Le BTS Tourisme fait sa rentrée

mardi 24 septembre 2013
par  Alice GISPERT

Les étudiants du nouveau BTS Tourisme ont été accueillis le mercredi 04 septembre par l’équipe pédagogique qui leur avait concocté 3 journées d’intégration alliant découverte de Privas, rencontre avec des professionnels du tourisme, et visite du chantier de l’espace de restitution de la grotte Chauvet- Pont d’Arc.
L’objectif était de les familiariser avec l’environnement touristique du département, mais aussi de créer du lien.
Pari tenu, grâce à l’accueil que les professionnels sollicités ont réservé aux étudiants.
Ci-dessous un compte rendu de ces rencontres :

AGENCE DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE

Lors des journées d’intégration au BTS, nous sommes allés interviewer un professionnel du tourisme ardéchois : le directeur de l’agence de développement touristique (ADT). Ainsi nous nous sommes rendus sur place munis d’un questionnaire, afin de connaître ses différentes missions. C’est en effet une agence qui a pour but d’entretenir un dispositif permanent d’analyse du marché touristique, de renforcer l’attraction des touristes pour la région ou encore gérer les informations livrées aux touristes comme la mise à jour des sites web ou la création de brochures guidant les touristes. L’ ADT est indispensable au développement touristique de la région
Ce fut une rencontre très intéressante qui nous a permis de découvrir une nouvelle facette du domaine touristique.

Lydie BONTEMPS , Thomas BERTHIER

ÉLISABETH CAYREL, ARCHÉOLOGUE, NOUS ACCUEILLE AU SMERG :

Jeudi 5 septembre 10h, rencontre avec Élisabeth Cayrel chargée de mission Chauvet-Unesco au SMERG, le Syndicat Mixte de l’Espace de Restitution de la Grotte Chauvet – Pont d’Arc.
Après avoir hésité sur la sonnette à utiliser, puis gravi les 4 étages, nous rencontrons enfin Élisabeth Cayrel. Accueil très chaleureux. Nous avions préparé quelques questions, qui ne furent posées qu’à moitié vu l’enthousiasme de notre interlocutrice qui répondait dans un flot de paroles difficile à interrompre. Nous fûmes absorbées par ses paroles : l’histoire passionnante et complexe du SMERG et de la Grotte Chauvet. Il faut en retenir que la grotte Chauvet est deux fois plus ancienne que celle de Lascaux et que l’art pariétal y est plus dense et plus complexe. On y découvre des dessins s’appuyant sur des techniques surprenantes, notamment celles relatives à la perspective et à la mise en scène. De quoi remettre quelques affirmations sur l’art en question. Et oui : il y a 36 000 ans les hommes dessinaient sûrement mieux que nous. En bref, juste à coté du Pont d’Arc se niche la grotte contenant les plus anciens dessins et gravures du monde. Et c’est chez nous !
Un tel patrimoine mérite à la fois d’être protégé et partagé. C’est pourquoi, dès sa découverte par Jean-Marie Chauvet, Eliette Brunel et Christian Hillaire, l’accès fut interdit au public afin de la protéger. Depuis elle est toujours fermée et le peu de personnes y entrant ne peut se déplacer que sur des passerelles, y compris les scientifiques, archéologues etc… Le SMERG s’est vu confier la mission de travailler au projet de restitution de la grotte Chauvet, un chantier immense pour créer un fac-similé de la caverne et l’ouvrir au public sans risque pour le patrimoine.
Une demande de classement à l’UNESCO a été faite, et les résultats sont attendus courant 2014. L’établissement de cette candidature a nécessité la constitution d’un dossier de 900 pages et nous avons pu nous rendre compte du travail effectué !
Pour les curieux voici le site du SMERG : http://www.lagrottechauvetpontdarc.org/ , et pour les plus curieux encore, un film a été réalisé dans la grotte par Werner Herzog « La grotte des rêves perdus ».

Ouadiha, Anaïs, Hélène

CAMPING DE PRIVAS

Au cours de notre journée d’intégration, nous nous sommes rendus au camping de Privas, "CampingArdèche", afin de passer une première nuit ensemble.
Après l’installation des tentes, nous avons été conviés avec nos professeurs à une "paëlla party" bien méritée. Pour terminer la soirée en beauté, les professeurs ont eu l’idée d’une veillée animée au cours de laquelle chacun a pu raconter une anecdote comique vécue lors d’un voyage en finissant sur un air de guitare joué par M Maltagliati. Nous avons ensuite prolongé la soirée en musique, et ainsi pu découvrir de nombreux talents ! Après une nuit bien fraîche et un petit déjeuner convivial, nous sommes repartis, avec le sourire, pour une autre journée d’aventure !
Le lendemain, nous avons interviewé le directeur du camping. Il accueille chaque année environ 500 à 600 touristes, dont un nombre important d’étrangers, notamment 70% de Néerlandais et seulement 30 % de Français. La clientèle est principalement familiale, les touristes peuvent profiter des nombreuses excursions aux alentours, comme la descente de l’Ardèche, du canyoning, de l’escalade, de la spéléo, de l’accrobranche, des randonnées pédestres ou encore du VTT.
"Camping Ardèche" propose également divers services à la clientèle : un restaurant, deux piscines, des jeux variés pour enfants et des terrains multisports. De plus, il organise de nombreuses animations, principalement en haute saison, avec un programme hebdomadaire et des soirées à thèmes. Les employés sont répartis : à la réception, à l’animation, au service de nettoyage ainsi qu’à la restauration. De nombreux projets ont pris forme, comme l’aménagement des piscines ou encore l’embellissement du terrain. Pour se faire davantage connaître, le camping a mis en place un site internet, tenu régulièrement à jour, il procède également à la distribution de brochures aux clients et organise des rencontres dans des salons, sans oublier l’importance des réseaux sociaux.
Cette rencontre chaleureuse et très enrichissante nous a permis de découvrir l’organisation d’un lieu de vacances.
Julia et Réjane

L’OFFICE DE TOURISME PRIVAS RHÔNE VALLÉE

Nous avons rencontré la responsable de l’office de tourisme de Privas qui a pris du temps pour répondre à nos questions.
« Quelle est la nature juridique de votre structure ? »
L’office de tourisme est une association loi 1901, aujourd’hui lié à la communauté de commune Privas Rhône et Vallées, il rassemble16 communes.
« Quels sont les objectifs de cette association ? »
La promotion du territoire (village et ses alentours) en mettant en valeur les sites touristiques, les hôtels et le territoire.
La communication et la promotion via la création d’agendas, l’édition d’un guide et la création d’animations (notamment la fête de la châtaigne, Ardèche Aluna festival).
« La plus petite préfecture de France est-elle très visitée ? »
On compte en moyenne 15 000 touristes à l’année. Dont 7000 durant la période estivale, ce qui correspond à 45% des visites totales.
« Que proposez-vous à votre clientèle ? »
Nous avons la chance d’être un intermédiaire entre les gorges de l’Ardèche et la Vallée du Rhône nous pouvons donc proposer des activités tels que du canoë, du canyoning, ou encore de grandes randonnées, de l’accrobranche.
« Quels sont les avantages et les inconvénients de votre profession ? »
Il n’y a jamais la même demande, le travail est donc assez varié. On remarque aussi une évolution dans les relations entre les différents offices d’Ardèche qui ont tendance à avoir de plus en plus de projets en commun (Ardèche plein cœur).
Pourtant on note un budget en baisse pour une demande croissante. Des horaires difficiles et peu de temps libre.
« Quelles sont les qualités requises pour travailler dans un office du tourisme ? »
Il est très important de s’intéresser, d’être curieux, souriant et agréable. D’avoir une bonne connaissance du territoire et de l’Ardèche en général et de maîtriser l’informatique.
L’entretien avec la responsable de l’agence s’est déroulé dans une ambiance agréable et nous avons obtenu des réponses précises et plus encore.

Antoine BRUN, Staicy DELLAC

AGENCE SELECTOUR AFAT

Grâce aux rendez-vous organisés par nos professeurs avec des professionnels du tourisme de la ville de Privas, nous sommes allés à la rencontre de la responsable de l’agence Selectour de Privas.
L’agence Selectour est une agence de voyage française. Il en existe 1200 en France.
Elle est indépendante et franchisée mais dépend du réseau Afat voyage et Selectour, qui ont fusionné en 2009 pour mieux faire face à la concurrence, notamment via internet.
L’agence de Privas n’est pas une agence réceptive, elle est peu en contact avec des clients étrangers, elle a essentiellement une clientèle française et plus précisément privadoise. Elle travaille avec des tours opérateurs comme Fram, Marmara (le client n’est jamais en contact avec ces tours opérateurs) et utilise un GDS appelé Amadeus, un logiciel international au service de 90% des agences de voyages.
Ses missions : vendre des voyages, des billets d’avion, de train, et trouver les produits adaptés à sa clientèle.
Cette entrevue nous a permis de bien comprendre le rôle d’une agence de voyage, avec quels outils elle travaille. Ça a été l’occasion de mieux cerner le métier d’agent de voyage qui demande beaucoup de patience, de rigueur, de passion et d’écoute pour satisfaire au mieux les besoins du client.
La responsable d’agence qui nous a reçus nous a montré toutes les facettes du métier, les bons côtés, par exemple l’opportunité de voyager dans des hôtels internationaux, mais aussi les moins bons : les horaires parfois contraignants et un salaire modeste au regard du travail fourni.
Nous avons été très bien accueillis par la responsable d’agence qui nous a fourni de nombreuses informations sur le métier et donné envie de travailler dans ce secteur.

Cassandra et Camille

RENCONTRE AVEC MARIE CHRISTINE LAMBERT ; DIRECTRICE DE GÎTES DE FRANCE ARDÈCHE.

L’interview avec la directrice de l’agence de Privas – Gîtes de France et ses collaborateurs, nous a appris que Gîtes de France fut créé en 1951 et compte à ce jour 45 000 Gîtes et 10 000 maisons d’hôtes.
La structure Ardéchoise compte quant à elle 1300 gîtes et 180 maisons d’hôtes. Gîtes de France – Ardèche dispose de deux techniciens (un chargé de la labellisation ,l’autre chargé du reclassement), une webmaster, des assistantes de réservations, une comptable et bien évidemment une directrice. Afin de faire partie de Gîtes de France, les personnes possédant un gîte ou une maison d’hôte doivent payer une cotisation en échange du travail fourni par les collaborateurs. La directrice nous a également confié que depuis quelques années la clientèle étrangère est en constante augmentation alors que la clientèle française diminue. En effet elle est principalement constituée d’Allemands, de Belges et de Hollandais.
Mme Lambert a précisé comment intégrer la structure Gîtes de France, nous a conseillé d’avoir une bonne maîtrise de l’anglais, d’être accueillant et réceptif. Un BTS Tourisme ou une licence en e-marketing correspondent bien aux critères de recrutement.

NURY Wanda et GIRE Tamara

LE DOMAINE DE BRIANGE

Vendredi 5 Septembre, à l’occasion de notre semaine d’intégration, nous nous sommes rendus au Domaine de Briange qui se situe près du Village de Saint-Remèze, en Ardèche.
À peine arrivées, nous sommes étonnées par la sérénité du lieu. En effet, le domaine de Briange définit pour nous « l’Ardèche tranquille » avec sa vue sur les montagnes, son grand espace et son côté sauvage. Dans un cadre naturel, les gérants du camping nous ont accueillis avec le sourire, un petit déjeuner et de la bonne humeur .
Cette pause chaleureuse fût suivie de la visite du domaine et d’une rencontre avec des professionnels du tourisme, autour d’un apéritif soigneusement concocté par nos hôtes. Cette balade a permis la découverte d’un véritable havre de paix où chaque recoin a éveillé la curiosité de chacun.
La vie au camping semble être une « dolce Vita » à l’ardéchoise, aucune chance d’y trouver un concours de miss camping, le calme y est revendiqué.
Les Points forts selon nous : Des propriétaires souriants, accueillants et profondément passionnés par leur métier ; une cuisine maison mijotée avec amour par le gérant du camping faîte à partir de produits locaux et biologiques. Une boutique qui propose divers produits tels que vins et apéritifs, huile d’olive, escargots, miel, confiture et même café, sirops, savons ... ainsi que des produits frais.
Le camping adopte une démarche écologique : récupération d’eau de pluie, présence d’une petite éolienne ainsi que de panneaux photovoltaïques ; ce qui ,à notre avis, est intéressant du point de vue du développement durable et du tourisme écologique. Les clients choisissent leur emplacement ainsi que leur formule sur mesure ( choix de bungalows, cabanes, structures en toiles, roulotte…) ce qui évite l’inquiétude de ne pas avoir d’emplacement disponible et à leur goût.
Nous avons aussi découverts des hébergements insolites comme une cabane, ou bien une roulotte, ce qui apporte une originalité supplémentaire au lieu. Les propriétaires ont réservé des lieux surprises comme des sentiers menant à des endroits dont nul ne connaît l’existence sauf celui qui s’y aventure. On peut y découvrir par exemple une aire de pique-nique totalement isolée où il est notamment possible de camper à la belle étoile au son des cigales...
Pour nous le domaine est le lieu le plus agréable que nous ayons visité durant ces trois jours. La rencontre avec les différents professionnels nous a fait comprendre que le tourisme pouvait être conçu selon différentes approches. En résumé, une matinée enrichissante et plaisante source d’apprentissage.

Maëva LOPEZ
Océane ALLEGOET

SLICE OF FRANCE :

Culture locale pour l’international.
Dans le cadre de trois journées d’intégration, plusieurs professionnels du tourisme sont venus à notre rencontre. Parmi eux, Pierre Gérault, auto-entrepreneur depuis quatre ans, a fait le déplacement jusqu’au domaine de Briange (camping « alternatif »)afin de nous parler de son entreprise.
Cette agence réceptive a pour but de concevoir des excursions dites « sur mesure ». A l’origine, Pierre Gérault, créateur de l’entreprise Slice of France, avait pour projet d’offrir un service touristique exclusivement aux étrangers venant en France avant de mêler à sa clientèle, des Français. Celui-ci nous a également confié que pour satisfaire sa clientèle, son rôle n’est pas de créer un produit touristique qui lui paraît bon, mais d’offrir à chaque personne bénéficiant de ses services une prestation touristique visant la satisfaction de chacun.
Les professionnels de ce secteur doivent donc s’intéresser aux attentes de la clientèle étrangère, prendre en compte l’interculturalité pour s’adapter aux besoins du touriste.
Cette intervention a été très enrichissante, précieuse par sa pertinence et la richesse des informations. Elle nous a permis d’appréhender notre futur environnement professionnel en nous exposant les points positifs mais aussi négatifs du métier d’agent réceptif .

Alexis FLAMBARD
Enzo MELLADO

OLIVIER PEYRONEL, GARDE ANIMATEUR, NOUS PRÉSENTE LA RÉSERVE NATURELLE DES GORGES DE L’ARDÈCHE :

Vendredi 6 septembre, nous avons été accueillis au Domaine de Briange. Dans ce cadre apaisant, Olivier Peyronel, garde animateur est venu nous présenter le syndicat de gestion des gorges de l’Ardèche. Quelques idées principales sont ressorties de cette intervention ;
La réserve naturelle des gorges de l’Ardèche s’étend de Saint-Martin d’Ardèche à Vallon Pont d’Arc. Elle est gérée par le syndicat mixte des gorges de l’Ardèche.
Elle a plusieurs missions :
- Protéger les milieux naturels ainsi que les espèces animales et végétales en appliquant une réglementation.
- Protéger le patrimoine géologique car celui des gorges de l’Ardèche abrite une faune et une flore d’une grande richesse. Les rivières et ruisseaux, garrigues et forêts, parois rocheuses, ou encore baumes et grottes expliquent l’extrême diversité de plantes et animaux que l’on peut y rencontrer.
- Gérer les sites et sensibiliser le public aux enjeux écologiques.
De l’aveu d’Olivier Peyronel il est parfois difficile de trouver un équilibre entre la protection, la réglementation des sites et l’accès aux touristes.

Cette matinée a été très enrichissante et conviviale grâce aux différents intervenants qui ont su nous transmettre la passion de leur métier et aux gérants du domaine de Briange qui ont su nous ménager des petites pauses gourmandes ...

Ouadiha, Anaïs, Hélène

Ces trois journées se sont achevées par la visite du chantier de l’espace de restitution de la grotte Chauvet-Pont d’Arc en compagnie des acteurs du projet qui ont, par leur passion et leur maitrise du sujet suscité l’intérêt de tous.

La promotion BTS sur le chantier


Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur