  "Performing Skills" : Pratique de la musique en Solo et en groupe.

Pour aller vite, j’ai l’impression d’avoir été face à ce qui au final est un véritable Bac professionnel ou BTS en Rock’n’roll !!!!

Toutefois, pas question de se la jouer "Everything louder than everything else" façon Motörhead : lorsqu’un certain niveau de décibels est atteint dans un salle de répétition, l’électricité s’y coupe automatiquement.
JPEG - 1.9 Mo

Le mercredi, j’ai pu assister à un cours de 2h00 de "Music Theory". 14 élèves constituent la classe de 1e année qui ce jour-là assistait à une leçon intitulée « Alternative American Music in the 1990s ». Ou comment autour de l’émergence de REM et de Nirvana, « alternatif » est devenu un genre spécifique dans la pop music. L’analyse repose sur le visionnage d’extraits d’un documentaire et sur l’écoute de morceaux (en envisageant les paroles, mais aussi la structure du morceau, et sa production).
https://www.youtube.com/watch?v=558c3qYbD9g&feature=youtu.be

L’étude du "Lithium" de Nirvana est l’occasion d’une explication par l’enseignant à propos une guitare de l’approche particulière qu’avait Kurt Cobain d’une succession d’accords.
https://www.youtube.com/watch?v=UQ909IdhJPg&feature=youtu.be

Sur l’ensemble de la semaine, le travail pratique de ces 1ère année consistait à rendre hommage à une liste de 10 groupes sélectionnés par les élèves : Led Zeppelin, Etta James, Jimi Hendrix, Florence and the Machine, Fleetwood Mac, Madness, Blondie, Pink, James Brown et Pink Floyd. L’objectif était de rester très fidèles aux morceaux originaux, presque note par note, et en gardant essence du groupe, mais en y ajoutant une touche personnelle si possible. Pendant que la moitié des élèves répète , l’autre moitié fait des recherches sur le groupe qui leur a été assigné. Les enseignants passent d’une des 4 salles de répétition à l’autre pour voir ce que font les élèves et leur donner des conseils. Voici quelques vidéos qui illustrent ces moments de pratique, au cours desquels les compétences des élèves m’ont vraiment impressionné :

Etta James :
https://www.youtube.com/watch?v=RGJnI9LFfd0&feature=youtu.be

Pink Floyd :
https://www.youtube.com/watch?v=0pgfgx2raoc

Led Zeppelin :
https://www.youtube.com/watch?v=Ci6NBI9aGnY&feature=youtu.be

Madness :
https://www.youtube.com/watch?v=-gtWW7C2Rfk&feature=youtu.be

Blondie :
https://www.youtube.com/watch?v=bqhQop5vOiA&feature=youtu.be

James Brown :
https://www.youtube.com/watch?v=LgV74JRKQpg&feature=youtu.be
https://www.youtube.com/watch?v=tkno9DKOSwI&feature=youtu.be

J’ai pu constater aussi que sur leurs heures de permanence, les élèves utilisent très librement le très abondant et très pointu matériel de l’école, et notamment les deux studios d’enregistrement. Ici, des Première Année ont formé un groupe nommé Haydn and the shapes, et ils enregistrent sur leur temps libre une de leurs propres compositions :
https://www.youtube.com/watch?v=EM592aJLrpo&feature=youtu.be

Des projets pour le futur…

Au cours de ce séjour, des contacts ont été par ailleurs été pris avec des professionnels du tourisme dans la région du Lake District, avec au bout du compte la constitution d’un catalogue de lieux susceptibles d’accepter en stage nos étudiants du BTS Tourisme.

Les liens sont désormais plus profondément tissés avec le Kendal College, et nous allons désormais travailler en collaboration, avec deux moments importants prévus pour l’année scolaire 2016/2017 :

-  Un séjour en immersion de nos élèves pour une semaine à Kendal, à destination avant tout des élèves concernés par les enseignements et les activités artistiques à Vincent d’Indy. En sens inverse, nous avons envisagé une visite d’étudiants anglais en Ardèche.
-  L’organisation en commun du prochain voyage au festival d’Edimbourg en août 2017, notamment pour les élèves de la section euro anglais.

Et plus car affinités…

Yann Kindo
Avril 2016.


Navigation

Articles de la rubrique

Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur