Biographie Bergès

Aristide Bergès

Le lycée a été baptisé sous le nom de l’inventeur de la houille blanche. Ingénieur de l’école centrale à Paris, Aristide Bergès utilise rapidement l’énergie hydraulique pour les défibreurs de sa râperie de bois (à Lancey). Sa première machine développe 500 chevaux pour une d’eau de 200 mètres.

En 1882, il décide d’utiliser une conduite forcée de 500 mètres de dénivelé et y adjoint une dynamo Gramme pour produire du courant électrique.

Entre 1891 et 1896 il ajoute d’autres conduites pour faire fonctionner deux autres usines, et les papeteries de Lancey deviennent les Papeteries de France. Ce résultat industriel connut sous le nom de « houille blanche » intéresse vivement les pouvoirs publics et l’administration des Ponts et Chaussées créée un services des « forces hydrauliques ».

Le lycée

Le lycée en hiverIl s’agit d’un établissement sur deux étages, pouvant accueillir des personnes à mobilité réduite.

Idéalement situé, dans un cadre verdoyant et une rue faiblement fréquentée, c’est un établissement calme et bien desservit par les transports en communs.

Il dispose de salles informatiques, de salles de physique/chimie, d’une grande salle polyvalente et d’un petit amphithéâtre.