Académie de Grenoble

Mercredi 23 janvier 2019 14h30 -16h30 : Conférence de Philippe Lejeune "La pratique du journal personnel" NB : CONFERENCE REPORTEE

"La pratique du journal personnel",

Conférence de Philippe Lejeune,

Théoricien de l’autobiographie et fondateur de l’Association Pour l’Autobiographie

Mercredi 23 janvier 2019

14h30 -16h30, amphitéâtre

NB : LA CONFERENCE EST REPORTEE à UNE DATE ULTERIEURE

Lycée Claude Berthollet, Annecy

Du Journal d’Anne Frank aux écrits personnels d’André Gide ou de Thomas Mann, ce genre longtemps délaissé par la critique a gagné ses lettres de noblesse au fil des dernières décennies.

Toutefois, le regain d’intérêt pour les journaux d’écrivains ne saurait déclasser les cahiers anonymes : manuscrits précieusement gardés au fond d’un tiroir, dérobés aux regards de la maisonnée ou bien espaces numériques où l’écriture se détend, ils deviennent une composition libérée de contraintes où une parole authentique peut se déployer.

Philippe Lejeune, dont les travaux ont largement contribué à légitimer l’étude de l’écriture de soi dans le milieu universitaire - on pense notamment au célèbre Pacte autobiographique (éditions du Seuil, 1975), mais aussi à ses travaux sur les œuvres de Georges Pérec, La Mémoire et l’Oblique (P.O.L., 1991 ) - se propose de révéler l’inventivité des journaux personnels, qu’il s’agisse de registres tenus par des écrivains ou des individus inconnus du grand public : véritables objets-mémoire, ils questionnent non seulement la réappropriation du passé, mais aussi la fonction même de la page, les limites de l’écriture qui se spatialise au point de se confondre avec le dessin. Les journaux personnels pourraient bien être une esquisse féconde de l’intimité indicible.

la conférence aura lieu de 14h30 à 16h30 et non de 14h à 16h comme cela était prévu.
Comme son titre l’indique, la communication porte moins sur "le pacte autobiographique" qui coïncide avec la première période de son travail que sur l’écriture du "journal personnel" ; cela correspond en effet davantage à la direction actuelle de ses recherches qui visent à constituer une mémoire de l’intimité. Chaque texte collecté dans le cadre de l’Association Pour l’Autobiographie (APA) , établie à Ambérieu-en-Bugey, reçoit l’attention d’une archive et apporte ainsi sa contribution à l’établissement d’un patrimoine d’une nouvelle nature.
Un temps d’échange sera ménagé à la fin de la conférence afin que des questions qui recouvrent l’ensemble de son travail puissent lui être posées.

Plus d’informations sur la démarche de Philippe Lejeune sur le site http://autobiographie.sitapa.org/