Les Oiseaux D’Aristophane sur France culture le 02.01.2011 à 20H

http://www.franceculture.com/accueil
dimanche 2 janvier 2011
par  Lydia COESSENS

Les Oiseaux D’Aristophane

Réalisation : Etienne Vallès
Traduction, adaptation, mise en scène : Alfredo Arias
Captation de la mise en scène d’Alfredo Arias, à la Comédie Française, enregistrée les 8, 12 et 16 juin 2010.

« Tenez, chers spectateurs, imaginez que l’un de vous ait des ailes » suggère le Coryphée. Représentez-vous aussi un monde idéal, calqué sur la ville de Coucou-les-Nuées décrite par Aristophane dans Les Oiseaux et revue par Alfredo Arias. Deux femmes, Camarade Constance et Belle Espérance, déçues par les humains, décident de rejoindre La Huppe parmi les oiseaux – moineaux Scapins, corbeaux Harpagons…– pour la convaincre de fonder ensemble une cité, Coucou-sur-scène, située place Colette, face à la Comédie-Française. Intermédiaires obligés entre les hommes et les dieux, les « comédienzeaux » sont rois. Ils affament et assujettissent les puissants, « XXL des stratosphères » plus puissants encore que « Lui », non pas en les privant des fumets sacrificiels destinés aux dieux mais en perturbant l’importation des viandes hachées. La guerre avec les XXL est déclarée tandis qu’afflue sur la place du théâtre de Coucou-sur-scène, une nuée d’immigrants que les contrôleurs du ciel, en dépit de leurs ailes, ne peuvent maîtriser…

Aristophane. Le poète athénien (environ 445-385 avant Jésus-Christ) donne ses lettres de noblesse à la comédie, née des processions dionysiaques et inscrite aux concours dramatiques depuis 486 avant Jésus-Christ. Parmi la quarantaine de pièces connues de lui dans l’Antiquité, onze nous sont parvenues intégralement. Les travers de la société et l’aspiration à la paix sont, pour ce témoin de la guerre du Péloponnèse, une préoccupation récurrente. La réputation sulfureuse de son théâtre due à ses propos parfois obscènes néglige souvent la verve poétique de son écriture qui donne la parole aux êtres imaginaires, dieux, guêpes, grenouilles et oiseaux. Considérée comme son chef-d’oeuvre, la comédie Les Oiseaux mêle au grotesque et à l’absurdité des situations, un univers poétique et fantaisiste qui, par un subtil glissement sémantique fait du ciel, axe du monde (polos), la nouvelle cité (polis). Vingt-six siècles plus tard, la célèbre cité des oiseaux s’installe devant le Palais-Royal place Colette.

Metteur en scène de théâtre et d’opéra, réalisateur de cinéma, écrivain, plasticien et ancien directeur du Centre dramatique d’Aubervilliers, Alfredo Arias explore, depuis ses débuts en Argentine avec le groupe TSE, tous les genres. Musique, poésie et danse tissent avec inventivité la trame de ses mises en scène de théâtre de masque, de music-hall, de comédies musicales, de théâtre de répertoire classique et contemporain… En 2009 au Théâtre du Rond-Point, il a créé trois spectacles musicaux (Tatouage, Trois tangos, Cabaret Brecht Tango Broadway). À la Comédie-Française, après La Ronde de Schnitzler (1987), Arias adapte, pour leur entrée au répertoire, Les Oiseaux en les ancrant dans la « réalité immédiate » selon sa propre interprétation de la cité utopique. Parce que pour lui cette cité est le théâtre et en particulier la Comédie-Française, c’est devant sa façade reconstituée sur le plateau de la Salle Richelieu que l’imaginaire merveilleux d’Aristophane, servi par celui d’Arias, prendra son envol.

Avec :
La huppe : Catherine Salviat

Constance : Catherine Hiegel

Belle espérance : Martine Chevallier

Le poète, le parricide et Poséidon : Alain Lenglet

Royauté et Iris : Céline Samie

Le Coryphée : Loïc Corbery

Cyrano et Prométhée : Nicolas Lormeau

Le vendeur de décrets, le voyant, le délateur et Héraclès : Hervé Pierre

Le serviteur de la huppe Meton et XXl : Renaud Triffault

Le Chœur : Christophe Dumas, Florent Gouëlou, Géraldine Roguez, Chloé Schmutz

Avec la participation exceptionnelle d’Emily Loizeau pour les chansons « Black Bird » et « Quellle étrange nature »

Coordination musique : Anne Coulais, Direction du chant : Raoul Duflot-Verez
Assistante à la mise en scène : Stéphanie Risac
Régie son : Nicolas Faguet et Jean-Luc Ristor
Prise de son, et mixage : Julien Doumenc
Assistance technique et montage : Nadège Antonini
Assistance à la réalisation Lise-Marie Barré

http://www.franceculture.com/accueil


Sites favoris


20 sites référencés dans ce secteur