Circonscription

Fermer APC

Fermer Coordonnées

Fermer Ecoles collège

Fermer Evaluations

Fermer Formation continue 2015 2016

Fermer Livret(s)

Fermer Projets

Fermer Projets EPS

Fermer Ressources Admin.

Fermer Ressources Arts et culture

Fermer Ressources EPS

Fermer Suivi des élèves

Pédagogie
Actions Projets
Prêt aux écoles
Arts et culture - Grand Séchoir

Toute publication de ce document est soumise à autorisation des auteurs. Voir mentions légales.

Cyril GIRARD, Frédérique MIRGALET, CPC St Marcellin

Avril 2010

VIVRE AU PAYS DE LA NOIX

Connaitre et comprendre son environnement

 

    Le Grand séchoir : Coordonnées

    Quels objectifs viser ?

    Démarche pour le cycle 1 et le CP

    Démarche pour les cycles 2 &3

    Documents pour organiser sa séquence

 

 

 

    Le Grand Séchoir : Coordonnées

Le Grand Séchoir

Maison du Pays de la noix

705 route de Grenoble 38470 Vinay

Tel : 04 76 36 36 10

 

Le Grand Séchoir est ouvert toute l’année pour les groupes, sur réservation.

Visites autonomes gratuites (sans guide). Pensez tout de même à réserver.

Visites guidées (2€/élève, 1 gratuit pour 10 payés, gratuité pour l’enseignant).

Ateliers culinaires (3,5€/élève) :

-          Fabrication de confiture et d’huile

-          Semaine du goût du 11 au 15 oct 2010 : « Les légumes de saison »

Une salle hors-sac est par ailleurs disponible (gratuitement) pour les pique-niques ou comme salle de travail.

 

 

Toutes les infos sur leur site

 

 

    Quels objectifs viser ?

Notre circonscription est située sur un territoire marqué par la culture de la noix. Cette empreinte paysagère, historique, économique… constitue notre patrimoine local. A l’heure où les mouvements se font de plus en plus pressants, intenses, il nous semble bon d’avoir pour objectif de s’attarder sur ce qui fait la spécificité de notre territoire. Ainsi, rendre nos élèves capables d’identifier, de comprendre, de mettre en relation tous les éléments de ce patrimoine sera au cœur de nos préoccupations.

 

Compétences visées pour le cycle 1 et les CP

·         Aiguiser le regard : apprendre à regarder autour de soi et à comprendre ce que nous dit le paysage qui nous entoure. L’impact de l’homme sur les paysages est un élément essentiel de la géographie.

-          Différencier les zones cultivées des zones « sauvages » : quels sont les indices qui me permettent de reconnaître un champ de noyer d’une forêt ?

-          Repérer les éléments d’architecture : comment on reconnaît une ferme, une usine ou un local industriel, une maison neuve, une maison ancienne ?

·         Construire des connaissances 

-          Les différentes étapes de la culture de la noix de l’arbre à l’assiette, ce savoir s’inscrit dans la question plus générale : d’où viennent les aliments que nous mangeons ?

-          Le noyer, son port, sa feuille, son fruit, en comparaison avec la vigne, présente sur le territoire du musée et les plantations de peuplier, communes dans la région

·         Structurer le temps et l’espace 

-          Travailler sur la chronologie, la durée et la spécificité des étapes. Construire une frise chronologique en s’appuyant sur les différentes étapes repérées dans la visite du musée.

-          Travailler sur le repérage de l’espace, en lien avec la lecture de paysage.

·         Travailler le langage : apprendre du lexique spécifique, mettre en place des situations de langage, produire de l’écrit.

-          Le lexique spécifique lié à la connaissance (botanique, verbes liés à l’action de l’homme, lexique des machines, des parties de la noix…)

-          Le travail sur les connecteurs :

de temps : les étapes à réorganiser

de causalité : je vois ça, donc je pense que…

-          Les situations de langage d’évocation

Travail sur le langage explicite

-          La production d’écrit :

Communication, information aux parents sur la visite

Compte rendu, description, écrits de travail, relevé de conclusion d’expériences…

·         Travailler des compétences et des concepts en sciences, en proposant des ateliers en lien avec le sujet.

-          Travail sur les cinq sens

-          Concept de flottabilité

 

Compétences visées pour les cycles 2 et 3

Etre capable d’identifier et comprendre les incidences de l’exploitation de la noix sur notre environnement. On pourra exploiter et mettre en relation les domaines suivants :

·         Le volet historique avec l’évolution des techniques, de l’habitat, du paysage… Mais aussi les traditions, les mœurs.

·         Le volet socio-économique avec la nuciculture, les métiers de la noix, l’AOC…

·         La botanique du noyer.

·         Le patrimoine architectural et culturel.

 

 

 

    Démarche pour le cycle 1 et le CP

Organiser la visite au musée

En amont : La visite ne sera profitable que si elle répond à des questions. Quand les élèves sont jeunes, elle ne peut pas servir de point de départ à un travail.

1.      Observer l’activité agricole autour de l’école.

2.      S’interroger, chercher des éléments de réponse.

3.      Commencer à structurer et à mettre du sens sur les observations.

4.      Programmer une visite au musée pour trouver des réponses précises à des questions précises.

 

La visite : comment rendre les élèves attentifs, comment structurer avec eux les différents temps de la visite ?

Exemple de proposition de travail : en amont, choisir pour chaque étape de la visite du musée un certain nombre de documents significatifs qui pourront servir de repère aux enfants. (Photos prises au préalable par l’enseignant, lors d’une visite de préparation (visite de travail gratuite pour les enseignants))

Au fur et à mesure de la visite, faire des pauses avec les élèves et leur proposer de choisir parmi deux ou trois images, celles qui représentent le mieux ce que l’on vient de voir. Associer cette image à un mot et les placer au fur et à mesure dans un porte-vue. Celui-ci servira de mémoire au retour en classe.

Prendre des photos de la classe pendant la visite pour servir de support au langage d’évocation.

 

Suite à la visite, mettre en place des ateliers pour restructurer les données, illustrer des étapes, réinvestir le vocabulaire …

 

La visite du musée : étapes et pistes possibles

Etapes possibles de la visite 

La culture

 

Le noyer, l’arbre, la noix.

Les noyeraies dans le paysage

La récolte

 

Faire tomber les noix

Les ramasser

Les ramener à la ferme

 

Le tri

 

La préparation après récolte :

Le tri et le lavage

Le séchage

 

Le séchage au naturel dans les greniers

Le séchage à la machine

La transformation

 

La mondée

La fabrication de l’huile

La commercialisation

Pistes possibles pour chacune des étapes

Lecture de paysage*

 

In situ, dans le pré au dessus du Grand Séchoir, observer la forêt, le champ de noyers… retrouver dans le paysage des éléments, des détails (photographiés, dessinés, schématisés…)

Ou à partir de photos ou de l’environnement proche de l’école : décrire, comparer, donner des critères…

Jeu

 

En motricité, imaginer un jeu de ramassage : plusieurs équipes, un chronomètre, un grand nombre d’objets par terre à ramasser et à amener dans un lieu éloigné. Au bout du temps prévu, l’équipe qui a ramassé le plus d’objets a gagné.

 

 

Atelier scientifique Flotte coule

 

A partir d’un certain nombre d’objets : noix, noix cassées, brindilles, herbe, pierres… Expérimenter puis déterminer des critères de flottabilité

 

Observation et dessin

 

Observer, décrire, dessiner un séchoir ou une ferme avec séchoir à proximité de l’école.

 

 

L’odorat, le goût

 

Différencier par l’odeur plusieurs sortes d’huiles (olive, noix, tournesol)

Utiliser du coton imbibé dans un flacon.

Reconnaître de la poudre de noix parmi : de la farine, du sucre, de la poudre d’amande, de la noix de coco (ATTENTION aux allergies)

Jeu

 

En salle de motricité, au signal, s’organiser dans l’espace pour former un champ de noyer, une forêt…

Et pourquoi pas…

… une vraie récolte

 

Avec l’accord de l’agriculteur, il est souvent possible d’aller avec la classe dans un champ après récolte pour ramasser les dernières noix tombées. On peut alors faire un vrai travail de tri.

 

La vue : tri

 

Trier des noix en fonction de leur variété, ou de leur taille…

 

Comparaison

 

Comparer, décrire des bâtiments différents : hangars, maison récentes, fermes, école… à partir de ce qui est disponible dans l’environnement proche de l’école ou à partir de photos.

Elaborer des critères  permettant d’identifier les différentes sortes de bâtiments.

Motricité fine

 

Casser puis décortiquer des noix en essayant de conserver les cerneaux.

 

Observation

 

Le noyer, l’arbre, la noix.

In situ dans le parc ou dans un champ proche de l’école : observer, décrire, dessiner, comparer…

A partir de photos, retrouver l’élément photographié : une noix parmi plusieurs, un arbre parmi plusieurs…

Faire germer des noix.

La boite à toucher 

 

Dans une boite en carton avec petite ouverture pour passer la main, mettre différents fruits secs locaux : noisettes, noix, châtaignes et autres… Sans regarder, sortir les noix de la boite.

Utiliser le lexique décrivant la texture : lisse, rugueux…

 

Et pourquoi pas…

 

Cuisiner les noix sous forme de tarte, de gâteau…

 

Bricoler avec des coquilles de noix

 

 

Elaboration d’une grande frise chronologique qui pourra faire l’objet d’un grand nombre de situations de travail et de langage au premier trimestre de l’année scolaire.

 

Chaque étape de l’activité autour de la noix est visible facilement, pour peu qu’on y soit attentif.

A partir d’un calendrier, repérer avec les élèves l’activité des hommes et la noter, en se référant aux étapes de la visite du musée. Récolte de tous les indices visibles : les tracteurs sont équipés avant de secouer. On voit parfois le secouage à partir des fenêtres de la classe, ou on va l’observer à proximité. On voit circuler les ramasseuses et les gens ramasser à la main dans les champs. On entend le bruit des laveuses, des sécheuses. On voit circuler des tracteurs tirant des remorques chargées de noix. Puis, plus rien. Si les indications sont portées sur le calendrier, on pourra revenir sur le passé, évoquer, imaginer le futur, ainsi structurer le temps, utiliser les connecteurs, le lexique.

 

 

*La lecture de paysage 

Quelques activités possibles du haut du champ derrière le Grand Séchoir, tirées entres autres de « La lecture de paysage, 9 fiches pour des animations sur le terrain », édité par l’Union Régionale des Centres permanents d’Initiatives pour l’environnement de Rhône-Alpes.

Toutes ces activités ont pour but d’apprendre à regarder, à isoler des éléments de paysage,  rechercher des détails, à aiguiser le regard. Elles n’ont de sens que si elles se font par petits groupes avec des temps importants de verbalisation.

·         La chenille aveugle : Mettre les sens en éveil.

Prévoir des petits groupes d’enfants qui avancent en se donnant la main. Dans chaque « chenille », les enfants sont masqués, sauf le premier. Arrivés au point de vue choisi par l’enseignant, tout le monde s’assoit et les « guides » décrivent le paysage. Peu importe la façon dont ils décrivent, l’intérêt étant de susciter de l’intérêt chez les autres et de les préparer à voir, à regarder. Si nécessaire, l’adulte peut questionner les guides afin de faire préciser. On choisira pour ce rôle, des enfants « bavards ». A la fin de la description, chacun enlève son masque et regarde

 

·         Le beau, le laid : subjectivité du regard sur le paysage, débat.

Par petits groupes, chaque groupe doit choisir ensemble une partie du paysage. Certains doivent choisir un endroit qu’ils trouvent vraiment beau, d’autres un endroit qu’ils trouvent vraiment laid. Se mettre d’accord au sein d’un groupe puis mettre en commun en favorisant les échanges.

 

·         Le détail: repérer des éléments de détail dans un paysage

Les enfants, par deux, disposent d’une photo d’un détail du paysage (prise au préalable et recadrée par l’enseignant). Il pourra s’agir d’une partie du petit séchoir abandonné, du champ de noyer, de la forêt derrière, d’une maison, du grand séchoir, de la coopérative en face, du Vercors… Chaque groupe devra retrouver quel élément de paysage a été photographié. Chaque validation fait l’objet d’une discussion et d’une recherche de précisions. Comment je fais pour reconnaître…

 

·         Les couleurs : Observer finement le paysage.

Prévoir un certain nombre de petits cartons de couleurs (qui pourront être pris dans un nuancier). Demander aux enfants, par deux, de tirer un carton au hasard et de chercher dans le paysage, un élément de la couleur choisie.

 

·         Les mots : observer finement le paysage et utiliser un lexique spécifique.

Prévoir un certain nombre de mots écrits sur des étiquettes et placés dans une enveloppe. Demander aux enfants, par deux, de tirer une étiquette au hasard et de chercher dans le paysage, un élément qui correspond au mot. On pourra avoir des mots qui décrivent : « montagne, forêt, champ de noyer, prairie, maison neuve… » mais aussi des mots moins descriptifs, moins explicites : un endroit sauvage, un endroit cultivé, un endroit habité, une maison neuve, une vieille maison….

 

·         Les formes : Repérer des formes dans le paysage.

Prévoir un certain nombre de dessins de formes simples (formes géométriques, graphismes, ponts, vagues…) sur des étiquettes et placés dans une enveloppe. Demander aux enfants, par deux, de tirer une étiquette au hasard et de chercher dans le paysage, un élément qui correspond au dessin.

 

·         Le dessin : apprendre à isoler et à dessiner une partie de paysage.

A partir d’un viseur, choisir un élément du paysage et demander aux élèves de le dessiner.

 

 

Pour isoler les éléments de paysage, il peut être utile de s’équiper de viseurs. Un viseur se fabrique assez facilement avec un rouleau de carton fixé sur un bâton de ski. On peut aussi utiliser un certain nombre de viseurs mobiles, (un rouleau par enfant d’environ 2cm de diamètre) pour apprendre à isoler des parties du paysage.

Prévoir pour le dessin, de petites feuilles fixées sur du carton fort et des crayons à papier.

 

 

    Démarche pour les cycles 2 &3

L’objectif visé étant non seulement d’acquérir des connaissances mais aussi et surtout d’aider les élèves à mettre du sens derrière les éléments qui font la spécificité de notre environnement, nous pensons qu’il est important d’inscrire les élèves dans une démarche active de projet. La visite du Grand Séchoir ne doit donc pas se limiter à des observations et à une suite de questions-réponses avec le guide. L’appropriation par les enfants de notre problématique sera beaucoup plus efficace si nous leur donnons, dès le départ, comme projet de réaliser une production.

Les élèves aborderont alors la visite du Grand Séchoir dans une dynamique efficace de recherche d’informations et de sens.

 

Propositions de productions à réaliser

Productions à réaliser

Consignes données aux élèves

Domaines prioritairement travaillés

Un carnet de voyage (du texte, des photos, des annotations, des échantillons…)

Vous allez fabriquer le carnet de voyage d’un étranger de passage à Vinay à l’automne. Vous découvrez des paysages et des pratiques que vous n’aviez encore jamais vus et décidez d’élaborer un carnet de voyage pour témoigner de ces découvertes.

Vous devez imaginer, fabriquer puis présenter ce carnet de voyage avec le plus de détails possibles.

Les spécificités du paysage en Sud Grésivaudan.

Le patrimoine architectural.

La botanique.

Une interview filmée*(1 et 2)

Vous êtes une équipe de reporters et vous décidez de réaliser l’interview filmée d’un cerneau de noix qui raconte sa vie de sa naissance à sa transformation. Vous devez imaginer, fabriquer puis présenter ce film.

La récolte de la noix

La transformation.

L’activité économique.

La botanique.

Une production plastique

Vous allez réaliser une production plastique illustrant le dicton « De la noix, rien ne se perd, sinon le bruit que l’on fait en la cassant. ».

Cette installation sera faite sur un noyer si on en dispose d’un à l’école, sinon sur un autre support…

La transformation.

L’activité économique.

 

Une ou plusieurs constructions.

(maquette, tableau à languettes…)

Vous allez imaginer la rencontre de Quentin, élève de notre village qui voyage dans le temps et se retrouve dans la ferme de son arrière-grand-père dans les années 30, alors âgé de 10 ans, en période de récolte.

De retour en 2010, il décide de réaliser deux constructions pour expliquer les changements.

L’évolution des techniques.

Le patrimoine architectural et culturel.

La transformation du paysage.

* (1) Possibilité de réaliser ce travail sous forme de roman-photo.

*(2) La manipulation du caméscope n’est pas l’enjeu de ce travail. Il est tout à fait possible de réaliser un petit film composé de quelques séquences, sans se lancer dans un travail de montage vidéo.

 

La démarche

Etape

Compétences sollicitées chez l’élève

Rôle de l’enseignant

Matériel

Etape 1 (1H30)

Introduire le thème par le visionnage du documentaire « Une vie de planards », suivi d’une discussion.

Ecouter et regarder attentivement.

Commenter, exprimer ses sentiments, ses réactions, son point de vue.

A l’issue du visionnage, amorcer un débat ou du moins une discussion. « Qu’avez-vous pensé de ce documentaire ? Que vous a-t-il appris ? »

DVD « Une vie de planards » (disponible au Grand Séchoir)

Matériel de visionnage.

Etape 2 (15 min)

Présentation du projet.

Capacité à s’inscrire dans une dynamique de projet.

Annoncer clairement :

-   le projet et les différentes étapes de travail. (décrites ci-dessous)

-   Les productions à réaliser (moyens et contraintes posés)

Pour donner une perspective, créer un but…

Un carnet de voyage vierge à compléter.

Eventuellement un carnet de voyage élaboré.

Etape 3 (15 min)

Constitution des groupes de travail (3 ou 4 élèves au maximum).

Choix des productions à réaliser (tirage au sort ou choix de l’enseignant ou de chaque groupe) :

-  Carnet de voyage

-  Interview d’un cerneau de noix

-  Illustration plastique du dicton : « De la noix, rien ne se perd, sinon le bruit que l’on fait en la cassant. »

-  Voyage de Quentin dans les années 30, dans la ferme de son arrière-grand-père alors âgé de 10 ans.

Capacité à s’inscrire dans une dynamique de projet.

Au préalable avoir décidé du ou de la production à réaliser : une seule, faite par toute la classe ; un même thème traité par différents groupes ; plusieurs thèmes traités par différents groupes… Recherche d’autres formes de production ?

Etiquettes avec nom des productions si tirage au sort.

Etape 4 (1H30)

1ère phase de recherche pour construire les premiers repères sur le thème d’étude.

 

Choisir et trouver comment collecter des informations.

Sélectionner des informations en lien avec le projet.

Garder une trace de ces informations

Aider les élèves à construire un minimum de repères pour qu’ils puissent exploiter efficacement la visite du Grand Séchoir.

Proposer plusieurs supports de mise en mémoire des informations collectées : pochette, classeur, fichier numérique, boîte…

Ressources documentaires

Pochettes

Boîtes…

 

Feuille de route (voir plus bas dans « Documents pour organiser sa séquence »

 

Etape 5 (demi-journée)

Visite du Grand Séchoir.

Collecter un maximum d’informations ou du moins repérer où elles sont situées dans le musée.

Organiser ces informations.

Commencer à s’approprier les données pour imaginer un réinvestissement dans la production demandée.

Préparer la visite avec le guide en lui explicitant le projet.

 

Aider à définir au sein de chaque groupe les rôles à tenir : qui filme ou prend des photos, qui prend des notes, qui questionne… ?

 

Etayer chaque groupe pendant la visite.

Caméscope numérique

Appareil photo

Bloc note

Questionnaire…

Etape 6 (45 min)

Exploration : chaque groupe réfléchit à la production demandée. Quelles informations y mettre, comment les présenter ? Ils doivent aboutir à l’issue de cette phase à une production « pensée ».

Echanger au sein de son groupe. Faire des propositions. Trier les informations.

Expliciter quels seront les critères de réussite.

-   Les productions devront être soignées, lisibles, claires, voire artistiques

-   Les informations devront être exhaustives

-   Chaque élève participera à la présentation

 

Amener les élèves à collaborer, échanger, pour définir plus précisément quelle production ils se donnent de faire.

 

Etape 7 (3 à 6 séances de 1H ou plus)

Réalisation des productions

Imaginer, créer, fabriquer…

Aider les élèves à trouver la forme de présentation la plus efficace.

 

Rappeler les critères de réussite.

De multiples objets liés à la noix.

Matériel d’art plastique

Objets recyclés…

Caméscope numérique

Appareils photos numériques

Ordinateurs et imprimante

Photocopieur

Etape 8 (1H30)

Présentation à la classe, à l’école, aux parents…

Présenter son travail

Expliciter sa démarche

Répondre aux questions

Justifier

Aider les élèves à :

-   Dégager les points forts de leur production.

-   Se répartir les temps de présentation.

-   Anticiper les questions.

Vidéoprojecteur pour le film

 

 

 

    Documents pour organiser sa séquence

Démarche Cycle 1 et CP. Tableau reprenant les étapes et les activités possibles selon un fil chronologique. PDF

Démarche Cycles 2 & 3. Tableau reprenant les 8 étapes décrites précédemment. PDF

Feuilles de route élève Cycles 2 et 3. Exemples à adapter selon les projets.

-          Carnet de voyage                 Format  Word 97-03

-          Interview                               Format  Word 97-03

-          Production plastique           Format  Word 97-03

-          Maquettes                            Format  Word 97-03

Photos vues du ciel : noyeraies ; vignes ; forêt.

Liens : Espace Nature Isère qui propose des animations sur le thème de l’éducation à l’environnement.

Besoin d’aide pour organiser son projet

 


Date de création : 30/04/2010 · 16:16
Dernière modification : 06/05/2010 · 17:03
Catégorie : Arts et culture
Page lue 1310 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article

Connexion...
 Liste des membres Membres : 23

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 4
Calendrier
Notes de Service
Visites

 0 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

Recherche



I-Prof

 logo_i-prof.gif

Mentions légales
° Directeur de publication : Serge BIENVENU
° Webmestre : Cyril Girard
° Mentions légales
° Accessibilité du site
^ Haut ^