Circonscription

Fermer APC

Fermer Coordonnées

Fermer Ecoles collège

Fermer Evaluations

Fermer Formation continue 2015 2016

Fermer Livret(s)

Fermer Projets

Fermer Projets EPS

Fermer Ressources Admin.

Fermer Ressources Arts et culture

Fermer Ressources EPS

Fermer Suivi des élèves

Pédagogie
Actions Projets
Prêt aux écoles
Education Physique Sportive et Artistique - Langage et motricité C1

Cyril GIRARD CPC-EPS St Marcellin

Mars 2011

LANGAGE ET MOTRICITE

EN MATERNELLE

 

1.  Eclairage théorique

Qu’est ce qui justifie cette approche ? Quels sont les liens qui unissent le langage et la motricité ? Compte rendu de deux expériences

1.1           L’expérimentation du Lot en 2002

1.2           Thèse de Véronique Boulenger

 

2.  Comment s’y prendre ? Avec quels outils ?

2.1           Les albums échos

2.2           Multi-langage PS

2.3           Les livres-jeux

2.3.1                Présentation

2.3.2                Se les procurer

 

3.  Documents de travail pour organiser, construire ou compléter sa séquence

 

 

 

1.  Eclairage théorique

Qu’est ce qui justifie cette approche ? Quels sont les liens qui unissent le langage et la motricité ? Compte rendu de deux expériences

 

1.1 Expérimentation menée dans le Lot en 2002 par la Cellule Recherche-Formation

La problématique était la suivante : « En quoi l’éducation physique peut-elle jouer un rôle dans la construction de la langue orale au cycle 1 ?

Dans ce cadre, y a t-il des activités physiques qui favorisent plus particulièrement la construction de certains objectifs en langue orale ? Comment la problématique posée se décline t-elle en fonction de l’âge des enfants ?

 

Différentes équipes ont essayé de répondre à ces questions en menant des séquences et des observations dans les classes du département. Il en ressort les points suivants :

1. Le langage a un effet important sur l’engagement affectif.

Dans des activités de prise de risque (activité aquatique…) manifester les émotions, les craintes… permet à l’enfant un engagement moteur plus affirmé.

2. Expression orale et corporelle sont intimement liées.

En danse, les créations sont porteuses de signification et ancrées dans le mouvement. Tout le corps étant mis en jeu, une réelle libération de l’expression peut avoir lieu.

3. S’exprimer contribue à améliorer l’image de soi et à s’engager dans l’action.

Dans les jeux d’opposition, où la notion de règle est fondamentale, les élèves dont l’expression restait incertaine ont fait de gros efforts pour se faire comprendre et ont pris davantage confiance en eux.

4. La construction des règles favorise la communication. La règle, prend tout son sens parce qu’elle s’installe à travers un vécu corporel et une réelle communication au sein du groupe.

5. La motricité installe et active le langage… Le langage active les possibilités motrices

Pour nommer des actions motrices, l’élève pioche dans des comptines ou dans des vécus personnels. La maîtresse renforce ce processus en proposant des comptines ou des albums qui vont enrichir le champ lexical et ouvrir des perspectives d’actions nouvelles en motricité.

 

Ici, les expériences menées ont montré que :

Le langage a un effet sur les apprentissages moteurs…

…les apprentissages moteurs ont un effet sur le langage.

Plus d’infos sur cette expérimentation

 

1.2 Le Langage et l’Action : Dynamique des liens fonctionnels unissant verbes d’action et contrôle moteur. Thèse soutenue le 7 décembre 2006 par Véronique Boulenger

Le cerveau humain est composé d'un grand nombre d'aires cérébrales assurant le traitement de l'information en provenance de l'environnement et des informations internes. Parmi celles-ci, certaines sont plus spécifiquement dédiées au traitement de la parole. Les deux grandes aires les plus connues sont l'aire de Broca et l'aire de Wernicke.

Les principaux circuits cérébraux responsables de l'analyse du son, de la parole et de l'identification des mots de la langue sont relativement complexes. Vous pouvez en voir une représentation simplifiée ci-dessous.

 

Brocca.jpg

 

Les deux principales aires cérébrales impliquées dans le langage

 

Reseau.jpg

 

Représentation simplifiée des réseaux d’échanges ente les aires de Broca et de Wernicke

 

 

Ce sur quoi s’appuie Véronique Boulenger est le fait que des études récentes montrent que la compréhension du sens des mots fasse aussi appel au système sensorimoteur. C’est-à-dire au réseau de nerfs qui coordonnent les mouvements musculaires et les aires hautes de contrôle du mouvement.

On retrouve ces différents étages du traitement de l’information et du contrôle du mouvement sur le schéma suivant :

 Cortex.jpg

Ce serait au niveau des ganglions de la base que des liens se feraient entre les différentes aires du cortex.

Partant de là, V Boulenger s’est intéressée à l’étude du traitement des mots d’action comme outil pour comprendre les liens fonctionnels unissant langage et motricité.

A thèse apporte plusieurs éléments qui confortent l’idée de liens forts entre le langage et la motricité. Dans la précédente expérience, les liens étaient inhérents à des comportements observés. Cette fois-ci, ils sont intrinsèques, puisqu’il s’agit de réseaux neuronaux. Véronique Boulenger nous dit en effet que :

·         Des liens fonctionnels spécifiques existent entre les systèmes du langage et de l’action. Ainsi, la production mais aussi la perception, auditive ou visuelle, de langage affecte l’état du système moteur, que ce soit directement au niveau de la performance motrice ou indirectement via son excitabilité.

·         Il existerait des réseaux neuronaux partiellement distincts pour le traitement de ces mots (verbes d’action), par rapport aux autres mots.

·         De plus, la représentation neuronale des verbes décrivant des actions du répertoire humain implique les régions corticales motrices, l’âge auquel cette représentation se met en place pourrait fortement dépendre du développement des habiletés motrices.

 

Accéder à la thèse de Véronique Boulenger

 

Le recrutement des aires motrices dans la construction du langage souligne l’importance de l’EPS en maternelle…

 

 

________________________________________

Comment s’y prendre ? Avec quels outils ?

 

3.1   Les albums échos

Il s’agit de petits albums où un nombre limité de photos d’enfants en pleine activité est compilé. Ils ont pour objet d’aider les enfants à s’exprimer grâce à l’utilisation d’un support vécu. Ils donnent en outre l’occasion de multiples interactions langagières de qualité entre adulte et enfant.

Une animation pédagogique a été proposée l’an passé sur ce thème.

Voir la page du site qui présente les albums échos

 

3.2   Multi Langage PS

Il s’agit d’un outil proposé par les éditions « La Cigale » qui regroupe plusieurs petits jeux. Parmi eux figure notamment un jeu de carte qui sert de support à un travail de positionnement du corps et de langage. Ce jeu a été testé par deux collègues de la circonscription en 2009-2010.

Lien vers le site de La Cigale

 

3.3   Les livres-jeux

3.3.1                Présentation

 

Ces outils on été créés par l’équipe EPS du Tarn, sous la direction de Patrick LAMOUROUX. Il en existe quatre.

Ce qui est commun à ces quatre livres-jeux :

-                 La démarche consiste, à partir d’un album lu en classe, à mettre en place des projets motivants d’EPS et à construire des situations fonctionnelles de langage, de lecture, de production de dessins et d’écrits…

-                  Ces albums racontent l’aventure de personnages fictifs auxquels les enfants peuvent facilement s’identifier. Dans les 4 albums, on retrouve Pensatou et Têtenlère.

-                  Ils offrent la particularité de pouvoir être joués « pour de vrai » par la classe.

-                  Ils s’appuient sur l’imaginaire et permettent d’entrer dans de nombreux apprentissages tant par l’imitation (au sens d’identification) que par l’invention, la créativité, et cela toujours de façon ludique.

-                  Les projets sont toujours évolutifs. Ils se composent de supports concrets, prêts à être mis en œuvre et de nombreuses pistes pluridisciplinaires. Les actions motrices interagissent toujours avec d’autres domaines de compétences.

 

Un album à jouer : « Le château de Radégou »

(PS à CP-CE1) 

Construire ensemble un grand jeu collectif et évolutif

EPS – Langage, lecture, production de dessins et d'écrits, structuration de l'espace

 

Chateau.jpg

Radégou a volé le fromage des souris et l’a emporté dans son château. Dès lors, une lutte sans merci s'engage entre les gentilles souris dont les héros Pensatou et Têtanlère, et le vilain rat. Les épreuves sont nombreuses avant de pouvoir récupérer le fromage chez Radégou ! D'autant plus nombreuses que si certaines sont proposées par les auteurs de l'album, d'autres sont à inventer...      

 

 

 

Un album à danser : « Les sept secrets de Monsieur Unisson »

(Cycle 2, adaptation possible pour le cycle 1)

« Utiliser le corps comme instrument d’expression et de communication. »

Danse contemporaine et autres disciplines artistiques – Lecture et production d’écrits…

Unisson.jpg

Cette fois-ci, les petites souris vont s'intéresser de près à un artiste danseur qui cache quelques secrets dans son cahier. Sept secrets qui, peu à peu découverts, serviront de fil conducteur à l'élaboration d'une véritable chorégraphie…

 

 

 

Album à nager « Le fabuleux voyage de Lola »

(GS CP)

Accompagner vers le savoir nager…

EPS – Langage – production d’écrits et de dessins - Sciences

Lola1.jpg

Pensatou et Têtanlère, les deux héros souriceaux, partent cette fois à la découverte de la grande rivière. Mais Têtanlère a si peur de l'eau qu'il en fait des cauchemars… Lola la loutre, grande amie des souris, saura le rassurer et lui apprendre les rudiments du savoir-nager.

 

 

 

Album à grandir (Cycle 1) « Les nuits blanches de Pacha »

(Cycle 1)

S’appuyer sur l’imaginaire pour grandir…

Parcours de motricité – Espace – langage