L’exposition "L’attaque de la montagne" : le dossier de presse-CIE DCA / PHILIPPE DECOUFLÉ - Marcel Duchamp mis à nu par sa célibataire, même - L’artiste islandais Erró au musée d’art contemporain de Lyon -

samedi 15 novembre 2014
par  Lydia COESSENS

Chers collègues,
Une petite sélection culturelle !
et une information : si vous souhaitez vous abonner à la lettre de la DAAC et ainsi la recevoir directement, inscrivez-vous via le formulaire disponible sur le site de la DAAC à l’adresse :
http://www.ac-grenoble.fr/action.culturelle/DAAC/daacarts/inscriptiondaacarts/

Bonnes visites !
Lydia Coessens, référent culture

* L’exposition "L’attaque de la montagne " : le dossier de presse (en document joint )
Elle doit son titre à un poème de Henri Michaux que voici :

"C’est peu de chose, que de tordre un cou, d’en tordre dix, d’arracher du plancher une vieille fille geignarde avec le siège qu’elle y occupe, le faisant si précipitamment qu’elle s’écrase le crâne contre un meuble cependant que le fauteuil y perd un pied.
Pour cela, la moindre colère, pourvu qu’elle soit vraie, suffit, mais attraper une montagne devant soi dans les
Alpes, oser l’attraper avec force pour la secouer, ne fût-ce qu’un instant, la grandiose ennuyeuse qu’on avait depuis un mois devant soi.
Voilà qui mesure ou plutôt démesure l’homme.

Mais pour cela il faut une colère-colère.
Une qui ne laisse pas une cellule inoccupée (une distraction même infime étant catégoriquement impossible), une colère qui ne peut plus, qui ne pourrait plus reculer (et elles reculent presque toutes quoi qu’on dise quand le morceau est démesurément gros).

Ce me sera donc tout de même arrivé une fois.
Oh je n’avais pas à ce moment-là de griefs contre cette montagne, sauf sa sempiternelle présence qui m’obsédait depuis deux mois.
Mais je profitai de l’immense puissance que mettait à ma disposition une colère venue d’une lance portée contre ma fierté.
Ma colère en son plein épanouissement, en son climax, rencontra cette grosse gêneuse de montagne, qui irritant ma fureur, l’immensi-fiant, me jeta, transporté, impavide, sur la montagne comme sur une masse qui eût pu réellement en trembler.

Trembla-t-elle ?
En tout cas, je la saisis.

Attaque presque impensable, à froid.

C’est mon summum d’offensive jusqu’à présent."

Rappel : la rencontre -enseignants aura lieu ce mercredi à 18h en présence de l’artiste ; elle sera l’occasion de rencontrer Elsa Ohana, professeur d’arts plastiques qui sera désormais en binôme avec moi. Nous sommes à votre disposition pour concevoir des parcours thématiques, pour vous aider à monter des projets. N’hésitez pas à nous solliciter !

* A la maison de la danse:CIE DCA / PHILIPPE DECOUFLÉ - Marcel Duchamp mis à nu par sa célibataire, même - 2013 - Lecture-démonstration d’après les correspondances de Marcel Duchamp
http: //www.maisondeladanse.com/programmation/saison2014-2015/marcel-duchamp-mis-nu-par-sa-celibataire-meme

*Le musée d’art contemporain de Lyon consacre une rétrospective gigantesque à l’artiste islandais Erró
http://www.mac-lyon.com/mac/

Erró ,grand boulimique et producteur d’images. Focus sur la série des Scapes, points de vue à 360° sur la folie consumériste et la surenchère iconique :
l’article d’exponaute :http://www.exponaute.com/magazine/2014/11/12/erro-paysagiste-du-xxe-siecle/

* A la galerie "Angle, art contemporain" à Saint-Paul-Trois -Châteaux : Adélaïde FERIOT - Eternelle jeunessehttp://www.angle-art.fr/Adelaide-Feriot-Eternelle-jeunesse.html


Documents joints

PDF - 1.2 Mo
PDF - 1.2 Mo

Sites favoris


2 sites référencés dans ce secteur