Accueil
Sommaire

 
 
RAFARA
Conte populaire africain illustré par A.C. de BOEL                                                                                    Editeur : Ecole des loisirs, Collection : pastel

Auteurs: les enseignants de la circonscription de St Marcellin, en animation pédagogique le 24 janvier 2004

En savoir plus sur l'entrée dans la littérature au cycle 1

Analyse de l'album
Ses particularités
Conte Africain
Illustration en rapport avec l’Afrique (couleurs, graphismes, représentation du monstre)
Des références à des contes traditionnels : Cendrillon, Hansel et Gretel, Baba Yaga

La structure de l'histoire, les moments clés
Situation initiale : trois sœurs dans les bois
Les moments clé : l’abandon, la rencontre avec le monstre, la souris, les trois épreuves et la rencontre avec l’oiseau
Situation finale : retour à la maison, fin heureuse

Les obstacles que peuvent rencontrer les élèves
Vocabulaire spécifique à l’Afrique : Morelles, case
Autre vocabulaire : intuition, flair…
Références à des contes traditionnels
Manque de connaissances sur l’Afrique



Mise en réseau
Mise en réseau avec des contes dans lesquels on trouve cette idée d’épreuve : Baba Yaga,
Travail sur documentaires sur l’Afrique
Lecture de contes de référence : ex Hansel et Gretel
Sensibiliser à la notion de « bien et de mal » comme valeur universelle, « vouloir du mal à quelqu’un ». Rechercher d’autres histoires dans lesquelles un personnage veut du mal à un autre…



Propositions d'activités
Pour mieux repérer la structure du conte :
Lecture par épisode. A chaque moment clé, interroger : « que va-t-il se passer ? », Les élèves émettent des hypothèses, on vérifie ensemble en lisant la suite.
Lecture de Rafara à la classe. (Instauration d’un code couleur pour matérialiser la situation initiale et la situation finale. Utilisation d’affiches sur lesquelles on matérialise clairement par dessins, photocopies, écriture, les moments de l’histoire)
Lecture d’autres albums présentant une structure similaire. Coder de la même façon les situations initiales et finales
Relire les histoires. Introduire de nouvelles couleurs pour coder l’élément perturbateur et l’élément de résolution ou les différentes étapes de l’histoire.
Travail commun de codage couleur de « cartes images » (celda) et création individuelle d’une histoire à partir de cet outil.
Relire Rafara pour bien s’imprégner de la structure et s’assurer que toutes les étapes ont été comprises.
Lire le début de Baba Yaga. Inventer la suite par petits groupes.
Lire Baba Yaga en entier et lui appliquer le code couleur