Circonscription

Fermer APC

Fermer Coordonnées

Fermer Ecoles collège

Fermer Evaluations

Fermer Formation continue 2015 2016

Fermer Livret(s)

Fermer Projets

Fermer Projets EPS

Fermer Ressources Admin.

Fermer Ressources Arts et culture

Fermer Ressources EPS

Fermer Suivi des élèves

Pédagogie
Actions Projets
Prêt aux écoles
Education Physique Sportive et Artistique - Course d'orientation Cycles 1, 2 et 3


Cyril GIRARD - CPC EPS St Marcellin

Stéphane GARS - CPC EPS Bièvre Valloire

mars 2012

 

 

ESPACE ET ORIENTATION

 Si vous ne parvenez pas à voir les images, ouvrez la page avec Mozilla Firefox

 

1.  Les enjeux de l’activité

1.1 Essence de l’activité

1.2 Ce que disent les programmes de 2008

 

2.  Avant de commencer, faisons le point sur quelques notions essentielles

2.1 La sécurité

2.2 Les documents qui aident à s’orienter

 

3.  Comment organiser les apprentissages ?

3.1 Comment utiliser les progressions proposées ?

3.2 Progressions pour le cycle 1

3.3 Progression pour le cycle 2

3.4 Progression pour le cycle 3

 

4.  Outils pour préparer sa séquence

4.1 Fabriquer ses balises

4.2 Les supports topographiques (maquette, plans…)

4.2.1 Les élaborer

4.2.2 Mutualisation

 

5.  Exploiter en classe ce que l'on fait en EPS

6.  Exploiter un album qui apprend à s'orienter

7.  Liens et documents utiles

 

 

 

 

 

1.  Les enjeux

 

1.1 Essence de l’activité

 

La course d’orientation est une activité qui mêle des déplacements dans des milieux variés et le prélèvement d’informations dans l’environnement pour aider à des prises de décisions concernant ses déplacements.

Deux éléments sont donc clés dans cette activité : se déplacer dans des environnements variés et prélever des informations pour faire des choix quant à son itinéraire.

 

La notion de déplacements dans des milieux variés sous-tend un environnement de moins en moins connu, de plus en plus incertain, à l’intérieur duquel l’enfant va devoir prendre des repères pour s’orienter. Ces informations, prises dans l’environnement seront rapidement croisées avec un autre support qui représente le terrain. C’est l’aller-retour entre les informations données par le document support (photo, dessin, maquette, plan, carte) et l’environnement qui vont permettre à l’enfant de structurer l’espace et de s’y orienter.

C’est autour de ces notions essentielles que sont le prélèvement d’indices dans l’environnement et sur un support représentant le terrain comme aide à la décision que sont basées les propositions qui suivent.

 

1.2 Ce que disent les programmes de 2008

 

A la fin de l’école maternelle, l’enfant est capable de :

-          Adapter ses déplacements à des environnements ou des contraintes variées.

-          Se repérer et se déplacer dans l’espace.

-          Décrire ou représenter un parcours simple.

Grâce aux différentes activités, les enfants acquièrent une image orientée de leur propre corps. Ils distinguent ce qui est devant, derrière, au-dessus, au-dessous, à droite, à gauche, loin, près. Ils apprennent à suivre des parcours élaborés par l’enseignant ou proposés par eux. Ils verbalisent et représentent ces déplacements.

 

A la fin du cycle 2 :

Adapter ses déplacements à différents types d’environnement :

-        Activités d’orientation : retrouver quelques balises dans un milieu connu.

Premier palier pour la maîtrise du socle commun : compétences attendues à la fin du ce1.

Compétence 7 : L'autonomie et l'initiative.

-        maîtriser quelques conduites motrices comme courir, sauter, lancer.

-        se représenter son environnement proche, s’y repérer, s’y déplacer de façon adaptée.

 

A la fin du cycle 3 :

Adapter ses déplacements à différents types d’environnement :

-        Activités d’orientation : retrouver plusieurs balises dans un espace semi-naturel en s’aidant d’une carte.

Deuxième palier pour la maîtrise du socle commun : compétences attendues à la fin du cm2. Compétence 7 : L'autonomie et l'initiative.

-        se déplacer en s’adaptant à l’environnement.

-        utiliser un plan.

 

 

 

 

2.  Avant de commencer, faisons le point sur quelques notions essentielles

 

2.1 La sécurité

 

Les craintes de l’enseignant concernant la gestion de la sécurité lors des séances d’orientation représentent un des freins à l’entrée dans l’activité. Ceci est d’autant plus vrai que les élèves sont grands. Car on va chercher à pratiquer dans des espaces plus vastes et moins maîtrisés, a priori.

Pour être synthétique, on retiendra les éléments suivants :

-          De nombreuses situations peuvent être proposées dans l’enceinte même de l’école pour commencer.

-          Pratiquer en dehors de l’école ne signifie pas nécessairement pratiquer en pleine nature. De nombreux lieux semi-ouverts conviennent dans un second temps, par exemple un espace sportif, un pré, un jardin municipal…

-          Pratiquer la course d’orientation en dehors de l’école ne requiert pas la présence d’un intervenant agréé (bénévole ou rémunéré). On peut toutefois choisir de faire appel à des parents pour certaines séances pour aider à l’encadrement. On pourra alors employer ces derniers à la surveillance de points stratégiques (présence d’une route à proximité, d’un plan d’eau, d’une forte rupture de pente…).

-          La sécurité tient également en amont au travail de sensibilisation et de responsabilisation des enfants.

-          Elle tient aussi grandement à l’organisation matérielle de la séance :

·         choix et reconnaissance du lieu de pratique ;

·         délimitation des espaces si besoin ou présence d’un adulte ;

·         équipement des enfants (bonnes chaussures, tenue de sport, sifflet éventuellement) ;

·         petite pharmacie ;

·         recommandations en cas d’accident ;

·         communication entre les adultes qui encadrent : information par l’enseignant avant l’activité ; téléphones portables avec coordonnées de chacun ; bilan…

 

2.2 Les documents qui aident à s’orienter

 

Ce sont ces documents qui permettent de représenter la réalité du terrain de façon plus ou moins abstraite. Vous trouverez dans la partie 4 une méthodologie pour les fabriquer.

 

Le premier d’entre eux est la maquette. Il s’agit d’une représentation en trois dimensions. La maquette peut être de grande taille. On l’utilise dès la petite section de maternelle et jusqu’au cycle 2.

La photo. On l’utilise à partir de la moyenne section de maternelle. C’est le premier passage à une représentation du terrain en deux dimensions. Avec des petits, on privilégiera des plans larges et des angles de vue proches de ceux des enfants. Pour complexifier, on pourra rétrécir le champ, prendre des angles inhabituels, tourner la photo, jouer sur les différents plans. Avec des grands, on pourra aussi placer les balises à l’endroit où se trouvait le photographe au moment de la prise de vue…

Le dessin figuratif peut, dès la moyenne section, remplacer certains objets d’une maquette. On pourra par exemple remplacer les arbres, les bancs… par des dessins.

La photo panoramique est un montage de plusieurs photos. On peut l’utiliser à partir de la moyenne section. Elle offre un champ plus large que la photo classique et peut par exemple permettre d’avoir toute la cour sur une même représentation. Elle reste assez facile à lire, mais elle peut déformer un peu le réel, si l’on assemble sur un même plan plusieurs photos prises avec une rotation depuis un même point.

Le dessin panoramique est réalisé à partir de la photo panoramique. Il est une étape intéressante avant d’utiliser le plan figuratif. L’abstraction est en effet plus grande que sur la photo. Toutefois le point de vue reste proche de celui que peut avoir l’enfant. Ce qui rend cette représentation accessible à partir des MS si la photo panoramique a été utilisée auparavant.

 

Le plan figuratif est utilisé à partir de la grande section de maternelle. Il s’agit d’une représentation en perspective cavalière du site. Il respecte autant que possible une échelle et une orientation Sud/Nord.

Le plan d’orientation. Il s’agit de l’étape ultime avant la lecture d’une carte d’orientation. Il est noir et blanc, son échelle est comprise entre1/200e et 1/10 000e. Tout est codifié par des symboles conventionnels. Le relief n’apparait que s’il constitue un élément indispensable à l’orientation.

La carte d’orientation est le document le plus perfectionné pour s’orienter en milieu inconnu. On ne l’utilise qu’avec des élèves de cycle 3 expérimentés. Aucun détail ne manque. Toutes les marques du relief apparaissent. La pénétrabilité du terrain est précisée par des nuances de couleur.

 

 

 

 

3.  Comment organiser les apprentissages ?

 

Les propositions qui suivent partent de l’idée que pour développer les compétences d’orientation et de structuration de l’espace, il est nécessaire dès la petite section de commencer à représenter l’espace réel. Cette opération va exiger de l’enfant qu’il prenne des indices sur les éléments qui composent son environnement et sur leurs relations, pour peu à peu passer d’un espace vécu à un espace perçu, puis conçu. Ce travail doit débuter dès la petite section de maternelle. Le support de la maquette est particulièrement judicieux pour développer les compétences visées.

                                                                                                          

AGE

 

PIAGET

 

MATHEMATIQUES

 

 

0 à 3 mois

 

Subi

L’enfant n’a pas d’emprise sur l’espace.

 

 

 

 

 

Jusqu’à 2-3 ans

 

Vécu

Construction de l’espace perceptif

- Stade sensori-moteur.

- L’enfant perçoit les objets entre eux dans l’espace, et par rapport à lui.

- L’enfant vit physiquement les situations et développe des capacités à traiter des informations.

- Ce stade est caractérisé par la construction du schème de l’objet permanent et la construction de l’espace proche.

 

 

 

 

 

 

Espace Topologique

Organisation des objets dans l’espace :

-    Rapport de voisinage

-    Rapport de séparation

-    Rapport d’ordre et de succession

-    Rapport d’emboîtement

 

Jusqu’à 5-6 ans

 

Perçu

Construction de l’espace représentatif

- Stade préopératoire, stade de la réversibilité (décentration).

- L’enfant perçoit les objets à partir d’un autre point de vue que le sien.

- Il commence à percevoir les situations spatiales et les orientations avec un début de mémorisation.

- Il commence à penser l’espace en dehors de lui-même, il peut se le représenter sans s’y déplacer.

 

 

Jusqu’à 10-11 ans

 

Conçu

Construction de l’espace projectif :

L’enfant peut représenter l’espace en dehors de tout déplacement.

Décentration de la personne et de la pensée par rapport à l’espace.

Notion de perspective, lecture de plan, représentation des volumes, latéralité, notion d’horizontalité et verticalité, repérage dans un espace bidimensionnel.

C’est par ces expériences motrices que l’enfant va parvenir à l’espace projectif.

 

 

Espace Euclidien Métrique

Caractérisé par les relations quantitatives entre les objets et les espaces.

 

Condition : il faut avoir construit la conservation des distances et des volumes.

 

 A partir d'un document de JM Guilhermet CPD EPS 38

                       

 

 

3.1 Comment utiliser les progressions proposées ?

 

Sur internet, on peut trouver une foultitude de situations de course d’orientation à proposer à nos élèves. Le plus souvent, ces propositions sont issues des mêmes situations de référence, puis déclinées. La première difficulté est donc de faire le tri dans ces propositions pour retenir les plus cohérentes avec nos objectifs et ne pas s’y perdre.

Dans ce contexte, nous avons fait le choix de présenter surtout les propositions présentes sur le site EPS 38. Ces dernières sont directement tirées de l’ouvrage Méthodes et contenus pour la course d’orientation, CRDP académie de Grenoble. Ouvrage écrit par quelques CPC EPS isérois il y a quelques années et coordonné par Alain ROCHE.

Les situations présentées sont toutes très bien décrites et avec la même trame.

 

Ces progressions ne présentent pas des séances à enchainer les unes derrières les autres. Il est préférable d'en sélectionner certaines et de les répéter en jouant sur des variables (voir ci-dessous)

Certaines situations sont estampillées d’une petite étoile rouge *. Ce sont des situations particulièrement intéressantes.

 

Quelques exemples de variables sur lesquelles jouer :

Variables

Explications

Recherche en étoile, en parcours, recherche libre

En étoile : les enfants partent à la recherche d’une balise et reviennent au point de départ avant d’aller en chercher une nouvelle.

En parcours : les enfants partent chercher plusieurs balises dans un ordre déterminé.

Recherche libre : les enfants s’organisent pour retrouver plusieurs balises efficacement.

Le support topo

Il peut être une photo, une maquette, un plan figuratif, un plan d’orientation…

Mémoriser ou écrire ?

Les enfants partent sans carton réponse, ils doivent mémoriser le code de la balise (par exemple dans le cadre d’un dispositif en étoile)

La mémorisation peut aussi concerner les indices du support qui sert à s’orienter (photo, carte…). L’enfant consulte le support au point de départ, puis mémorise les indices qui lui permettront de trouver l’emplacement de la balise et part à sa recherche.

La mémorisation peut aussi se faire de poste en poste, c'est-à-dire qu’à chaque poste balise, un support (photo, carte…) donne la position de la balise suivante, mais il reste sur place.

Poser ou pas une contrainte de temps

La question peut faire débat…

Donner une contrainte de temps fait entrer dans la dimension course de l’activité.  Or, là est bien aussi l’essence de cette discipline.

La course implique le développement des capacités organiques et foncières des enfants, mais pas seulement. En effet, l’orientation est aussi plus difficile avec une contrainte de temps…

Imposer cette contrainte est donc essentiel. Pour autant, lors de certains temps d’apprentissage, on devra la supprimer pour permettre de se centrer uniquement sur l’orientation.

Par ailleurs, la contrainte de temps peut être plus ou moins lourde. On peut donner un temps imparti plus ou moins serré avec plus ou moins de pénalités en cas de dépassement. On peut aussi jouer indirectement sur celui-ci en variant le nombre de balises.

Le nombre de balises à trouver

En principe, plus il y a de balises, plus la situation est complexe. Le positionnement des balises a une grande importance. Elles ne doivent jamais être cachées, tout en étant seulement visibles lorsque l’on est situé au bon endroit.

Positionner plusieurs balises dans un espace proche permet d’élever le niveau d’exigence dans l’affinement des indices pour se situer dans l’espace.

Faire seul ou en équipe

Seul, l’enfant sera obligé de construire les compétences attendues pour réussir la tâche. Cette organisation est donc à privilégier autant que possible.

Toutefois, il peut être intéressant que les enfants fonctionnent à deux pour coopérer et confronter leur lecture de la situation.

Autres points qui ne sont pas vraiment des variables, mais des suggestions pour s'organiser...

Partir échelonnés permet de limiter l'effet de regroupement sur certaines situations.

Prévoir des plans pour que les enfants récupèrent les balises par lot une fois la séance terminée.

Parfois, on peut prévoir une autocorrection des enfants à l'aide d'un affichage.

(...)

 

 

 

3.2 Progressions pour le cycle 1

 

Pour être en cohérence avec la présentation des albums jeux qui a été faite l’an passé, nous vous proposons d’illustrer ce module d’apprentissage en nous appuyant sur l’un de ces albums : Le château de Radégou. Le module peut toutefois être proposé autrement. On peut par exemple le conduire à partir d’un autre album, dans ce cas Les nuits blanches de Pacha est parfaitement adapté. On peut aussi le proposer à partir d’un travail direct sur le plan de la classe, de l’école, de la cour, des parcours de motricité

 

Suivent donc deux propositions de progression : l’une s’appuie sur Le château de Radégou, l’autre pas.

 

-                     Progression PS MS GS avec exploitation de l’album Le château de Radégou : Structuration de l’espace et construction d’un grand jeu collectif

Le principe est de proposer des situations de repérage spatial et d’orientation au fil de la découverte de l’album. Vous trouverez donc ci-dessous une progression pour les trois niveaux du cycle 1. Cette progression est plus synthétique que celle proposée dans le livret d’accompagnement de l’album. Elle met la focale sur la structuration de l’espace alors que le livret explore bien d’autres pistes. Cette progression est donc destinée à aider les enseignants à entrer dans l’exploitation du Château de Radégou par la fenêtre de la structuration de l’espace, tout en vous invitant à explorer les multiples autres propositions faites dans le livret d’accompagnement.

Lien vers la progression

Lien1 : l’espace dans Radégou

Lien 2 : la maquette

Lien 3 : But et règles dans Radégou

 

-                     Progression cycle 1 sans exploitation de l’album Le château de Radégou.

 

 

Nom de la situation

Résumé

Situation 1

La cachette retrouvée

 

Aller cacher un objet où l’on veut et revenir le plus vite possible vers la maîtresse. Au signal, retrouver l’objet et le ramener au point de départ.

Situation 2

Le parcours anomalies

Retrouver dans la cour tous les objets qui ont changé de place ou qui ont été enlevés. Retrouver sur le plan ces anomalies.

Situation 3

Les parcours colorés

Dans la cour de l’école, 3 parcours de couleurs différentes sont organisés avec des petits plots. Chaque enfant doit suivre un de ces parcours. En chemin il rencontre 4 petites boîtes contenant des gommettes de la couleur du parcours. A chaque boîte correspond une forme de gommette. Il s’agit de prendre une gommette dans chaque boîte et de la coller sur son carton de contrôle.

Situation 4

Le parcours cerceaux

Un ensemble de cerceaux est disposé dans la salle de jeu. Les enfants sont répartis par équipe de deux. Le premier de chaque équipe va de la souris au fromage en passant par les cerceaux de son choix. Son camarade devra utiliser le même chemin. Chaque enfant a un dessin de la situation sur lequel il tracera le chemin utilisé.

Situation 5*

La maquette de la cour

Construire une maquette simplifiée de la cour.

Situation 6*

La cueillette

Les enfants doivent repérer dans la cour un point identifié sur la maquette.

Situation 7

Le parcours puzzle

Sur le plan 3 balises sont signalées par 3 cercles. A chaque balise, se trouve un élément d’un puzzle. Il s’agit de reconstituer le puzzle

Situation 8*

La course aux photos

Version avril 2012

Lire une photo sur laquelle est indiquée, par une flèche, la position d’une balise. Il s’agit de s’y rendre le plus vite possible pour en relever le code.

Situation 9*

Le parcours jalon

Se déplacer seul en milieu inconnu en suivant des jalons.

Situation 10

L’arc en ciel

Evaluer les acquisitions attendues en fin de cycle.

Un parcours jalonné comportant 4 balises. Il s’agit de colorier sur le plan figuratif les cercles qui correspondent à la position des balises.

 

 

3.3 Progression pour le cycle 2

 

 

Nom de la situation

Résumé

Situation 1*

La maquette de la cour

Les enfants construisent une maquette simplifiée de la cour.

Situation 2*

La cueillette

Les enfants doivent repérer dans la cour un point identifié sur la maquette.

Situation 3

Le dessin de la cour

Elaborer un dessin simplifié de la cour ou d’un parc à proximité. Les enfants disposent d’une feuille sur laquelle sont déjà tracées les limites de l’espace. Ils doivent dessiner tous les éléments repérables (jeux, bancs…)

Situation 4

« A vue d’œil »

Quatre postes numérotés de 1 à  4 sont placés en étoile sur un plan figuratif.

Un point central est matérialisé sur le document. Il s’agit de comparer la distance entre le point centrale et la balise à l’aide de gommettes de couleur :

-    Une gommette verte pour les balises les plus éloignées du départ.

-    Une gommette bleue pour les balises les plus proches du départ.

-    Une gommette rouge pour les balises intermédiaires.

Situation 5*

Vraies ou fausses ?

Version avril 2012

De nombreuses balises seront positionnées dans la cour. Chaque enfant devra relever le plus vite possible le code de celles qui sont sur son plan. Prévoir une dizaine de plans différents.

Situation 6*

Les fenêtres

Version avril 2012

Par équipe de deux, suivre un itinéraire jalonné le plus vite possible. Six balises numérotées sont positionnées sur ce parcours.

Chaque équipe dispose :

-    D’un plan figuratif comportant 6 cases vides correspondant à l’emplacement des balises.

-    De 6 images représentant chacune le contenu d’une des cases.

Il s’agit d’attribuer à chaque image le numéro de la fenêtre à laquelle elle se rapporte.

Situation 7

Le parcours étoile

A partir d’un même point de départ, rechercher plusieurs balises par une succession d’allers-retours.

Situation 8

Relevé de postes

Il s’agit de suivre un itinéraire jalonné sur lequel sont placées 6 balises.

A chaque balise rencontrée, l’enfant doit indiquer sa position par un petit cercle sur le plan du site.

Situation 9

Le parcours suisse

De très nombreuses balises sont positionnées le long du parcours jalonné. Il s’agit de relever uniquement le code des 5 balises qui sont indiquées sur le plan. Sur le plan, le parcours jalonné est surligné en fluo.

 

Autres situations pour le cycle 2

 

 

 

Au fil des mots…

Utiliser un message écrit pour réaliser un parcours en passant à des postes de contrôle et en relever le code.

Les cases vides

Par équipe de 2, réaliser les différents relevés topographiques nécessaires pour compléter un plan qui n’a été que partiellement réalisé. La légende détaillée du plan permettra de choisir le bon tracé graphique.

Les traceurs

Par équipe de 2, préparer un parcours d’orientation simple pour des camarades.

         

 

 

3.4 Progression pour le cycle 3

 

 

Nom de la situation

Résumé

Situation 1

Le plan

Représenter un plan de la cour ou d’un parc à proximité de l’école.

Situation 2

Les gommettes

Aller se placer à l’endroit indiqué par la gommette sur le plan. Relever le code de la balise qui s’y trouve. Orienter le plan et le laisser sur place.

Se rendre tous ensemble de poste en poste pour valider les réponses.

Situation 3

Questions – Réponses

A partir d’une lecture de carte en classe, évaluer par anticipation la pertinence d’un projet de déplacement.

Situation 4*

Le parcours mémoire

Au poste de départ, lire un plan sur lequel est positionnée la balise N°1. Mémoriser le trajet puis se rendre sur le poste. De là, consulter un nouveau plan pour rallier la prochaine balise... Réaliser le parcours le plus vite possible.

Situation 5*

Le point d’attaque

Sur la carte, un parcours est surligné en fluo. Il correspond sur le terrain à un parcours jalonné à proximité duquel sont placés 5 postes de contrôle. Il s’agit de choisir les différents endroits où il faudra quitter le parcours pour rejoindre les balises.

Situation 6

L’accordéon

Au départ, au sein d’une équipe, chacun se détermine pour aller relever le code de deux balises en fonction de ces capacités. La deuxième balise est commune à toute l’équipe. A cette balise, les 3 équipiers devront s’attendre avant de repartir pour la deuxième étape.

Situation 7*

La course au score

Version avril 2012

Construire un projet de déplacement qui permette de réaliser le plus grand score possible en 30 min de course. Un départ commun est donné après 5 minutes de réflexion avec la carte.

Situation 8

Le score 100

Construire un projet de déplacement qui permette de réaliser 100 points en un minimum de temps. Un départ commun est donné après 5 minutes de réflexion avec la carte.

Situation 9

Le parcours tchèque

Relever le code de 4 balises indiquées sur le plan. L’itinéraire surligné en fluo sur la carte est  jalonné sur le terrain. Il est possible de quitter l’itinéraire pour gagner du temps.

Situation 10*

La course d’orientation

Sur le plan, repérer le départ, l’arrivée et l’emplacement de 5 postes par lesquels il faudra obligatoirement passer. A chaque poste, relever le code de la balise sur le carton de contrôle. L’épreuve est chronométrée. Il est prévu un départ toutes les minutes.

 

 

 

 

4.  Outils pour préparer sa séquence

 

4.1 Fabriquer ses balises

 

En voici quelques exemples :

 

Photo

Matériel nécessaire

Temps de fabrication

coût

Remarques

1

 

Plastifieuse

Papier blanc

Papier orange

Ficelle

Pinces à linge

Scotch

Perforatrice ciseaux, feutres…

Un peu long

Celui des feuilles pour plastifier…

Pour les ranger, accrocher la pince sur la balise pour éviter les nœuds.

2

La même en 2D.

Plastifieuse

Papier blanc

Papier orange

Ficelle

Pinces à linge

Scotch

Perforatrice ciseaux, feutres…

Assez rapide

Un peu moins chère que la N°1, car il y a moins besoin de feuilles de plastique.

Prend moins de place une fois rangée, mais est moins bien visible sur le terrain.

3

{C}{C}{C}{C}{C}

Bouteilles de lait (la couleur des bouchons peut permettre de faire des séries différentes)

Ficelle

Pince à linge

Feutres indélébiles

Rapide

Très faible

Balise pratique, robuste, moins visible que la N° 1. On peut faire une bande orange autour. Mettre la pince dans la bouteille pour la ranger et éviter le démêlage.

4

 

Balise CO « officielle »

/

Environ 6€ l’une

Visible, robuste…

Plus ennuyeux de se la faire dérober !

 

-          Pour effectuer un cycle de CO dans de bonnes conditions, il est bien d’avoir au moins 40 balises.

-          On peut tout à fait fabriquer ces balises avec les enfants.

-          Les balises officielles comportent un poinçon avec un code. On peut remplacer ce poinçon par un feutre (lié à la balise par une ficelle), mais une séance de démêlage est nécessaire à chaque sortie ! On peut aussi inscrire un symbole, une lettre ou un numéro sur la balise. Les enfants devront alors relever ou mémoriser ce code.

 

Vous pouvez emprunter des jeux de balises à la circonscription. Pour ce faire, cliquez là!

 

4.2 Les supports topographiques (maquette, plans…)

4.2.1 Les élaborer

 

·       Construire une maquette avec les enfants 

 

Une démarche en cinq étapes. Télécharger le document.

 

 

 

{C}·       Construire un dessin panoramique

{C}{C}{C}

 Étape 1 : Création d'une photo panoramique.

            A : Prendre les photos du lieu choisi. Par exemple la cour de l’école.

Selon la configuration du lieu, on peut prendre ces photos d’un même point (en rotation) ou en « traveling » (en translation) si le lieu est plutôt en longueur.

Faire se chevaucher les différentes photos lors des prises et ne pas oublier de cadrer plus bas que d’ordinaire pour bien prendre le sol et moins le ciel.

CO_image_pano_Morette_1.gif

CO_image_pano_Morette_2.gif

CO_image_pano_Morette_3.gif

CO_image_pano_Morette_4.gif

CO_image_pano_Morette_5.gif

 

            B : Installation du logiciel windows live photo gallery.

Si vous ne disposez pas de logiciel pour créer des photos panoramiques, vous pouvez par exemple télécharger celui-ci en vous rendant sur ce lien. Il est très facile à utiliser.

Lors du téléchargement décocher les différentes options pour ne conserver que ce qui nous intéresse c'est-à-dire « Galerie de photos ».

 

            C : Création de la photo panoramique.

Il suffit d’ouvrir windows live photo gallery puis d’ouvrir le dossier comportant les photos à monter. Sélectionner les photos en cliquant dessus et en maintenant la touche contrôle enfoncée. Faire un clic droit sur cette sélection et choisir « créer une photo panoramique ».

CO_image_pano_Morette_complet.gif 

Ici, le montage est fait sur 180° avec 5 photos en rotation, ce qui crée des déformations importantes.

 

            D : recadrer la photo panoramique

CO_image_pano_Morette_complet_recadre.gif 

Le recadrage permet d’enlever les noirs et de se recentrer sur la zone souhaitée.

 

Étape 2 : Création du dessin panoramique.

            A : imprimer la photo panoramique

Sur un A4 en couleurs ou en noir et blanc, peu importe.

 

            B : décalquer la photo panoramique

Mettre une feuille blanche sur l’impression et les placer sur une vitre avec du scotch. Reprendre les lignes principales à la règle pour atténuer les éventuelles déformations. S’aider de l’image sur l’ordinateur pour avoir plus de précision. (ou bien utiliser une feuille de calque, puis la photocopier...)

CO_dessin_pano_Morette.gif


On peut ensuite agrandir le dessin avec le photocopieur ; le scanner ; ajouter des objets, des balises…

 

 

·       Construire un plan figuratif

 

Pour construire un plan figuratif, deux pistes sont possibles :

-          La première consiste à travailler à partir d'un relevé cadastral.

-          La seconde consiste à utiliser les richesses d'Internet.

 

Première piste : le plan cadastral.

http://www.ac-grenoble.fr/eps1/IMG/4-2_comment_construire_un_plan_d_orientation.pdf  

 

Seconde piste : utilisation d'Internet.

Plusieurs sites Internet permettent d'obtenir des images satellites plus ou moins précises, plus ou moins récentes. Les deux plus connus sont :

1.      Google Earth,

2.      Géoportail.

 

Google Earth

Géoportail

Installation d'un logiciel sur le disque dur de l'ordinateur :

Oui.

Oui pour activer la 3D.

Date des photos satellites :

Anciennes (2003 pour de nombreux secteurs).

Plus récentes.

Modélisation 3D des bâtiments :

Absente sur les petites et moyennes communes.

Présente sur la quasi totalité des communes.

Possibilité de superposer  cartes IGN et photos satellites :

Non.

Oui.

Taille et format de l’image

Format 4/3 pratique.

Format panoramique parfois gênant.

 

{C}

L'exemple d'élaboration de plan figuratif suivant est basé sur l'utilisation du site « Géoportail ».

 

 Étape 1 : Création d'une image satellite du lieu choisi.

            A : Installation du logiciel « VirtualGéoGP »

§  Se rendre sur le site www.geoportail.fr

Cliquer sur 3D en haut à droite, puis se laisser guider pour télécharger « VirtualGéoGP »

 CO_tuto_plan_fig1.gif

                                   Une fois l'installation terminée, fermer son navigateur.

 

B : Lancer « VirtualGéoGP ».

§  Se rendre à nouveau sur le site www.geoportail.fr

§  Cliquer à nouveau sur 3D

 

C : Créer une image du site en perspective cavalière.

1.      Taper le nom de la commune recherchée (Dans cet exemple, le plateau sportif de St Etienne de St Geoirs).

2.      Cliquer sur la flèche « Catalogue de données »

3.      Cocher la case « Bâtiments ».

4.      Utiliser la palette de navigation pour s'approcher et choisir la meilleure orientation et la meilleure inclinaison

  CO_tuto_plan_fig2.gif

 E: Imprimer l'image.

1.      Réaliser une capture d'écran :

-       Soit en utilisant un logiciel spécifique (« outil capture » déjà présent dans Windows 7 ou en installant un logiciel gratuit de capture de fenêtre d’écran (plus commode que la capture complète de l’écran) du type Gadwin PrintScreen)

-       Soit en utilisant la combinaison des touches Fn et ImpEc. L'image de l'écran est alors copiée. Il ne reste plus qu'à la coller dans votre logiciel de traitement de texte habituel et à rogner les marges.

-       Etirer l’image en gardant les proportions, afin qu’elle occupe toute la place que vous désirez sur votre feuille.

 

 CO_tuto_plan_fig3.gif

 

2.      Imprimer l'image.

 

3.      Positionner un calque sur l'image satellite et reprendre les grandes lignes (sentiers, cours d'eau, fossés, lacs, lignes électriques, bâtiments...). Faire une photocopie de ce calque. (On peut aussi décalquer en superposant une feuille blanche et en se plaçant sur une vitre…)

 

 CO_tuto_plan_fig4.gif

 

 

 Étape 2 : Recherche d'informations sur le terrain.

1.      Partir sur le terrain avec le calque et l'image satellite.

2.      Ajouter ce qui n'est pas visible sur l'image satellite en raison de la végétation.

3.      Ajouter tous les éléments ponctuels visibles (jeux d'enfants, bancs, tables de pique-nique, arbres isolés ou remarquables...)

4.      Prendre des photos d'éléments importants (Aires de jeux, bâtiments...) Elles seront utiles lors de l'élaboration du plan figuratif.

 

Étape 3 : Réalisation du plan figuratif.

o   Reprendre l'image satellite, le calque et les photos pour élaborer le plan figuratif.

o   Faire la légende.

o   Indiquer la date et l’auteur sur le document.

o    Me le transmettre si vous souhaitez mutualiser ce plan.

 CO_tuto_plan_fig5.gif

 

 

 

 

·       Construire un plan d’orientation

Le plan d'orientation est utilisé pour représenter :

-        des zones plus étendues que celles que l'on représente à l'aide d'un plan figuratif.

-        des zones semi-naturelles (grand parc) ou naturelle.

 

Le plan d'orientation est plus facile à dessiner que le plan figuratif car il n'y a pas de perspective cavalière. En revanche, la zone étant plus vaste, la recherche d'informations sur le terrain sera plus longue.

 

Première piste : le plan cadastral.

http://www.ac-grenoble.fr/eps1/IMG/4-2_comment_construire_un_plan_d_orientation.pdf

 

Seconde piste : Utilisation d'Internet.

Là encore, l'utilisation d'Internet facilite le travail :

 

Étape 1 : Création d'une image satellite du lieu choisi.

o   Se rendre sur le site www.geoportail.fr

o   Taper le nom de la commune recherchée.

o   Cliquer sur 3D en haut à droite (si vous n’avez pas encore téléchargé l’application 3D, se reporter au chapitre « Elaboration du plan figuratif, Etape 1 » ci-dessus)

La 3D permettra de faire apparaitre l’outil d’orientation sur la palette de navigation (absent en 2D)

o   Repérer le site et utiliser la palette de navigation pour s'approcher et choisir la meilleure orientation.

o   Déplier l’onglet « Catalogue de données » et ouvrir les dossiers photographies ; cartes ; réseaux routiers (…) à l’intérieur desquels il faut cocher photographies aériennes ; carte IGN ; routes (…)

o   Déplier l’onglet « Sélection de données ». Utiliser les curseurs pour faire apparaitre routes, chemins, constructions…

 

 CO_tuto_plan_ori1.gif

 


o   Réaliser une capture d'écran :

-       Soit en utilisant un logiciel spécifique (« outil capture » déjà présent dans Windows 7 ou en installant un logiciel gratuit de capture de fenêtre d’écran (plus commode que la capture complète de l’écran) du type Gadwin PrintScreen)

-       Soit en utilisant la combinaison des touches Fn et ImpEc. L'image de l'écran est alors copiée. Il ne reste plus qu'à la coller dans votre logiciel de traitement de texte habituel et à rogner les marges.

o    Etirer l’image en gardant les proportions, afin qu’elle occupe toute la place que vous désirez sur votre feuille.

 

 CO_tuto_plan_ori2.gif

 

 o    Imprimer l'image

 

Étape 2 : Recherche d'informations sur le terrain.

o   Positionner un calque sur l’image photocopiée et reprendre les grandes lignes (sentiers, cours d'eau, fossés, lacs, lignes électriques, bâtiments...) en utilisant les symboles conventionnels.

o   Partir sur le terrain et ajouter tout ce qui n'est pas visible avec l’image satellite.

o   Ajouter tous les éléments ponctuels visibles (jeux d'enfants, bancs, tables de pique-nique, arbres remarquables...)

o   Prendre des photos des différentes zones du site choisi.

 

Étape 3: Réalisation du plan d'orientation.

o   Reprendre l'image satellite, le calque et les photos pour élaborer le plan d'orientation.

o   Utiliser les symboles suivants pour la légende.

CO_tuto_plan_ori_legende.gif

o   Indiquer la date et l’auteur sur le document.

o   Me le transmettre si vous souhaitez mutualiser ce plan.

{C}{C}

 

CO_tuto_plan_ori3.gif

 

4.2.2 Mutualisation de documents

Fabriquer des plans, des cartes… demande du temps. Nous vous proposons cet espace pour partager vos documents. Alors, si vous possédez un plan ou une carte d’un espace public exploitable pour la course d’orientation, transmettez-le-nous afin qu’on l’ajoute au tableau ci-dessous. Merci.

 

Vous pouvez par ailleurs emprunter des lots de balises à la circonscription

Se rendre à la page prêt de matériel.

 

BEAUVOIR EN ROYANS

Dossier C.O. Couvent des Carmes (cliquez ici pour demander à ce que je vous envoie tout le dossier)

 

BOURG DE PEAGE

Carte d’orientation du Bois de Nays

 

CHATTE

Plan figuratif du stade

 

EYMEUX

Plan d’orientation

 

GRENOBLE

Cartes d'orientation des parcs urbains

 

LA FORTERESSE

Plan figuratif de l’école et son espace proche

Plan figuratif de l’école et de l’aire de jeux

Plan d’orientation de l’école et son espace proche

 

MEYMANS

Plan d’orientation

 

NOTRE DAME DE L’OSIER

Plan figuratif du jardin pédagogique

Plan d’orientation du jardin pédagogique

 

ST ANTOINE L’ABBAYE

Plan de la grande cour de l’abbaye

 

ST BONNET DE CHAVAGNE

Dossier CO au château de l'Arthaudières

Plan figuratif du Château de l'Arthaudières

 

ST ETIENNE DE ST GEOIRS

Plan figuratif du plateau sportif

 

ST MARCELLIN

Plan d’orientation du parc de Joud (en construction)

 

ST MICHEL (26)

Plan d’orientation

 

ST PIERRE DE CHERENNES

Plan du stade

 

ST QUENTIN SUR ISERE

Plan du château et de ses alentours

 

TULLINS

Plan figuratif du Clos des Chartreux

Plan d‘orientation du Clos des Chartreux

Carte d’orientation du Clos des Chartreux

Dossier lecture de paysage depuis le Clos des Chartreux

 

ST LATTIER

Plan d‘orientation du Stade

 

VINAY

Demander l'autorisation à la directrice pour accéder au domaine du château de Mont Vinay

Domaine Mont Vinay

Plan figuratif du château de Mont Vinay et du parc

Idem en couleur

Plan figuratif du château de Mont Vinay et de la moitié du parc

Plan d’orientation du château de Mont Vinay et du parc

Les sens au printemps : doc1 doc2

 

Le Grand Séchoir

Photo panoramique du Grand Séchoir

Plan figuratif du Grand Séchoir

Plan D'orientation du Grand Séchoir

 

 

 

5.  Exploiter en classe ce que l’on fait en EPS

 

Vous trouverez dans le tableau ci-dessous des liens interdisciplinaires qu’il serait intéressant de tisser à l’occasion d’un cycle de course d’orientation. Vos idées et préparations sont également les bienvenues pour compléter la liste. Partager un document

 

 

Mathématiques

Plusieurs situations à faire en classe pour construire des repères et apprendre à orienter un plan.

Cycles 2 et 3

 

Construire une maquette avec ses élèves.

Cycles 1, 2 et 3

 

 

Géographie

Lecture de paysage

-          Dossier lecture de paysage depuis le Clos des Chartreux à Tullins (cycles 1, 2 et 3)

 

 

Maîtrise de la langue

Encore un document très intéressant de Bruce Demaugé Bost, professeur des écoles à Vaulx-en-Velin. Intéressant et difficile à classer, il s’agit d’une petite histoire qu’un enseignant raconte à ses élèves… A lire absolument, surtout si vous avez travaillé à partir du roman Joker de Susie Morgenstern.

Cycle 3

 
 

 

Pratiques artistiques

Projet mêlant arts visuels et orientation. {C}{C}

A partir du lien, consultez le projet intitulé "Ici et là" sur le site Arts visuels 38. Faire défiler la liste du diaporama jusqu'à "Ici et là" pour avoir des photos de travaux d'élèves.

Dans cette même rubrique, il y a d'autres pistes pour travailler sur l'espace.

Cycle 2 (possible aussi pour les autres classes en simplifiant ou complexifiant)

 

Historique, objectifs et principes pour débuter en Land Art.

Cycles 1, 2 et 3

 

 

Sciences et technologie

Plusieurs expériences à mener avec les élèves avec des aimants.

Cycles 1, 2 et 3

 

Séquence de La main à la pâte dont l’objectif est de comprendre le principe de fonctionnement de la boussole et de la relier à la "catégorie" des aimants.

Cycle 3

 

Lecture de paysage: exemple de situation proposée à Voiron

Cycle 3

 

 

 

 

6.  Exploiter un album qui apprend à s'orienter

 

La circonscription de St Marcellin a participé aux derniers travaux de l'équipe EPS du Tarn, dirigés par Patrick Lamouroux et aidé à construire un album à s'orienter.

Dans la lignée des albums à... cet outil permet d'élaborer un projet pluridisciplinaire autour de l'orientation et de l'exploitation d'un album pour des classes de GS-CP-CE. Outil performant et très complet à découvrir absolument!

 

CO_ImageAlbumASorienter.jpg

 

Lien vers la revue EPS qui édite cet outil

 

 

 

 

7.  Liens et documents utiles

 

USEP Dordogne

Séquence d’orientation élaborée par l’USEP et l’équipe EPS de Dordogne. Document très complet avec notamment toutes les annexes qui permettent de mettre en situation.

FFCO

Document très riche de la Fédération Française de Course d’Orientation à destination des écoles. Objectifs, programmation, situations…

Pour les enseignants initiés.

 

EPS 38

Site départemental EPS. Le lien mène directement vers les ressources en Orientation du site.

 

 


Date de création : 27/03/2012 · 12:08
Dernière modification : 28/03/2014 · 08:56
Catégorie : Education Physique Sportive et Artistique
Page lue 12831 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Connexion...
 Liste des membres Membres : 23

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 4
Calendrier
Notes de Service
Visites

 0 visiteurs

 6 visiteurs en ligne

Recherche



I-Prof

 logo_i-prof.gif

Mentions légales
° Directeur de publication : Serge BIENVENU
° Webmestre : Cyril Girard
° Mentions légales
° Accessibilité du site
^ Haut ^