A ne pas manquer sur France-Culture : Qu’est-ce que le temps ? Extrait des Confessions (ou des Aveux) de St Augustin et un hommage à la poétesse Andrée CHEDID

samedi 12 février 2011
par  Lydia COESSENS

France culture. A écouter sur les fréquences :
- 96.5 FM à Privas et autour
- 90.7 à Aubenas, Valence, Montélimar et autour
- ou sur Internetwww.franceculture.com

SAMEDI 12 FEVRIER

à 20H Fictions/Drôles de drames. Le 12-02, Qu’est ce que le temps de St Augustin
Depuis 2008, France Culture est partenaire des rencontres de Brangues.
Ces rencontres préfigurent la création du Centre Culturel de Rencontres de Brangues. Elles sont conçues par Christian Schiaretti, directeur du TNP avec la complicité de Jean-Pierre Jourdain et Gerald Garutti, membres de l’équipe du TNP. Elles ont lieu chaque année dans le château de Paul Claudel à Brangues.
En 2010, les rencontres de Brangues se sont déroulées du 25 au 27 juin.

Elles ont été imaginées en trois mouvements : un hommage à Jean-Louis Barrault, une réflexion autour de la traduction, et des débats autour de la création et de la transmission.

France Culture était présent tout au long de ces trois jours à Brangues. Le réalisateur François Christophe a enregistré à cette occasion l’hommage à Jean Louis Barrault que nous avons déjà diffusé sur notre antenne en septembre 2010. Nous avons également capté en plein air deux lectures, et nous diffusons ce soir l’une des deux :

« Qu’est-ce que le temps ? », le livre XI des Confessions de Saint Augustin, lecture dirigée par Denis Guénon., interprétée par l’acteur Stanislas Roquette.)

Et « C’est l’heure des rêves et des apparitions », un montage de textes et de lettres de Paul Claudel, lu et proposé par Martine Pascal et Dominique Michel ; Diffusée le 23 Janvier 2010.

En Avril 2011, nous diffuserons dans le cadre d’un cycle consacré à Alfred de Musset, « Les figures de Musset », extraits de pièces courtes de Musset mises en voix par Christophe Maltot avec les comédiens de la troupe du TNP. Ces « figures de Musset « ont également été enregistrées à Brangues en juin 2010 dans le cade des Rencontres.

Qu’est-ce que le temps ?
(Le Livre XI des Confessions d’Augustin)
Avec Stanislas Roquette, dans une mise en scène de Denis Guénoun.
Une réalisation de François Christophe.

Les Confessions, de Saint Augustin, sont un des écrits les plus célèbres de la culture occidentale. Augustin y invente le genre de l’autobiographie, et livre des souvenirs bouleversants sur son enfance, sa mère, sa conversion, dans une prose très intense.

Mais ce ne sont pas ces aspects qui font la matière du spectacle ici proposé. Dans le Livre XI – un classique de la pensée philosophique –, Augustin pose une question à la fois simple et vertigineuse : Qu’est-ce que le temps ? Il ajoute, dans une formule passée à la postérité : « Si personne ne me le demande, je sais. Si on me le demande et que je veux l’expliquer, je ne sais plus. »

Il a semblé que ces pages, à la fois claires et profondes, étaient une étonnante matière pour une expérience théâtrale. Il s’agit en effet, à la fois d’accompagner cet immense penseur dans sa réflexion, et en même temps de donner corps à celle-ci, de ne jamais lâcher le parti-pris de la diction et de la vision les plus concrètes.

Le spectacle est construit sur une dramaturgie de la pensée : l’acteur cherche à donner à chaque énoncé sa présence scénique la plus claire, et aussi à passer d’une idée à l’autre, non pas seulement par une déduction mentale, mais par une sorte de chemin physique. On s’appuie pour cela sur la forme très particulière du texte d’Augustin, sans cesse adressé à un interlocuteur exigeant et attentif qui se situe à la fois hors de lui et en lui-même.

Cette mise en corps, et en espace, d’une interrogation qui anime un (jeune) homme très ardent, se présente comme un questionnement intense, à la fois violent et drôle – dans la tradition d’une sorte de comique spéculatif, ou de one-man-show théorique, dont les antécédents pourraient être paradoxalement trouvés dans Molière ou Raymond Devos.

Le texte est interprété dans la toute récente traduction de l’écrivain Frédéric Boyer, parue aux éditions P.O.L. en 2007, sous le titre Les Aveux.

Musique : Schubert, An den Mond (D 193, texte L.-H.-C. Hölty)

Enregistré à Brangues, en juin 2010
Prise de son et mixage : Olivier Dupré
Assistance technique et montage : Manon Houssen
Assistante à la réalisation : Anne-Laure Chanel

à 21H Ça rime à quoi par Sophie Nauleau. Le 12-02,Hommage à Andrée Chedid
Emission spéciale en hommage à Andrée Chedid, disparue le 6 février 011,qui a parcouru, toute sa vie durant, les territoires de souffle et de la poésie qui ne thésaurise rien mais maintient jour à jour en état de désir.

Voyage
(pour Michel Julliard)

J’en ai fait des périples
Et navigué longtemps
Sur la terre des hommes
Faisant halte parfois
Pour rêver

Des figures m’assaillaient
Des songes me grandissaient
Multipliant l’existence
D’aventures
De paroles
De projets
Illuminant ma vie

Conduite toujours
Plus loin que mes pensées
Par des rêves fertiles
L’image était mon maître
J’inventais l’horizon…

Andrée CHEDID (1920-2011)
L’Étoffe de l’univers.
© Flammarion

Archives INA :Marie Jaros avec des extraits
de "Rendez vous à cinq heures "de Manette Sauzay du 7/06/1966
de "Les guetteurs du siècle"de Jacques Chancel du 22/05/1994
du" Pop club" de José Artur du 11/04/2001
de "Un livre des voix" de Pierre Sipriot du 22/09/1978
de "Poésie sur parole" d’André Velter du 01/02/2003

Les musiques sont extraites de l’album :" This is not a clarinet " de et par Ziporyn Evan paru chez CANTA en 2001

Invité : Nicole Grepat, maîtresse de conférence à l’Université de Cergy Pontoise, spécialiste de l’oeuvre d’Andrée Chedid et membre du Centre de Recherche sur les Textes des Francophonies