Académie de Grenoble

construire un dilemme

En introduction de dissertation, après « l’accroche », il convient de poser le problème du sujet (avant de poser la question même du sujet). On appelle parfois ce moment la « problématique ». Il existe une stratégie (un peu rhétorique, reconnaissons-le, mais efficace souvent) pour construire une problématique : il faut bâtir un dilemme (ou un trilemme).
Vous trouverez deux exemples ci dessous. À vous de les imiter pour les trois sujets qui suivent.

Nature et culture s’opposent-elles ?
… De deux choses l’une : soit la nature et la culture s’opposent, et dans ce cas, nous ne pouvons comprendre la « nature » qu’à travers un prisme culturel qui nous la rend en vérité inaccessible. Soit au contraire nature et culture ne s’opposent pas mais se conjuguent, ou se greffent l’une sur l’autre, et dans ce cas la distinction des deux ne serait qu’un jeu formel, sans aucune pertinence réelle. Peut-on donc raisonnablement et rationnellement concevoir une opposition de la nature et de la culture ? Jusqu’à quel point la considération d’une telle opposition est-elle féconde ? …

Peut-il exister un homme sans culture ?
… De deux choses l’une : soit il peut exister un homme sans culture, et dans ce cas la culture n’est qu’un accessoire superflu, un futile supplément d’âme qui n’aurait rien à voir avec la notion d’humanité ; soit il ne peut exister un homme authentique sans culture, et dans ce cas, ne courrons-nous pas le risque de promouvoir, a contrario, une conception si exigeante de la culture qu’elle deviendrait ségrégative ou trop exclusive pour être tenable ? …

>>> à vous de jouer :

Le travail n’est-il qu’un jeu ?

Travailler, est-ce nécessairement souffrir ?

Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ?

Pour obtenir un corrigé ou une correction, vous pouvez m’envoyer votre travail par email : pierre.landou [arob] ac-grenoble.fr