Philosophie


 

L’enseignement de la philosophie, partie intégrante de l’idéal Républicain, est une des spécificités du système scolaire français.


Tous les élèves de terminale générale et technologique en bénéficient. Il est organisé sur la base d’un programme de notions philosophiques, ce qui veut dire que nous n’enseignons pas l’histoire de la philosophie, mais l’exercice du jugement philosophique, sur des objets de pensée universels et aussi proches de nous tels que la conscience, le désir, la politique, la morale, la culture

Quelles sont les finalités de l’enseignement

de la philosophie en terminale ?

Nous reprenons ici les termes du Bulletin Officiel de l’Education Nationale qui définit les finalités de l’enseignement de philosophie en classe terminale :

  • Favoriser l’accès de chaque élève à l’exercice réfléchi du jugement,
  • En offrant à tous les élèves une culture philosophique élémentaire,
  • De façon à développer en eux l’aptitude à l’analyse, le goût des notions exactes et le sens de la responsabilité intellectuelle,
  • Pour former des esprits autonomes, avertis de la complexité du réel, et capables de mettre en œuvre une conscience critique du monde contemporain.

C’est donc avant tout leur propre pensée que les élèves sont amenés à travailler en classe de philosophie.
Mais, comme on ne saurait bien penser tout seul, ni sans culture : le professeur de philosophie s’efforce d’aider les élèves à lire et étudier les textes des grands auteurs, de comprendre comment les problèmes philosophiques se sont posés à eux et quelles solutions ils ont tenté d’y apporter.

Les épreuves de philosophie au Baccalauréat général et technologique

Lors du premier groupe d’épreuves, les candidats disposent de 4h pour concevoir et rédiger soit une dissertation, soit un commentaire de texte, à choisir parmi trois items proposés.
Lors du second groupe d’épreuves (dit « rattrapage »), les candidats doivent présenter une œuvre d’un auteur de philosophie étudiée pendant l’année scolaire avec leur professeur. La liste des œuvres étudiées est établie par le professeur et transmise au Jury du Baccalauréat.

Quel travail les élèves doivent-ils fournir en classe de philosophie ?

Le travail à fournir en philosophie ne diffère pas de celui attendu dans toutes les autres disciplines. Il faut tout d’abord, et c’est essentiel, être attentif lors des cours, et participer aux échanges et au travail demandé.


Il faut ensuite réaliser les travaux écrits demandés, évalués ou non évalués.
Il faut enfin revoir et apprendre ses leçons entre deux cours (sans une bonne connaissance du cours, il est difficile de faire progresser ses résultats), et effectuer régulièrement des révisions exhaustives.

Concentration, participation, régularité des efforts et bonne volonté sont donc indispensables. Mais l’humour et l’imagination sont également bienvenus !

Ces efforts se trouvent récompensés lorsque l’élève sent qu’il devient capable de mieux formuler ses idées, de se poser davantage de bonnes questions, d’examiner de façon précise des solutions auxquelles il n’aurait pas pensé auparavant, d’avoir accès à des textes, des œuvres ou même des discussions auxquelles il ne comprenait rien auparavant… Bref, il développe le plaisir de réfléchir.

Isabelle HERBEUVAL, Nicolas SERVEL, professeurs de philosophie (Lycée du Mont Blanc -René DAYVE).

 

 

Liens :

1) BO n°25 du 19 juin 2003 (programme de Philosophie en Classe Terminale) :

http://www.education.gouv.fr/bo/2003/25/MENE0301199A.htm

 

2)- Site de Philosophie de l’Académie de Grenoble :

http://www.ac-grenoble.fr/PhiloSophie/