Historique


Auguste BOUVET est né à Romans le 28 septembre 1820. Après des études brillantes, comme boursier au collège de sa ville natale, il est admis à l’Ecole des Arts et Métiers à Paris. A sa sortie, il entre au service des Ponts et Chaussées.

Le hasard de sa carrière l’amène à Lyon où il contribue à l’embellissement de la ville sous le second empire. Il quitte ensuite cette administration pour s’associer à un agent de change, sa fortune est bientôt faite; ce qui lui permet de se retirer des affaires.
Il se consacre alors au développement de l’instruction populaire, comme administrateur de l’école de la Martinière.

Cependant, Auguste Bouvet n’oublie pas sa ville natale ; il veut créer à Romans une école différente de celles qui existent. Monsieur Bouvet souhaite une école pour les enfants qui se destinent à faire carrière dans l’industrie et le commerce. Sous son influence, une Ecole Pratique de Commerce et d’Industrie est officiellement créée le 6 octobre 1894 dans un immeuble municipal.

L’école prend de l’extension, les locaux deviennent rapidement trop petits. Il fait aménager salles de cours et ateliers dans une aile inoccupée et essaie d’appliquer les programmes enseignés à La Martinière.

Le généreux philanthrope n’a pas de descendance directe.
Par testament, daté du 28 septembre 1898, il lègue à la ville de Romans des fonds importants afin de construire une Ecole Pratique de Commerce et d’Industrie sur un terrain situé rue Bouvet.


L’économie et l’industrie de Romans sont alors en pleine prospérité. Auguste Bouvet ne peut cependant pas voir l’achèvement de son œuvre. Il meurt à Lyon le 15 février 1902.

La nouvelle école ouvre ses portes aux élèves en AVRIL 1911. L’Ecole Pratique est tout d’abord une école communale puis, en mars 1947, devient un Collège d’Enseignement Technique nationalisé. La ville reconnaissante a baptisé la rue du nom du bienfaiteur. En 1961, les cours des métiers de la chaussure et de la mécanique sont transférés au Lycée Technique qui ouvre ses portes en 1960.

A la rentrée 1977, le CET mixte rue Bouvet, devient Lycée d’Enseignement Professionnel, annexé au Lycée Technique situé Boulevard Rémy Roure. A la rentrée 1984, un poste de Proviseur de LEP est crée et le nouveau chef d’établissement prend la direction des sections CAP et BEP fonctionnant rue Bouvet.

Le Lycée d’Enseignement Professionnel devient autonome et prend le nom d’Auguste Bouvet.
En janvier 1990, des travaux de démolition et de rénovation sont réalisés sur une période de deux ans. Le 6 février 1992 a lieu l’inauguration du lycée restructuré.
Le 18 février 2011, inauguration et lancement de l’année du centenaire.


Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.