Vous êtes ici : Accueil > Pédagogie > Pôle Scientifique > SVT > Recommandations pour l’ECE en SVT obligatoire et spécialité
Publié : 17 mai 2008

Recommandations pour l’ECE en SVT obligatoire et spécialité

Version 2008

Ce qui suit est totalement inutile pour ceux qui ne roupillaient pas pendant les TP.

En général :

Eviter de tout casser. Lire soigneusement l’énoncé et respecter scrupuleusement les consignes. En particulier si l’énoncé indique « appeler l’examinateur », il ne viendra pas tout seul.

Nettoyez quand vous faites des projections et à la fin du TP laissez une paillasse propre sèche et bien rangée.

Microscopie :

Avec les microscopes de biologie :

- Toujours utiliser les grossissements du plus faible au plus fort.
- On ne touche le bouton de réglage grossier (le plus gros) qu’au plus petit grossissement. On peut ensuite changer d’objectif sans risque de toucher la lamelle.
- Au grossissement moyen ou fort, on affine le réglage avec la mollette micrométrique.
- Si on ne voit rien, on « recule d’un pas » en revenant au grossissement immédiatement inférieur.
- Penser à ajuster le diaphragme et l’éclairement pour un résultat optimal.
- Ne jamais toucher la lentille de l’oculaire ou de l’objectif.

Avec les microscopes de Géologie :

- Vérifier (sans lame) que le polariseur est bien réglé (croisé par rapport à l’analyseur, cela obscurcit au maximum le champ).
- Repérez la position du bon réglage sur la bague du polariseur. Attention au fait que chaque fois que vous faites pivoter le polariseur (pour observer en lumière polarisée non analysée ce qui donne un résultat voisin de la lumière naturelle) vous risquez de modifier le réglage initial.
- En général le petit ou à la rigueur le moyen grossissement suffisent largement.
- Les microscopes que vous utilisez en Géologie ont l’analyseur fixe dans la tête du microscope. Le polariseur en dessous de la platine est escamotable.

Notez qu’il est parfaitement possible d’observer des microfossiles en lames minces avec un microscope de biologie. Avec un microscope de géologie l’observation d’une lame mince de microfossiles peut se faire en LPNA.

A la fin du TP en Biologie ou en Géologie rendre le microscope sur le petit grossissement, lumière éteinte, tube éloigné de la platine en évitant de laisser le diaphragme totalement fermé.

Avec les loupes binoculaires

- N’oubliez pas qu’elles possèdent en plus des microscopes une commande « zoom » qui permet d’ajuster le grossissement.
- Deux sources lumineuses permettent d’éclairer l’objet observé soit par dessus soit par dessous.

Attention : si vous mettez en place la rondelle opaque pour obtenir un fond blanc ou noir, vous devez impérativement réduire au minimum l’éclairage par dessous.

Dessin, schéma :

- Entièrement au crayon
- Crayon bien taillé
- Traits de rappel à la règle, ne se croisant jamais, de préférence horizontaux.
- Annotations alignées.

Toujours titrés.

N’oubliez pas le grossissement d’observation (grossissement oculaire x objectif).

- Faites une esquisse au trait très léger, effacée ensuite et remplacée par un trait net.

Un dessin doit être conforme à ce qui est observé (par contre vous n’êtes pas obligé de tout dessiner).

Un schéma est une « idéalisation » de ce qui est observé, vous pouvez par exemple regrouper des éléments observés de façon séparée.

Logiciels :

Tous les logiciels utilisés sont accessibles si vous en faites la demande suffisamment tôt pour une petite révision.

Avec Sismolog vous devez savoir :

- Centrer sur une zone, zoomer,
- Faire apparaître les séismes d’une magnitude donnée,
- Savoir faire une coupe.
- Quand une structure est allongée (chaîne de montagne, ride, subduction) la coupe qui apporte le plus d’information (si une seule est demandée et sauf indication contraire) est en général la coupe transversale (perpendiculaire).

Avec un tableur (Excel)

L’essentiel a été vu en physique.Vous devez savoir :
- Rentrer une formule,
- Réaliser un graphique,
- Ajouter une droite de tendance avec son équation.

Spécialité SVT :

Vous devez être capable d’utiliser une chaîne ExAO avec les différentes sondes (O2, lumière, température...) en respectant un protocole expérimental imposé.

Vous devez savoir utiliser le Logiciel Anagène en suivant les principes d’utilisation qui sont toujours fournis.