Académie de Grenoble

Option cinéma en CPGE

L’option « Études cinématographiques » en Classes Préparatoires aux Grandes Écoles offre une formation à la fois théorique et pratique en Hypokhâgne (HK) et en Khâgne (K).

EN HK

En première année, les étudiants sont invités 4 heures par semaine à découvrir le cinéma en tant qu’art à travers des cours magistraux et des travaux dirigés portant sur l’histoire et l’esthétique du cinéma reposant sur une fréquentation aussi large qu’exigeante des œuvres. Approche théorique que prolongent des travaux pratiques grâce à la réalisation de formes courtes (scénario, tournage, montage) ainsi que d’un projet annuel.

EN K CINÉMA

Les étudiants qui choisissent d’en faire leur spécialité en K approfondissent, à raison de 4 heures par semaine, un double programme limitatif visant la préparation au concours de l’ENS-LSH. Ce programme allie un pan historique (un mouvement cinématographique, l’œuvre d’un auteur, ex : la Nouvelle Vague, le cinéma soviétique des années vingt, le Néoréalisme italien, Tex Avery) et un pan esthétique (le comique, la couleur, le corps, le documentaire…). Ils poursuivent également leur démarche pratique à travers des projets de réalisation adaptés au programme et aux goûts (fiction, documentaire, animation…).

MISE EN ŒUVRE AU LYCÉE BERTHOLLET

HORAIRES
Le lycée Berthollet propose donc 8 heures hebdomadaires de cinéma aux étudiants choisissant cette option (4 h en HK et 4 h en K).

ÉQUIPEMENTS
La section dispose d’une salle de classe spécifique équipée en vidéo-projection et en matériel de montage regroupant le matériel audiovisuel (caméras DV, HDV et AVCHD, perches, pieds, micros, enregistreurs de son…) et des postes de montage numérique (montage sur CS6).

PROJETS
Les étudiants sont régulièrement mis en contact avec la vie culturelle locale, particulièrement riche en matière de cinéma.
Ils fréquentent et participent entre autres au Festival du Cinéma Italien, à la Biennale du cinéma espagnol, au Festival du Cinéma slovaque et d’Europe centrale, au Festival International du Film d’Animation et fréquentent les lieux d’exposition artistique.
Des projets conjoints leur permettent de rencontrer des professionnels du monde de l’audiovisuel (réalisateurs, techniciens, responsables et programmateurs de salles et de festivals…). Cette année, les HK vont mener à bien un projet de film d’animation en lien avec l’Atelier de cinéma d’Animation d’Annecy.

ENJEUX ET DÉBOUCHÉS
Attention, cette option ne forme pas de techniciens de l’image et du son (cadreur, directeur de la photographie, ingénieur du don, monteur). Pour ce genre de formation, privilégiez un B.T.S. audiovisuel.
L’option offre un apport esthétique et artistique conséquent à tout étudiant choisissant un parcours littéraire. C’est donc un tremplin pour des études artistiques dans le domaine de l’audiovisuel (scénario, journalisme, info-communication…) ou de la recherche et de l’enseignement en arts (littérature et cinéma, histoire et cinéma, esthétique de l’image…).
Ces dernières années, les élèves de K-cinéma n’ayant pas intégré l’ENS-LSH ont souvent poursuivi en L3 bi-disciplinaire Lettres-Arts du spectacle à Lyon II ou Grenoble, en L3 d’info-communication ou de journalisme ou se sont dirigés vers la traduction en lien avec l’audiovisuel. Certains présentent le concours d’entrée à la FÉMIS (section scénario), à l’école du Fresnoy, au conservatoire Européen de l’Écriture… ou se dirigent ensuite vers des Masters comme celui de Lussas.

Pour des informations supplémentaires : http://www.cinebertho.blogspot.fr