Un nouvel enseignant de langue d’oc

L’apport d’un nouvel enseignant, ainsi que le développement de méthodes, permettra d’accompagner les classes dans la pratique pédagogique autour de la langue d’oc.

Un nouvel enseignant d’occitan a été nommé, il s’agit de Jean-Paul Terrot. Il travaillait jusqu’à maintenant à l’école maternelle de Dieulefit. Il interviendra principalement dans la circonscription de Montélimar, mais il pourra aussi se déplacer dans quelques écoles de la circonscription de Nyons qui sont proches du secteur de Montélimar ; certaines actions pourront se mener conjointement avec Jean-Louis Ramel qui continue ses actions et se recentrera un peu plus sur la circonscription de Nyons.
La présence de l’un ou l’autre des enseignants dans les écoles dépendra donc du lieu mais aussi de la nature du projet.

Quels projets ?
Tout d’abord nous sommes dans une dynamique de développement des langues vivantes ; Lorsqu’un élève apprend la langue d’oc, appelée encore occitan ou provençal, selon les lieux, il acquiert une compétence linguistique qu’il pourra transférer dans l’apprentissage d’autres langues.
L’apprentissage de cette langue permet donc à l’élève d’acquérir des compétences essentielles qui lui serviront durant toute sa scolarité pour pratiquer les diverses langues qu’il choisira.

Apport particuliers de la langue régionale
Les langues régionales permettent aussi de retrouver un lien plus direct, plus proche, avec la réalité de la langue, car nous nous trouvons dans leur territoire historique. Ce lien se crée très facilement auprès des enfants, qu’ils soient originaires ou non de notre région. Le fait d’aborder l’occitan en classe crée un nouvel enthousiasme, et les enfants intègrent spontanément cette culture et la langue qui l’exprime en tissant des liens plus forts. Même si la transmission de cette langue s’est souvent rompue, un sentiment de continuité apparaît alors.

Quelles compétences nécessaires pour les enseignants ?
L’enseignement de toutes les langues vivantes fonctionne sur le même principe. Ainsi nous apprenons du vocabulaire à travers des récits et énoncés simples, le repérage de tournures et le réinvestissement dans des activités de conversation. Des méthodes ont été créées ; il existe plusieurs outils : disques et DVD qui permettent aux enseignants ne connaissant pas cette langue de familiariser leurs élèves avec l’écoute et le maniement de l’occitan. Des animations pédagogiques seront réalisées dans les circonscriptions de Nyons et Montélimar pour présenter ces méthodes.

Information des élèves
Afin de sensibiliser plus particulièrement les élèves de CM2 au suivi de l’enseignement et à sa mise en œuvre en sixième, une plaquette a été créée et elle sera transmise pour distribution aux enseignants de CM2.