Accueil
Sommaire

 
 
LE PLUS FEROCE DES LOUPS
Auteurs : Sylvie Poillevé et Olivier Tallec                                                                                            Editeur : Flammarion  Collection : Père Castor


Auteurs: les enseignants de la circonscription de St Marcellin, en animation pédagogique le 24 janvier 2004

En savoir plus sur l'entrée dans la littérature au cycle 1

Analyse de l'album
Ses particularités
Rapport texte image : l’illustration complète le texte (le loup s’accapare un objet de chaque personnage dévoré)
Utilisation de police de caractère mettant en relief le sens du texte
Références aux personnages des contes traditionnels
Chute inattendue et répétitive
Le lecteur est tenu en haleine jusqu’à la fin.

La structure de l'histoire, les moments clés
Situation initiale : Un loup féroce, affamé qui cherche à manger
Puis à trois reprises : rencontre, arrivée du prédateur, mise en garde de l’oiseau, chute, retour à la sit. initiale
L’histoire est rythmée par des onomatopées et des phrases répétitives.
Avant chaque chute, la question est posée au lecteur.

Les obstacles que peuvent rencontrer les élèves
Références aux contes traditionnels
Quelques mots de vocabulaire : velu, tanière chaumière.
Se représenter les personnages du chasseur, du boucher et de l’ogre (en quoi sont-ils menaçants)
Connaissance du personnage littéraire du loup
Comprendre ce personnage du loup qui est à la fois féroce (il dévore un ogre, un chasseur, un boucher) et gentil (il protège les autres)



Mise en réseau
Lire d’autres albums de loup pour cerner le personnage
Raconter les contes traditionnels
Raconter des histoires à structure répétitive (pour mettre en évidence la structure de l’histoire)
Chercher des histoires dans lesquelles le plus fort et le plus féroce n’est pas forcément le plus méchant et peut venir en aide. (axe de travail sur la citoyenneté : ne pas se fier aux apparences ni aux préjugés)



Propositions d'activités
1ère séance : Présentation de l’album (couverture)
Lecture des 2 premières pages par petits groupes : anticiper sur la suite (verbalisation, dessin). Mise en commun des propositions en grand groupe

2ème séance : lecture du livre jusqu’à l’avant dernière page (et s’ils s’étaient trompés, le loup bondit)
Comparer la vraie suite à celles proposées par les enfants (questionnement) « Comment voyez-vous la fin de l’histoire ? Pourquoi ? »

3ème séance : Que mange un loup dans la réalité ? recherche documentaire. Que mange un loup dans les histoires ? lecture d’albums variés, dont les contes traditionnels
Lire l’histoire entière avec la fin.

4ème séance : relire toute l’histoire. Repérer la structure du récit grâce aux phrases qui reviennent.
Repérer tous les personnages. Qui parle ? Le narrateur, les oiseaux Que disent-ils ? Phrases répétitives.
Jouer l’histoire, mémoriser le texte.
S’attarder sur la taille des caractères. A quoi cela correspond-t-il ?

5ème séance : Chronologie de l’histoire.
Avec des photocopies du loup au début puis à la fin de l’histoire : observer, il y a quelque chose de changé.
Retrouver l’ordre des évènements. (Proposer 4 dessins du loup tel qu’il est au début de l’histoire et les mettre dans l’ordre en ajoutant les accessoires)
Mettre les personnages dans l’ordre d’apparition dans l’histoire.
Jeux d’associations personnages/animaux

6ème séance : Relire l’histoire.
Recréer une histoire à l’identique avec d’autres personnages issus de contes (ex les 7 biquets) en utilisant les phrases répétitives.
La jouer