Académie de Grenoble

Mercredi 9/1 : La mémoire et l’oubli chez Nietzsche, conférence de Arnaud Sorosina. 14h-16h

Mercredi 9/1 : La mémoire et l’oubli chez Nietzsche, conférence de Arnaud Sorosina. 14h-16h
A. Sorsosina est Docteur en Philosophie et a soutenu une thèse en 2016 :
Les Historicités de Nietzsche : une perspective génético-généalogique
Université Paris 1.
Présent, passé, avenir : les trois dimensions du temps dictent selon Nietzsche trois modalités d’interrogation philosophique relativement à la nature, la fonction et la valeur de la mémoire.
La mémoire au présent est la mémorisation, dont il faut examiner l’activité transcendantale (théorie de la connaissance).
La mémoire au passé renvoie aux différentes formes de la remémoration, et invite à s’interroger sur les contenus de la mémoire, leur devenir et leur valeur (théorie de la culture).
La mémoire tournée vers l’avenir invite à penser une nouvelle conception du temps, qui convertit la mémoire représentative en mémoire volitive : don de l’engagement (promesse) alourdi, ou allégé, par l’idée de l’éternel retour, et dont découle la réévaluation des valeurs (théorie de la morale).