NATATION SYNCHRONISEE au cycle 3 ; projet d’action de l’élève.

(actualisé le )

La natation synchronisée permet d’envisager l’espace aquatique dans toutes ses dimensions et d’aborder l’ensemble des fondamentaux de la natation : entrées dans l’eau originales, déplacements insolites, immersion et respiration maîtrisées, équilibres nouveaux, prises d’informations permanentes. Autant de situations qui détournent l’action et l’espace d’action de leur usage habituel :
Une unité d’apprentissage pour des élèves de cycle 3.

Il n’est pas nécessaire pour l’enseignant de maîtriser l’activité pour s’engager dans un tel projet. Etre à l’écoute des élèves sera la principale qualité recquise, les contenus découleront de leurs besoins, et ils construiront eux-mêmes les réponses motrices adaptées. Un travail en classe s’imposera pour se projeter d’une séance à l’autre, mettre au clair les idées du groupe.

MISE EN PLACE DU PROJET à St Paul Trois Châteaux en 2004 à l’Ecole Plein Soleil dans les quatre classes de cycle 3.

  • A la piscine : Les classes se rendent par deux à la piscine pour une séance de 40 minutes dans l’eau avec leur enseignant et deux MNS. Les élèves sont répartis en groupes de quatre, chaque adulte gère trois groupes.
  • En classe : Dans le but de structurer et synthétiser l’avancement du projet, au retour de chaque séance, les élèves décrivent les différents éléments, dessinent l’occupation de l’espace par le groupe. Ils font ainsi avancer leur projet d’action, définissent et s’inscrivent dans les ateliers de la séance suivante.
    A partir de la 4ème séance, ils s’observent sur vidéo et commencent à définir des règles d’action communes. Progressivement ils vont établir un code d’évaluation.
  • Les enseignants et leur place dans le dispositif :
    Les représentations sociales de l’activité les laissent perplexes quant à l’implication des garçons notamment, mais également quant à leurs compétences à enseigner l’activité. Leur préoccupation principale est le taux d’absentéïsme, habituellement très élevé lors de l’activité et donc inquiétant quant à l’efficience du travail de groupe exigé pour cette activité.
    Il n’en sera rien, aucun absent le jour de la présentation !

SITUATION REFERENCE
Dès la deuxième séance, il est demandé aux élèves par groupe de réaliser un enchaînement.
Consigne : Construire un enchaînement par groupe de 3 ou 4, commençant sur la plage, d’une durée maximale de 3’, dans un espace délimité et orienté, dans lequel s’enchaînent sans rupture un déplacement, une position marquée, un second déplacement, une seconde position un dernier déplacement et une position finale. Le tout en recherchant l’originalité et la synchronisation dans le but d’être jugé (et de juger)

La situation référence initiale fera émerger de nombreux problèmes (aucun groupe de réalisera l’enchaînement). Listés, ils seront à l’origine du projet d’action de chaque groupe.

Vous trouverez dans les documents joints ci-dessous :

-Les compétences spécifiques et transversales
Word - 12.5 ko
Compétences visées
Compétences transversales et spécifiques

-Le descriptif de l’unité d’apprentissage : les différentes phases et leurs objectifs
PDF - 53.9 ko
Unité d’apprentissage

-La structure d’une séance type
PDF - 103.5 ko
Préparation de séance

-20 fiches à proposer éventuellement aux élèves
PDF - 99.8 ko
20 fiches élèves
Fiches pouvant être élaborées, modifiées par les élèves

-Les critères retenus pour quelques éléments par les élèves de l’école
PDF - 55.8 ko
Critères élèves de l’Ecole Plein Soleil
Fiches collectives élaborées à partir de la synthèse des éléments utilisés dans les enchaînements. Chaque groupe les a ensuite personnalisées en fonction de l’originalité et l’esthétique apportées.

-12 fiches d’atelier pour tranquiliser les enseignants...
PDF - 80.5 ko
12 fiches enseignants
Des éléments à travailler, avec critères de réussite, technique possible, situations d’apprentissage

-Des exemples de fiches d’évaluations élaborées par les élèves : Code de difficulté d’un groupe
Word - 48 ko
Grille d’évaluation finale
Fiches élaborées par le groupe en fonction du code de difficulté de la classe et utilisées par un autre groupe (juges)