Académie de Grenoble

Témoignages

Toute l’équipe du lycée Berthollet est fière des résultats de ses étudiants au fil des années. Mais en ce qui concerne les études au quotidien en classes préparatoires, ce sont encore les étudiants qui en parlent le mieux. Voici quelques témoignages d’étudiants des classes préparatoires ECS et ECE au lycée Berthollet.

Témoignages en vidéo

Pendant la prépa

Pourquoi avoir choisi Berthollet ?

  • Pour la qualité de son enseignement
  • Pour la bonne ambiance qui règne aussi bien entre les élèves qu’avec les professeurs
  • Pour la ville !
  • Le lycée Berthollet est assez bien placé dans les classements au niveau national et permet l’accessibilité à de très bonnes écoles.

Je savais pas à quoi il fallait m’attendre de Berthollet mais je suis sûre aujourd’hui d’avoir bien choisi. Non seulement c’est une prépa bien classée, mais en plus il y a une très bonne ambiance (que ce soit au sein de la classe, entre les scientifiques et les éco ou encore entre les 1e et 2e années) et pas trop de compétition au sein des classes.

Je ne connais pas les autres prépas mais ici on n’est pas « cassé » par les profs, ils nous suivent, nous soutiennent, cherchent à nous faire progresser. La vie du lycée est active avec des conférences, entretiens, organisés… Il n’y a pas de concurrence trop importante. Le travail est néanmoins intense et éprouvant, largement plus qu’au lycée !

Pourquoi Bertho ? Parce que c’est top ! en plus, le cadre est « paradisiaque ». Situé à côté du lac, des magasins et de la gare, on peut pas rêver mieux ! mais c’est surtout la mentalité qu’il y a à la prépa qui est incroyable : pas du tout « marche ou crève ». Il y a une vraie solidarité entre nous !

Pourquoi Berthollet ? Il ne faut pas hésiter une seconde : il est impossible de devenir une machine pendant deux ans, et contrairement à certains établissements, vous resterez humain en intégrant Bertho. Les professeurs sont passionnants et passionnés et vous remontent le moral quand ça ne va pas (eh oui, ça arrive). De plus, le bureau des étudiants (la CEPHEC !!) est génial et vous organise de bonnes soirées (même s’il n’y en pas beaucoup). Enfin, qui ne rêve pas de faire ses études entre lac et montagne ?

Il faut choisir Berthollet pour son état d’esprit. Il y a une réelle communication entre les élèves et les professeurs mais aussi entre les élèves eux-mêmes. L’emploi du temps est bien réparti sur toute la semaine, ce qui laisse du temps pour d’autres occupations. Durant les deux années, plusieurs projets sont réalisés : conférences, sorties à l’opéra… De plus, le cadre géographique est parfait pour étudier en prépa : lac, montagnes, mais aussi bars, boîtes… Les professeurs nous portent vraiment vers le haut et ne laissent aucun d’entre nous. Berthollet fournit un gros travail sur les préparations aux entretiens de personnalité et la mise en contact avec les professionnels : c’est un « plus » pour les concours !

Berthollet est représentatif d’un esprit d’équipe. Il n’y a pas de compétition entre les étudiants d’une même classe, au contraire : entraide, coopération et soutien moral sont les maîtres mots de notre réussite !

La prépa HEC de Berthollet, est-ce le bagne ?

La prépa, ça change beaucoup du lycée. Les journées sont plus intenses, on se couche plus tard, on travaille le week-end. Il faut être vraiment motivé et avoir envie de faire ça. Venir par défaut est une mauvaise option. Pourtant, quand l’envie est là, la prépa est vraiment enrichissante. Petit à petit, on peut y prendre goût, on a envie d’apprendre plus, on devient plus curieux. De plus, on rencontre des gens vraiment extraordinaires. Berthollet, c’est une prépa de province et je la conseille car il n’y a pas de mauvaise compétition. Au contraire, il y a beaucoup d’entraide et les amitiés sont très fortes. Mais il faut quand même être prêt à sortir moins. Ce n’est quand même pas une prison. Il faut prendre le temps de voir ses amis le week-end pour que le moral tienne. Il est aussi important de garder des activités, ne pas « vivre » prépa. Quoi qu’il en soit, c’est une expérience que je n’hésiterai pas à refaire et que je recommande vivement.

Si le travail ne manque pas, il ne faut pas non plus diaboliser la prépa ! Certes, cela demande beaucoup de temps, de patience aussi (travailler toujours malgré des résultats parfois, voire souvent, décourageants…) mais il est toujours possible de se ménager quelques heures de repos et de souffler un peu.

Le bagne ? Alors là, pas du tout ! Bon, bien sûr, c’est pas aussi « soft » qu’au lycée mais c’est vraiment génial ! Toutes les idées reçues telles que « en prépa, tu manges prépa, tu dors prépa », eh bien elles sont largement fausses et il est possible de travailler tout en continuant à faire du sport, sortir certains week-ends (aller faire les magasins…)

Le bagne ?? Tout le contraire ! la prépa, oui, c’est beaucoup de boulot, de rigueur et de sérieux, mais c’est pas le bagne. En dehors des cours, on garde du temps pour faire du sport ou sortir faire la fête. D’autant que le travail est vraiment intéressant, dans TOUTES les matières !

Après un an et demi au lycée Berthollet, je me dois de mettre en avant la qualité de l’enseignement. Les professeurs sont certes exigeants, mais on est loin des idées reçues à propos d’une atmosphère trop stricte et de professeurs peu accessibles ! En tant qu’interne, je tiens également à souligner le confort de l’infrastructure, qui permet de travailler dans de bonnes conditions.

Non, la prépa, ce n’est pas le bagne ? Au contraire, certes, il y a du travail, qui prend beaucoup de temps. Mais je pense que par la rencontre de nouvelles personnes, l’ambiance permet de bien vivre sa prépa. Je sais que c’est difficile de comprendre en terminale mais, à force, on prend goût au travail. Je suis heureux d’être en prépa. J’ai toujours mes amis de Terminale et ma copine. Je sors toujours les week-ends, pas tard.