Académie de Grenoble

Le train : un enjeu vital pour Annecy selon l’ARDSL par Anouck Morel

Le train : un enjeu vital pour Annecy}


Dans le cadre de la semaine du développement durable, M. Brasier, représentant de l’association ARDSL(Association Rail Dauphiné Savoie Léman), lobbyiste ferroviaire , est venu à la rencontre des 1ECO2.
Ce bénévole met en place avec son équipe , des projets concrets qu’il présente ensuite aux acteurs publics.
Pour rassembler et mieux séduire son auditoire, ce sont les avantages économiques qui sont mis en avant plutôt que l’aspect écologique ou relatif à la défense des travailleurs.
Pourtant la volonté de réduction de la pollution en Haute-Savoie est la principale raison du développement et de l’amélioration de lignes ferroviaires.
En effet le département fait partie des zones les plus polluées de France : 104 de ses communes sont placées en zone sensible.
La ville d’Annecy, attirante par son air pur de montagne est paradoxalement classée par l’OMS comme la ville la plus polluée en particules fines de France. Cela pose un réel problème de santé publique.
La cause principale de cette pollution selon ARDSL est la popularité de la voiture dans la Région et la faiblesse des infrastructures de transports en commun. En effet les réseaux autoroutiers augmentent, incitant les frontaliers à utiliser la voiture pour leurs trajets quotidiens ce qui engendre en plus des embouteillages importants. A cela s’ajoute les touristes qui viennent à 85% en voiture. Or la voiture représente 34% des particules et 71% d’oxyde.
Au contraire le train en Haute-Savoie n’émet aucune pollution atmosphérique puisque ces 235 km de lignes sont alimentées en électricité d’origine hydraulique.
Mais les trains ne représentent que 3% des déplacements dans le département en raison de la réduction, la suppression et la désorganisation des dessertes. Son réseau en voies uniques et sa faible desserte en TER font passer le train comme un moyen de transport marginal pour les hauts-savoyards.
Pour résoudre ces problèmes, l’ARDSL propose le Plan Rail 74, adopté par de nombreux élus et prévu à partir de 2020. L’ensemble du département sera irrigué grâce à un accroissement d’offre ferroviaire de 40%. Différents projets permettront d’améliorer la qualité de vie des hauts-savoyards , l’économie touristique et la qualité de l’air.
C’est le cas de la ligne « Léman Express ». Avec des trains toutes les 30 minutes , elle permettra de faire Annecy-Genève en 43 minutes : rapide, économique, utile(le temps de trajet ne servira pas à conduire comme dans une voiture mais pourra être utilisé pour étudier un dossier par exemple), relaxant(sans embouteillage), écologique et multimodale( offrant la possibilité de prendre son vélo gratuitement)
Les frontaliers ne sont pas les seuls à pouvoir considérer le développement du train comme une opportunité. En effet l’association estime que pour le trajet Annecy-Cluses, le choix du train permet une économie de 431€ annuels par rapport au coût de l’essence et de l’autoroute uniquement sans compter les frais d’entretien d’une voiture. Pour un salaire de 1400€, cela représente 30% du revenu en moins dépensé dans le transport.
Il semble donc que les actifs ont intérêt à choisir ce mode de transport prometteur. Pour le rendre plus attractif aux yeux des touristes, ce sont les connexions multimodales qui doivent être améliorées.
Anouck Morel 1ECO2